50 ans de montgolfières en Belgique

Le vent ne s’est pas encore levé lorsque débute le gonflage des ballons.

Temploux, le 13 septembre 2019. Il y a 50 ans, le 13 septembre 1969, décollait de l’aérodrome de Temploux, pour la première fois en Belgique, un ballon à air chaud moderne. Nous vous avons relaté cet évènement dans un article récent. Le Belgian Balloon club a tenu à commémorer cet anniversaire en organisant un lâcher de ballons au départ du même terrain.

Plaque commémorative à l’aérodrome de Temploux.

Le Belgian Balloon Club
Le Belgian Balloon Club (BBC a.s.b.l) a été créé le 21 octobre 1979 ; Cette association sans but lucratif regroupe des amateurs de ballons à air chaud et dispose d’une flotte de plusieurs montgolfières. Outre l’aspect récréatif de l’activité, le BBC organise également depuis des années des évènements à caractère social en donnant notamment l’occasion à des enfants de voler. Parmi la flotte on observera des ballons aux couleurs nationales ; en 1979 en effet, à l’instigation du Lieutenant Général aviateur baron Mike Donnet, président de l’Aéro-Club Royal de Belgique de l’époque, le club a toujours eu des enveloppes aux couleurs belges. Tous ces beaux ballons peuvent être admirés lors de nombreux meetings que le club organise ou auxquels il participe en Belgique ou en Europe.

Le vent ne s’est pas encore levé lorsque débute le gonflage des ballons.
Prêt à décoller …

Rendez-vous à Temploux avec une météo capricieuse
Les conditions requises pour voler en ballon à air chaud, depuis le décollage, durant tout le vol et jusqu’à l’atterrissage, sont contraignantes : temps sec, bonne visibilité, vitesse du vent inférieure à 18 km/h sans rafales importantes et sans risque d’orages. Les prévisions météo n’étaient pas des plus engageantes le 13 septembre dernier mais le rendez-vous fut toutefois maintenu.

Premiers envols, vers le sud.
Un petit monoplace vu sous un angle inhabituel (Cameron O-31 G-CIMW).
Le vent s’est levé, qui rend le gonflage de plus en plus difficile.

Lorsque les premiers équipages se préparaient, une dégradation rapide des conditions atmosphériques a mis à mal le gonflage des ballons avec des rafales de plus en plus fortes. Pour corser le tout, un changement de direction du vent, soufflant vers le sud au lieu de l’est comme prévu, emmènera les premiers envolés vers la CTR de Charleroi-Brussels South Airport, espace règlementé interdit de survol, au lieu de vers les Ardennes à l’espace aérien plus libre. Ceci entrainera des atterrissages anticipés. Plusieurs équipages renonceront à décoller et un des ballons, le Libert OO-BLI, sera même endommagé par les bruleurs lorsque son enveloppe se couchera à la suite d’une très forte rafale. Mais si la fête fut un tant soit peu gâchée, le plus important était de participer à cet anniversaire et d’assurer le spectacle.

L’aérostation est un hobby qui demande du muscle !
Une forte rafale couche le ballon “Libert ». Les bruleurs endommageront l’enveloppe.
La mort dans l’âme , certains participant replient.

Bob Verhegghen

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Bob Verhegghen

Bob Verhegghen

Né au Congo en janvier 1952. Passionné d’avions militaires et de maquettes dès mon plus jeune âge. Auteur de nombreux articles historiques et ou de maquettisme sur la force Aérienne dans diverses revues et dans la revue KIT de l’IPMS Belgium. J’ai un intérêt particulier pour les planeurs anciens, la Force Aérienne d’après-guerre et les T-6, (R) F-84F, et Mirage. J’ai le soucis de l’exactitude et du détail pour mes maquettes. Pilote de planeur depuis 1977, instructeur avec près de 900 heures de vol je suis l’heureux copropriétaire de l’ASK-13 ex PL-66 des Cadets de l’Air (aujourd’hui D-3438) basé à Temploux.

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer