Flying Days Florennes/Cerfontaine 2018

201807FDAYS04.JPG

Florennes/Cerfontaine, le 24 juin 2018. C’est le deuxième et le dernier des Flying Days qui se tenaient le même jour, soit le samedi 23 et le dimanche 24, chaque fois pour la matinée à la base de Florennes et l’après-midi à l’aérodrome tout proche de Cerfontaine. Les organisateurs avaient bien précisé qu’il n’était pas question d’un meeting aérien mais bien d’aller à la rencontre de l’aviation pour les familles et les voisins. Ce fut une réussite, tant l’ambiance était conviviale. Les visiteurs parquaient sur la base, non loin de la zone d’exposition statique et à proximité de l’endroit où se garaient les avions effectuant une démonstration en vol ou qui partaient ou revenaient d’un vol de baptême de l’air. Les vols de plaisance furent nombreux, preuve que le public était vraiment dans l’ambiance!

Les apothéoses les deux jours furent incontestablement les premières démonstrations publiques du nouveau F-16AM « dark falcon » par son pilote le Commandant Aviateur Stefan Darte « Vador » ainsi les prestations de la patrouille des Diables Rouges sur SIAI-Marchetti SF260, deux fois par jour (une fois à Florennes et une fois à Cerfontaine) chaque jour. Les spectateurs de l’un et de l’autre aérodrome étaient manifestement conquis par le spectacle aérien qui leur était offert et ils n’ont boudé leur plaisir en aucune façon, au point que nombreux furent ceux à rallier les deux plates-formes.

Il convient de remercier le Chef de corps et le personnel de la base de Florennes de même que les volontaires de l’aérodrome de Cerfontaine qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour que cet événement soit une belle réussite.

Texte et photos: Jean-Pierre Decock

  • La grande vedette du moment à la Force Aérienne est incontestablement la démonstration du F-16AM à décor spécial « dark falcon » piloté par le Commandant Aviateur Stefan Darte « Vador » de la 1ère escadrille du 2ème wing. Cette prise de vue à la verticale révèle son décor de plumes (de faucon) sur le dos de l’avion immatriculé FA-101. (Photo Force Aérienne/Adjudant Bart Rosselle)

     

  •  
  • Placés à l’entrée de la zone statique, les Cadets de l’Air et leur Twin Astir PL95 ont eu beaucoup de succès, dans la mesure où des grappes de curieux les entouraient, en ce compris des candidats précoces, voire même en poussette, tout au long de la matinée.

     

  •  
  • Le prototype du SONACA 200 était également exposé. Le second prototype (OO-NEW) fut légèrement endommagé lors du « Zoute Air Trophy » qui s’est tenu du 14 au 17 juin 2018. Cette compétition de précision d’atterrissage sur la plage accueillait l’OO-NEW piloté par Pierre Van Wetter, manager de SONACA Aircraft. Ce dernier explique qu’en tirant l’avion vers son aire de parcage sur la plage, la jambe de train gauche s’est enlisée dans du sable mou et qu’en forçant la traction celle-ci s’est pliée et un boulon a cédé. La réparation était effective dès le lendemain et l’incident a permis de renforcer l’atterrisseur des exemplaires futurs afin d’éviter de tels pépins.

     

  •  
  • Le vol des cadets de l’air à captivé le public car, sitôt après le remorquage et le largage du câble, le Piper L-21 Cub remorqueur (immatriculé LB-02) a rejoint le planeur Orion pour faire un peu de « tail chase » et une série de virages et passages en formation.

     

  •  
  • Dernier passage du planeur biplace DG.505C immatriculé PL45/OO-YDI accompagné de son Piper L-21 Cub remorqueur.

     

  •  
  • Décollage de Cerfontaine du SG Aviation Rally 105C immatriculé OO-E70 qui appartient au centre local de formation au pilotage des ULM.

     

  •  
  • Le Jodel D18 biplace de construction amateur a quitté Florennes pour rejoindre Cerfontaine où il gagne son emplacement de parking en passant devant le Cessna 172 Skyhawk immatriculé OO-MDF sur lequel l’auteur a fréquemment volé dans les années 80 et 90, lorsque l’appareil était basé à Gosselies.

     

  •  
  • Les parachutistes se sont beaucoup dépensés à Cerfontaine en ce dimanche après-midi et disposaient pour ce faire d’un excellent avion largueur, à savoir un Cessna 208 Grand Caravan à turbopropulseur immatriculé OO-SEX et portant la marque « SKYDIVESPA ».

     

  •  
  • Le Reims-Cessna FR.152 Aerobat est dorénavant basé à Cerfontaine; l’auteur a volé aux commandes de ce vétéran le 15 juin 1972 (soit il y a 42 ans) depuis Grimbergen alors qu’il appartenait à l’école Devleminck dirigée par la célèbre Miss du même nom.

     

  •  
  • Autre vedette de la journée, le Lake Buccaneer LA-4-200 amphibie qui effectua de nombreux baptêmes de l’air au départ de Florennes et de Cerfontaine avec splash intermédiaire à l’hydrobase de la Plate-Taille aux Lacs de l’Eau-d’Heure. Cet appareil unique en Belgique est basé à Gosselies malgré son immatriculation très britannique, au demeurant très suggestive (G-VWET, « wet » signifiant « mouillé »).

     

  •  
  • L’amphibie s’est posé sur ses roues à Cerfontaine et vient se garer en face du grand hangar.

     

  •  
  • Les trois SF260 de la patrouille des Red Devils de la 5ème escadrille de Beauvechain, sans le solo qui entretient l’attention du public, volent en « line astern » (c’est-à-dire à la queue leu- leu), une de leurs figures signature durant leur présentation qu’on ne se lasse décidément pas de voir et revoir, tant elle est fignolée.

     

  •  
  • Passage sur la tranche du dark falcon piloté par Stefan Darte « Vador » tel que les spotters (et les spectateurs aussi) adorent, car il permet de faire de bonnes photos de son F-16AM superbement décoré.

     

  •  
  • Autre moment favori des spotters, le passage lent « tout sorti » avec une petite fantaisie peu fréquente: la flammèche à la sortie du pot à fumigène qui brûle encore alors que le carburant pour le fumigène est épuisé.

     

  •  
  • Le FA-101 montre la décoration du dessous du fuselage et des ailes avec Vador aux commandes qui, pour sa première saison, fait une excellente présentation dans une fenêtre de manœuvre bien cadrée, évitant ainsi aux spectateurs de risquer un torticolis. Cependant, la partie supérieure du cadre pourrait être resserrée car elle était très large: à Florennes, l’avion a disparu à plusieurs reprises à la vue des spectateurs en entrant dans la couche des stratocumulus bas. Ce n’était pas le cas à Cerfontaine l’après-midi sous un ciel limpide et, vu les dimensions relativement exiguës de l’aérodrome, ce fut un vrai régal de regarder sa présentation très dynamique dans un cadre serré, bien centré sur l’aérodrome. Nous sommes persuadés que Vador va s’aguerrir au fil de la saison et que sa présentation deviendra du vrai « cousu main ».

  •  
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer