JG Aviation: les belges investissent

Le Pilatus PC-24 démonstrateur, le HB-VVV (sn 124), à la belle décoration « Edelweiss », amenait la direction du constructeur suisse à Gray, et utilisait pour la première fois la nouvelle piste allongée.

Gray (Haute Saône), le 19 septembre 2019. Double événement à l’aéroport St Adrien de Gray, en Franche-Comté: inauguration de la nouvelle piste et extension des activités de la société de maintenance JG Aviation avec une participation belge importante.

Jacques Bothelin, leader de la patrouille Apache, est venu avec son Pilatus PC-7 F-HGPM Pilatus PC-7 (sn 319), un des autres monomoteurs Pilatus entretenus par JG Aviation.

Un aéroport IFR ouvert 7/7 et H24
Situé à mi-distance entre Besançon et Dijon, l’aérodrome St Adrien a été créé en 1912. La piste en dur (construite en 1980) de 800 x 18 m a fait l’objet de travaux d’aménagements pour permettre l’atterrissage et le décollage d’avions plus lourds que les monomoteurs d’aéro-club. La 07/25 est allongée de plus de 200 m et élargie de 18 à 23 m. Les deux extrémités sont désormais équipées de R.E.S.A., zone de dégagement aménagée en cas de problème au décollage ou à l’atterrissage. Ce qui permet désormais aux jets d’affaires d’opérer à Gray. Le support des autorités publiques tant régionales (Bourgogne-Franche-Comté) que départementales (Haute-Saône) et communales (Gray) a permis la bonne réalisation de ces travaux dans des délais très courts et sans interruption du trafic. Près de 2 millions d’euros ont été investis pour ces travaux.

Le Pilatus PC-24 démonstrateur, le HB-VVV (sn 124), à la belle décoration « Edelweiss », amenait la direction du constructeur suisse à Gray, et utilisait pour la première fois la nouvelle piste allongée.

C’est un bel exemple de collaboration public-privé qui aide à l’expansion planifiée de la firme JG Aviation, atelier agréé par Pilatus depuis 2015 pour les entretiens et réparations des PC-12 et autres monomoteurs du constructeur suisse. L’allongement et l’élargissement de la piste, allié à l’agréation en août 2019 d’une procédure RNAV/GNSS/GPS, permet désormais l’accès aux biréacteurs légers sur un terrain ouvert sept jours sur sept et H24.

C’était une condition essentielle pour permettre l’accès aux Pilatus PC-24, JG Aviation célébrant son agréation toute récente en tant que premier « Service Center » européen pour le nouveau jet d’affaires du constructeur suisse.

Relais franco-belge
L’intérêt de nouveaux investisseurs belges est une conséquence indirecte du changement de fournisseur pour la maintenance et l’entretien des Pilatus PC-12 de European Aircraft Private Club (EAPC), qui vient vers JG Aviation en octobre 2015 en raison d’une plus grande flexibilité et d’une qualité élevée des travaux de maintenance.

L’un des cinq Pilatus PC-12-47E NG d’EAPC, le OO-PCK (sn 1611) entretenus par JG Aviation depuis fin 2015.

Satisfait des services fournis, Denis Petitfrère, administrateur-délégué d’EAPC sympathise avec Gilbert Salfaty, qui lui confie son souci d’assurer la pérennité de l’entreprise en souhaitant pouvoir la transmettre après sa très longue carrière à de nouveaux investisseurs et dirigeants.

Les négociations démarrent en 2017 et la réflexion visant à un développement des activités identifie très vite la possibilité d’ajouter la maintenance du Pilatus PC-24 biréacteur, ce qui nécessite la mise en conformité de la piste et l’agrandissement des installations existantes de JG Aviation. Denis Petitfrère fédère autour du projet des investisseurs belges et avec Gilbert Salfaty négocie le support des pouvoirs locaux pour l’allongement de la piste et les autres travaux d’infrastructures nécessaires pour permettre l’accès à une nouvelle catégorie d’avions clients et donc l’extension des activités et de l’emploi local.

Une belle rangée d’avions Pilatus devant les installations agrandies de JG Aviation: deux PC-12 et le premier PC-24 d’EAPC (OO-MAP).

JG Aviation a entamé en janvier 2019 les travaux de construction du nouveau hangar de 2.500 m2. Le bâtiment est opérationnel depuis fin juin, et permet d’accueillir jusqu’à six biréacteurs. C’est un investissement de près de 2 millions d’euros qui a pu être réalisé grâce à un passage de relais entre l’ancienne équipe historique et les nouveaux actionnaires, dont plusieurs entreprises et hommes d’affaires belges. Antoine Cornet de Ways-Ruart et Denis Petitfrère étaient déjà partenaires dans la société coopérative European Private Aircraft Club (EAPC), utilisateur de pas moins de cinq mono-turbopropulseurs Pilatus PC-12, et premier exploitant belge d’un biréacteur Pilatus PC-24. Ils deviennent tous deux administrateurs, et le poste de Président-Directeur-Général est dévolu à Antoine Cornet de Ways-Ruart.

Passage de relais émouvant, Antoine Cornet et Gilbert Salfaty annoncent les changements majeurs qui assurent une pérennité et un développement des activités de JG Aviation.

La localisation en Franche-Comté offre à la fois une position centrale entre le Benelux, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie, et n’est qu’à une demi-heure de vol des usines Pilatus à Stans (Suisse). Situé à mi-distance entre Besançon et Dijon, l’aéroport de Gray permet dans une zone rurale de développer une activité industrielle aéronautique créatrice d’emplois et de retombées économiques locales.

Historique de JG Aviation
L’entreprise trouve son origine dans l’atelier de maintenance aéronautique créé en 1980 par Jules Engel et spécialisé dans l’entretien et la restauration de vieux avions. En 1995 Jules Engel et Gilbert Salfati s’associent et donnent naissance à JG Aviation. Réunissant dans sa dénomination les initiales des prénoms de ses deux fondateurs, JG Aviation représente plus de 30 années d’expérience dans la maintenance et la réparation d’avions légers et le suivi de navigabilité. Au décès de Jules Engel en 2007, Gilbert Salfati reprend la société et suit le long parcours de l’européanisation des activités d’entretien aéronautique, aboutissant en 2012 à l’agrément PART 145 et Camo +.

Outre les actuels PC-12 et tout récent PC-24, JG Aviation travaille aussi sur la gamme des autres monomoteurs Pilatus, dont l’irremplaçable Pilatus PC-6 Turbo Porter bien connu des nombreux clubs de parachutisme. Ici, le F-GFDC un PC-6-B2-H2 (sn 656) d’un client français.

Devenu « Service Center » Pilatus PC-12 en 2015, avec comme premier client les luxembourgeois de Jetfly, ils travaillent également sur les avions d’aviation générale (avec une expérience à la fois dans le bois et la toile, les structures métalliques et le composite), l’avionique, la peinture, la sellerie, et les réparations et reconstructions de voilures. La progression de 2007 à 2018 est impressionnante tant en chiffre d’affaires (de moins de 500.000 euros à près de 2.000.000 euros) qu’en nombre d’emplois (de 2 à 20). En 2018, pas moins de 380 interventions sont effectuées sur les divers types d’avions Pilatus: PC-6, PC-7 et PC-12.

L’avenir
Le passage de relais vers de nouveaux partenaires assure une continuité des services et apporte le support nécessaire à JG Aviation pour permettre l’agrandissement des installations et le développement de nouvelles activités créatrices d’emploi. Pilatus a su développer une gamme d’avions de qualité et a produit à ce jour plus de 1.500 PC-12. Son nouveau jet d’affaires, le PC-24, connait lui aussi un succès commercial. Pilatus accorde une importance énorme à la qualité du service après-vente et sa reconnaissance en tant que premier « Service Center » européen du PC-24 est un atout pour JG Aviation, désormais conforté par l’arrivée des nouveaux partenaires belges.

Gilbert Salfaty, Mme Rachel Dupuis-Bernard, notaire de résidence à Gray, et Denis Petitfrère, à l’issue de la partie officielle.

L’implication d’actionnaires actifs démontre une fois de plus le dynamisme et l’esprit d’entreprises de nos opérateurs aéronautiques belges à la conquête de marchés européens au-delà de nos frontières.

Guy Viselé

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Guy Viselé

Guy Viselé

Pilote privé et Lieutenant-Colonel de Réserve de la Force Aérienne Belge, mais avant tout passionné d'aviation, il débute sa carrière chez Publi Air. Il passe ensuite vingt ans chez Abelag Aviation où il termine comme Executive Vice-President. Après dix ans comme porte-parole de Belgocontrol, il devient consultant pour l’EBAA (European Business Aviation Association). Journaliste free-lance depuis toujours, il a collaboré à la plupart des revues d'aviation belges, et a rejoint Hangar Flying en 2010.

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer