Kiewit Historic Days 2011

Kiewit-Hasselt, le 28 août 2011. C’est le week-end des traditionnels ‘Historic Days’ sur ce qui est le plus vieil aérodrome de Belgique où déjà en 1909 – il y a donc plus d’un siècle – le Chevalier Jules de Laminne (brevet de pilote belge n° 9) et quelques congénères faisaient voler des aéroplanes.

Les clubs locaux Aero-Kiewit et Albatros avaient organisé très judicieusement cette fête de l’aviation destinée aux Limbourgeois plus ou moins proches de leur terrain. Jeux nombreux pour les enfants, stands très variés, un orchestre new Orleans qui déambulait le long de l’aérodrome y mettait une chaleureuses ambiance à coup de saxo et de banjo sous un ciel plutôt maussade et même le chef d’aérodrome s’était impliqué dans des mini récitals d’accordéon, dévoilant ainsi l’un de ses talents caché aux usagers de l’aérodrome de Zonhoven!

Mais le spectacle était également très dense côté aviation et même si la piste de gazon 09-27 de Kiewit ne fait que 600 mètres de longueur, de nombreux avions parqués aile dans aile occupaient toute son aire sud et débordaient largement des seuils de piste; coup de chapeau aux très efficaces marshallers.

S’il y avait beaucoup à voir au sol, il y avait aussi du spectacle permanent dans le ciel, tant étaient soutenus les mouvements d’avions, d’ULM ou de planeurs décollant, atterrissant ou effectuant un passage bas dans l’axe de la piste. On peut dire que le week-end fut très animé à Kiewit, rempli de bonne vibrations, et c’est tant mieux pour les clubs limbourgeois qui ont su sensibiliser le public aux sports aériens avec beaucoup d’enthousiasme, ce qui s’avère être, en fin de compte, une brillante et intelligente démarche en faveur de l’aviation.

Texte et photos: Jean-Pierre Decock

  • Le Cessna 172 Skyhawk d’Aero-Kiewit, immatriculé OO-KWT à bon escient, porte un marquage spécial commémorant le siècle d’existence de l’aérodrome limbourgeois. Ce quadriplace n’a cessé d’enchaîner les vols de baptêmes de l’air durant toute la journée de dimanche en compagnie de celui immatriculé OO-MVG, pour la plus grande joie des aviateurs néophytes et le plus grand bien pour la trésorerie du club.

  •  
  • Oh yes! Les planeurs Grob 103 Twin Astir du club Albatros furent également mis à contribution pour permettre aux amateurs de découvrir les joies du vol silencieux.

  •  
  • Le petit biplan Murphy Renegade Spirit, à la belle allure vintage des avions des années 30, est un appareil de construction amateur qui effectua un beau vol de démonstration au-dessus de Kiewit.

  •  
  • La Composante Air de la défense était très présente durant ce week-end à Kiewit, notamment avec l’Agusta A109 BA qui fut accidenté en tant que H16 le 15 juin 2003 lors d’une tornade à Petrovec en Macédoine; il fut retapé en conditions de présentation statique et reçut cette livrée haute en couleurs et très réussie en 2007. Outre cet appareil, Comopsair exposait encore le SIAI-Marchetti SF260M ST-20 (dont on voit l’empennage) et le F-16A FA-05 bardé d’emblèmes d’escadrilles et qui ne sert plus qu’aux expositions. Le stand d’information dans le hangar jouxtant le F-16 était aussi populaire que l’hélicoptère.

  •  
  • Le North American T-28 Trojan aux couleurs d’un avion d’entraînement de l’US Air Force est récemment arrivé à Anvers-Deurne et s’est livré à plusieurs passages bas impressionnants par les pétarades de son moteur Wright de 1.425 CV. Immatriculé 55-138354 (fiscal year 1955) dans l’aviation militaire américaine, il devint N13288 au registre civil US, immatriculation qu’il garde depuis son arrivée en Belgique.

  •  
  • Venu de Grimbergen, le Stampe & Vertongen SV4b OO-ROR s’en retourne vers sont port d’attache. Ce biplan, ex-V19 à la Force Aérienne, y porta la décoration flamboyante jaune et noir des avions acrobatiques de l’école de pilotage élémentaire de Gossoncourt dans la seconde moitié des années 60. Après un crash grave à Coxyde en 1970 où ses deux occupants périrent, l’épave fut reconstruite à Wevelgem entre 2000 et 2006 et l’avion vole à présent dans une livrée intégralement argentée avec parements bleu roi.

  •  
  • Aux commandes de ce splendide Aeronca 7AC Champion vétéran, Yves Minnoye, le fils de Robert Minnoye qui a superbement maintenu en état cet appareils construit il y a 65 ans, comme précisé par la couronne de lauriers apposée sur la dérive à l’occasion de ses cinquante ans (50 ans: 1946-1996). L’auteur eut un pincement au cœur en voyant voler cet avion basé à Kiewit, car c’est précisément celui dans lequel il fit son baptême de l’air et, dix ans plus tard, son premier vol solo en avion…souvenirs, souvenirs!

  •  
  • Etonnant vol télécommandé d’un Stearman PT-17 Kaydet à l’échelle 1/16 (62% des dimensions de l’original) construit par F. Tanghe et L. Luyten de ‘Eagle Aerobatic Flight Belgium’. Le pilote, L. Luyten est vu ici avec sa console de télécommande alors qu’il taxie cette très grosse maquette volante vers son emplacement de parking.

  •  
  • Autre machine inusitée et fraîchement sortie des ateliers do constructeur allemand MT03, l’autogyre Caldus piloté par le Néerlandais Anton Jacobs et immatriculé D-MTEB, car il n’a pas encore obtenu la certification officielle, ni en Belgique, ni aux Pays-Bas. Cet appareil biplace a cependant de surprenantes qualités de vol avec son moteur Rotax 912 de 100 CV qui entraîne l’hélice tripale propulsive, mais également par démultiplication le rotor bipale qui demeure débrayable.

  •  
  • Les biplans classiques par excellence sont le Stampe & Vertongen SV4 et le De Havilland DH 82a Tiger Moth, celui-ci est immatriculé G-AJHS en Grande-Bretagne; il est piloté par le Néerlandais Rob Swarts et le patin en bout de béquille atteste de son ancienneté, les plus récents ayant été munis d’une roulette de queue (et de freins aux roues).

  •  
  • Le Bronco piloté par Tony De Bruyn emmène une cohorte de cinq Piaggio P 149D, avions d’entraînement de début tous ex-Luftwaffe et qui en ont gardé la livrée (immatriculations D-EFTU/EEGD/EERP/EIFE et EGIT pour le petit dernier tout en jaune canari).

  •  
  • Passage bas avec fumigène du Rockwell OV-10B Bronco (ex-Luftwaffe 99+32) piloté par Tony De Bruyn.

  •  
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus