Nouvelles lignes au départ d’Anvers

020316CHA02VIG

Anvers, le 2 mars 2016. Bonne nouvelle pour l’aéroport d’Anvers, la compagnie régionale française Chalair est venue annoncer à la presse le démarrage de deux nouvelles lignes régulières.  A partir du 4 avril, un bi-turbopropulseur Beech 1900D d’une capacité de 19 sièges-passagers reliera Caen à Anvers six fois par semaine et Anvers à Genève quatorze fois par semaine. Il n’aura donc pas fallu très longtemps pour rétablir la liaison vers Genève. Celle-ci avait été entamée par VLM en janvier 2015, mais a été arrêtée le 15 février de cette année.

Chalair est une des plus anciennes compagnies aériennes françaises et fête d’ailleurs cette année son trentième anniversaire. Basée à l’aéroport de Caen-Carpiquet en Normandie, elle opère un réseau de lignes régionales régulières, et occupe en outre un marché de niche à l’extérieur.  Alain Battisti, son Président ,et également actionnaire à 100% depuis 201 via sa société Adige, a expliqué la stratégie de développement de sa compagnie. Elle opère en France un réseau régional, et est active également en Afrique où elle exploite des avions au Niger, en Ouganda, au Gabon et en Mauritanie. La flotte est constituée essentiellement de Beech 1900D. Chalair a le savoir-faire et les ressources nécessaires pour exploiter des appareils dédiés à divers groupes industriels dans les zones géographiques où les contraintes d’exploitation sont extrêmes. Suite à l’acquisition par Adige de la société portugaise de leasing Lease Fly, elle dispose également  de quelques ATR-42.  La maintenance est effectuée par Chalair dans ses installations techniques de Caen-Carpiquet. Une ligne de courrier de nuit est opérée entre Brest et Charles De Gaulle pour compte de la Poste française.

Alain Battisti, Président de Chalair, annonce l’arrivée de sa compagnie à Anvers. (Photo : Guy Viselé)

Les activités « vols réguliers » ont débuté en 1997, avec une ligne Le Mans-Eindhoven opérée en Fairchild Metroliner (19 sièges), et Cherbourg-Orly en ATR-42 (46 sièges). Depuis novembre 2005 Chalair travaille en partenariat avec Air France.  Grâce à cet accord, les vols Chalair sont disponibles dans toutes les agences et sur le site web d’Air France, et les billets Air France sont acceptés sur les vols Chalair  dans le cadre d’un accord « interline.  En outre les passagers bénéficient du programme de fidélité de la compagnie nationale française et reçoivent donc des « miles ». Au départ de Bordeaux Chalair assure des liaisons vers Rennes, Brest, Montpellier et Caen, soit pas moins de 68 vols par semaine en Beech 1900D. La ligne Lyon-Limoges est opérée en ATR-42 à raison de 2 à 3 vols par jours.  En saison, Chalair dessert la Corse au départ de Limoges, Nice et Perpignan vers Ajaccio et Bastia.

Une nouvelle compagnie bienvenue à Anvers. (Photo : Guy Viselé)

Et à partir du 4 avril, Chalair inaugure Caen-Anvers -Genève. Les horaires vers Genève ont été calculés de façon à répondre aux besoins des hommes d’affaires et prévoient sept rotations par semaine, avec possibilités d’une journée de travail sur place et d’aller-retour le même jour. L’horaire de Caen vise quant à lui une clientèle de loisir souhaitant passer le week end en Normandie et donne accès  au Havre, à Deauville, et aux plages du débarquement. Les vols peuvent être réservés tant par les agences de voyage traditionnelles (via Amadeus et Sabre), que par les agences en ligne , ainsi que par le réseau Air France et aussi par Chalair (en direct et via leur GSA pour la Belgique, APG Air Agencies)  (chalair@airagencies.be T: +32 2 712 64 33).

La structure tarifaire comprend des tarifs promotionnels partant de 257 euros aller-retour pour Caen (135 euros one way) et 252 euros aller-retour pour Genève (130 euros one way).

Alain Battisti a bien repensé la liaison vers Genève. Un avion de 19 places correspond mieux à la demande que son prédécesseur (Fokker 50) et coûte moins cher à opérer. L’horaire et les fréquences sont mieux adaptés aux besoins. Et il permet d’arriver à Genève en moins d’1h30, et à Caen en moins d’1h15. L’avion sera basé à Anvers en semaine et retournera sur Caen les week ends.

Le Beech 1900D de Chalair en vol. (Photo : Chalair)

Alain Battisti est depuis juin 2013 Président de la FNAM (Fédération de la Navigation Aérienne Marchande), qui regroupe la majorité des compagnies aériennes françaises. Et c’est un passionné d’aviation qui a réuni une magnifique collection d’avions historiques. Il a notamment il y a cinq ans sauvé de la casse un vieux DC-3 qu’il a remis en ordre de vol. Et il nous promet une visite à Anvers de son F-AZOX qu’il pilote lui-même en septembre 2016 ! Bienvenue à ce nouvel opérateur à Anvers et bon succès !

Alain Battisti pilote lui-même le DC-3 F-AZOX. (Photo : Chalair)

Guy Viselé

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Guy Viselé

Guy Viselé

Pilote privé et Lieutenant-Colonel de Réserve de la Force Aérienne Belge, mais avant tout passionné d'aviation, il débute sa carrière chez Publi Air. Il passe ensuite vingt ans chez Abelag Aviation où il termine comme Executive Vice-President. Après dix ans comme porte-parole de Belgocontrol, il devient consultant pour l’EBAA (European Business Aviation Association). Journaliste free-lance depuis toujours, il a collaboré à la plupart des revues d'aviation belges, et a rejoint Hangar Flying en 2010.

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer