KB Belgian Air Force Days 2014

Kleine-Brogel, 14 septembre 2014. Du 12 au 14 septembre 2014 s’y déroulaient les Belgian Air Force Days 2014 qui ont connu un grand succès de foule, dans la mesure où chacun des deux jours ouverts au public ont accueilli largement plus de 50.000 personnes chaque fois. Les très nombreux spectateurs qui avaient rallié la base limbourgeoise ne s’y étaient pas trompés, car le programme qui leur était offert était fort étoffé, sinon somptueux.

En effet, le plateau comportait pas moins de neuf patrouilles acrobatiques dont le trio de l’excellence dans la spécialité, c’est-à-dire les Frecce Tricolori italiens, les Red Arrows britanniques et la Patrouille de France. Cette partie du programme avait de quoi satisfaire le plus exigeants, mais ils furent encore gratifiés de nombreuses présentations en solo où les pilotes de F-16 de plusieurs nations, Rafale et Mig 29 rivalisèrent d’audace dans le ciel de la base belge. Les hélicoptères ne furent pas en reste et encadrèrent leurs manœuvres audacieuses de tirs de leurres thermiques, tout comme les pilotes de démonstration de nombreux chasseurs.

Un siècle d’aviation militaire, célébré en 2013, justifiait l’apparition en cours de meeting de vieilles machines telles que le Blériot IX mais aussi de formations d’avions d’entraînement d’ancienne génération évoluant dans l’aile de leurs successeurs modernes. C’est à l’occasion de cet anniversaire qu’en septembre 2013 la Composante Air de la Défense avait monté une joint fire power demontstration réservée à un parterre de VIP mais, à Kleine-Brogel, le public a pu voir se dérouler cette manœuvre qui met en œuvre pratiquement l’ensemble des moyens de l’aviation militaire pour dégager une troupe amie assaillie par des groupes hostiles, et ce dans des conditions proches de la réalité.

Des journées aéronautiques dynamiques, épatantes, dans un grand beau temps (si l’on exclut la brume épaisse du dimanche matin) avec des premières telle que la présentation de la patrouille acrobatique Al Fursan des Emirats Arabes Unis.

Nous félicitons et remercions le Colonel Aviateur BEM Paul Desair, Chef de corps du 10ème Wing, ses collaborateurs et tout le personnel de la base de Kleine-Brogel d’avoir permis ces journées exceptionnelles d’aviation.

Remerciements à l’Adjudant-chef Philippe Van Huyck et au personnel PR du 10ème Wing.

Texte et photos: Jean-Pierre Decock

  • Placé devant le village VIP, le Dassault Rafale n° 141/113-GT appartenant à l’escadron 1/7 Provence de Saint-Dizier brille au soleil. Durant les Belgian Air Force Days, Dassault a mené une vaste campagne de relations publiques tous azimuts et nombreux étaient les visiteurs de son stand à s’exhiber avec la casquette orange que l’œil ne pouvait ignorer. En outre, l’avionneur français avait eu l’excellente idée de faire produire un magazine Air Fan monographique largement diffusé dans le public. Le Rafale, faut-il le dire, est effectivement l’un des candidats en lice pour succéder aux F-16 belges à l’horizon 2023.

  •  
  • Cette année est la 35ème de la mise en service du F-16 à l’aviation belge et l’un des F-16AM (modifié à mi-vie au milieu des années 90) a été repeint aux couleurs du prototype immatriculé 50745 à l’US Air Force. Il sortit des chaînes de montage de General Dynamics en octobre 1976. A l’époque il était décoré des drapeaux des cinq nations qui l’avaient commandé et le drapeau israélien est donc incongru, car cet état n’a commandé le F-16 que beaucoup plus tard. C’est néanmoins l’YF-16 de présérie immatriculé 01567 qui le premier fit un tour de présentation en Europe en 1975, dont une à Florennes en juin de cette même année.

  •  
  • Passage des sept Alphajet venus spécialement de Cazaux s’entraînant le vendredi pour tirer les couleurs nationales le samedi et le dimanche à l’ouverture officielle des Belgian Air Force Days 2014.

  •  
  • Le Gripen 38 du 59 TFW (Tactical Fighter Wing) hongrois vient de se poser à Kleine-Brogel. Le Saab Gripen suédois est l’un des appareils présélectionnés dans le processus d’évaluation du futur remplaçant du F-16.

  •  
  • Entraînement du pilote polonais démonstrateur du Mig 29 Fulcrum 67 rouge du 1 PLM (régiment d’avions de chasse) le vendredi après-midi. Cet appareils arbore en grand, bien qu’en basse visibilité, l’emblème du célèbre 303 (Polish) squadron « City of Warsaw » de la Royal Air Force durant la 2ème guerre mondiale.

  •  
  • Arrivée sur la ligne de l’exposition statique de l’Eurofighter Typhoon récemment versé à la JG74 (Jagdgeschwader) « Mölders ». L’Eurofighter est un autre candidat à la succession des F-16 belges.

  •  
  • Décollage du deuxième box de Macchi MB339PAN pour un entraînement nimbé de fumigène avant d’aller effectuer un passage au-dessus du Cinquantenaire à Bruxelles où une fête italienne était organisée.

  •  
  • Présentation bien cadencée du Pilatus PC-21 d’usine immatriculé HB-HZC; il s’agit du tout dernier type d’appareil d’entraînement à turbopropulseur réalisé par le constructeur suisse qui a connu le succès que l’on sait avec ses fameux PC-7 et PC-9 également gréés d’un turbopropulseur.

  •  
  • Visiteur devenu rare sous nos latitudes, le Lockheed P-3C Orion de patrouille maritime de la Luftforsvaret (force aérienne) norvégienne du 333 skvadron basé à Ondoya au-delà du cercle polaire; à noter, la silhouette du « Saint » sur la dérive.

  •  
  • Un typique vol nostalgie de l’Alphajet AT29, à décoration spéciale « 10 ans AJets » consacrant la mutualisation de la formation avancée franco-belge des pilotes sur le côté gauche de la dérive, tandis que son côté droit a reçu une décoration célébrant les 35 ans de service du type à l’aviation belge. Celui-ci vole en formation avec le Fouga CM170.R Magister F-AZZP, le biréacteur école qui fut remplacé par l’Alphajet à la Force Aérienne Belge en 1979.

  •  
  • Décollage en puissance du F-16AM FA-84 avec le Commandant Renaud « Grat » Thys de la 350ème escadrille de Florennes aux commandes. Celui-ci en est à sa troisième et dernière saison en tant que démonstrateur du F-16, tâche qu’il a accomplie avec un brio peu commun qui, du reste, a été reconnu par les organisateurs du RIAT 2014 (le plus grand meeting d’aviation d’Europe et l’un des plus grands au plan mondial) qui lui ont octroyé le très convoité « Bader Trophy – best of individual display » (la meilleur démonstration en solo) le dernier jour du RIAT (Royal International Air Tattoo) le 18 juillet 2014. Une récompense bien méritée par cet excellent pilote pour son ultime année comme démonstrateur.

  •  
  • Vendredi fin d’après-midi, le CHOD (Chief of Defense,) le Général Aviateur Gérard Van Caelenberge décolle le SIAI-Marchetti SF260D ST-41 pour rejoindre Beauvechain.

  •  
  • Un autre vol en formation empreint de nostalgie, le Stampe & Vertongen SV4b ex-V41 de Gui Truyens, ex-Tiger de la 31ème escadrille de Kleine-Brogel, est flanqué des SIAI-Marchetti SF260M ST15 (à gauche) et ST27 (à droite) portant les couleurs de la patrouille des Diables Rouges. Le SF260 a remplacé, à partir de 1969, les SV4b qui servaient pour l’entraînement ab initio des pilotes militaires belges.

  •  
  • Le F-16AM immatriculé FA-106 de la 31ème escadrille du 10ème Wing de Kleine-Brogel façon tigre pour le Tiger Meet de 2014.

  •  
  • Première apparition publique du NH90 NFH (Nato Frigate Helicopter) immatriculé RN01 pris en compte par la 40ème escadrille SAR de Coxyde à la fin de l’été 3013 et basé à Marseille jusqu’en août 2014 pour la formation des équipages sur le remplaçant des Sea King fidèles au poste depuis 1976.

  •  
  • Les Red Arrows de la Royal Air Force n’ont pas hésité à ouvrir la fête aérienne le dimanche 14 septembre alors que le plafond commençait à peine à se lever et le ciel à se dégager de la brume dense… Belles prestations de pilotage de réels professionnels.

  •  
  • Très belle présentation du F-16C grec dédié à Zeus comme l’indique le motif sur la dérive de l’appareil qui appartient à la Hellenic Air Force comme précisé en toutes lettres sur l’arête dorsale de l’avion.

  •  
  • La nouvelle joint fire power démonstration a permis de voir en vol un drone B-Hunter de la 80ème escadrille UAV belge, un appareil très rarement présenté en vol dans les événements publics. La mission de celui-ci est de faire discrètement un topo de la situation au profit des avions d’appui-feu et des avions et hélicoptères amenant renforts et munitions aux troupes amies

  •  
  • Toujours dans le cadre de la joint fire power démonstration, l’Agusta A109 (immatriculé H22) de la 17ème escadrille du Wing Heli armé de mitrailleuses légères montées dans les embrasures des portes vient en appui des troupes attaquées par des éléments hostiles.

  •  
  • Phase du même exercice où le NH90 TTH (tactical transport helicopter) immatriculé RN07 de la 18ème escadrille du Wing Heli envoie des renforts par aérocordage (méthode le plus rapide) sur le lieu de combat.

  •  
  • Lorsque la zone de combat est suffisamment sécurisée, un C-130H Hercules de la 20ème escadrille du 15ème Wing effectue un poser d’assaut et débarque troupes complémentaires et munitions sous la couverture permanent des F-16AM prêts à neutraliser tout tir ennemi.

  •  
  • Le F-16C Solotürk a mené sa présentation tambour battant et de façon impeccable: une belle session de pilotage.

  •  
  • La patrouille suisse sur PC-7 en formation de huit appareils a effectué une splendide prestation acrobatique toute empreinte de la précision horlogère suisse. Il convient de signaler que le solo de la patrouille PC-7 suisse est, parmi ceux de toutes les patrouilles évoluant lors des Belgian Air Force Days, celui qui entretenait le mieux et le plus intensément le public durant les intervalles où la patrouille manoeuvrait ou se regroupait à distance du public.

  •  
  • Les Falcons de la Royal Air Force illustrent fort à propos le terme « arabesques » par les figures que les parachutistes décrivent lors de leur chute avec leurs fumigènes orange et blanc.

  •  
  • Le Blériot IX type traversée de la Manche de 1909 évoque avec pertinence les tout débuts de l’aviation; cet appareil-ci qui provient de Suède a volé dans des conditions limites de vent (force et orientation.)

  •  
  • La Patrouille de France, en formation dite « sheriff » inventée il y a une vingtaine d’années, qu’on ne se lasse pas de regarder et de photographier tant ses évolutions sont empreinte d’élégance.

  •  
  • L’Agusta A109 H24 de la 17ème escadrille avec les Capitaines Peremans et Beckers aux commandes vient d’entamer un piqué vertigineux en tirant une salve de leurres thermiques.

  •  
  • L’AH-64 Apache de la KLu (force aérienne néerlandaise) tire des salves consécutives de leurres thermiques qui tissent comme une toile d’araignée autour de l’hélicoptère.

  •  
  • Première belge pour la patrouille Al Fursan des Emirats Arabes Unis composée de sept Macchi AB339 vus ici au décollage pour le numéro final des Belgian Air Force Days le dimanche 14 septembre, alors que le soleil était déjà bien bas sur l’horizon.

  •  
  • Bouquet final de la patrouille Al Fursan tirant les fumigènes aux couleurs des Emirats Arabes Unis avec les solos tournant des tonneaux barriqués autour des fumigènes émis par les autres avions de la patrouille. On croira sans peine, en voyant ces panaches de fumée, que leurs mentors n’étaient autres que les pilotes italiens des Frecce Tricolori…

  •  
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer