Escale canadienne pour Zara Rutherford

Le visage fatigué mais souriant et satisfait de Zara à son arrivée à Saint-Hubert.

Saint-Hubert (Québec), le 26 août 2021. Il y a des gens qui, par leurs exploits, leurs idées, ou leur façon de vivre, nous impressionnent. Zara Rutherford, une jeune pilote belgo-anglaise, m’a vraiment impressionné! Et ce n’est pas une forme de style pour que mon texte paraisse bien dans cet article, c’est vraiment sincère.

Zara veut devenir à 19 ans la plus jeune femme à avoir accompli un tour du monde en solo en avion après avoir survolé 52 pays différents.

Zara Rutherford, bien déterminée à devenir la plus jeune femme à réaliser un tour du monde en avion en solo.

Partie de Wevelgem (EBKT) en Belgique le 18 août 2021, elle a fait escale à Saint-Hubert (CYHU), l’aéroport d’aviation générale de Montréal (Québec-Canada) mercredi 25 et jeudi 26 août 2021. L’École nationale d’aérotechnique (ENA) (www.cegepmontpetit.ca/ecole-nationale-d-aerotechnique) l’y a accueillie avec tous les honneurs qui se doivent.

Sa motivation à faire ainsi un tour du monde en avion, elle la trouve dans le fait que, selon elle, on ne voit encore que trop peu de femmes dans les métiers de l’aviation. Elle souhaite, donc, par son exploit, faire la promotion de l’aéronautique auprès de la gent féminine. On ne peut pas lui donner tort si j’en juge par le nombre de filles présentes cette année dans le groupe de première session du programme en Techniques d’avionique à l’ENA: deux sur une bonne trentaine d’étudiants!

L’ULM Shark Aero Shark 080 piloté par Zara est immatriculé en Slovaquie (OM-S443), pays d’origine de son constructeur.

L’avion piloté par Zara pour effectuer son tour du monde est un ultraléger Shark 080, un appareil de construction slovaque aux performances très intéressantes. Muni d’un moteur Rotax 912 ULS développant 100 chevaux et d’un train d’atterrissage rétractable, il peut atteindre une vitesse maximale de quasi 160 nœuds (300 km/h) et son autonomie peut aller jusqu’à 8,3 heures de vol. Il est équipé d’un glass cockpit Dynon, de radios Trig Avionics ainsi que d’un pilote automatique. Lors de son escale à Saint-Hubert, un module ADS-B pour voler aux États-Unis a été ajouté.

Le visage fatigué mais souriant et satisfait de Zara à son arrivée à Saint-Hubert.

À son arrivée mercredi 25 août sur le coup de midi à l’ENA, la jeune pilote est accueillie par la traditionnelle gerbe d’eau généreusement fournie par deux véhicules de dégivrage de LUX Ground Services. Une fois débarquée de son avion immatriculé OM-S443 sous les applaudissements de la foule, elle se précipite … Vous devinez où!

Puis vient l’accueil protocolaire avec la direction de l’ENA. L’assemblée est constituée, bien entendu, de nombreux étudiants et membres du personnel de l’école. Mais on peut aussi noter la présence des autorités consulaires belges et anglaises ainsi que de représentants de la communauté aéroportuaire de Saint-Hubert. Dans l’après-midi des techniciens de l’ENA effectuent quelques travaux de maintenance sur le Shark de Zara dans le hangar D60.

L’Ecole nationale d’aérotechnique réalise une inspection avant l’étape suivante du périple.

Jeudi 26 août au matin l’avion de Zara est sorti du hangar et les techniciens de l’ENA effectuent l’avitaillement en carburant tout en le bichonnant aux petits soins. Quant à Zara, elle est assise sur le plancher du hangar D60 et prépare son prochain vol à destination de New York, pianotant sur son ordinateur portable et effectuant des appels téléphoniques avec son cellulaire.

Zara achève la préparation de la prochaine étape de son vol dans le hangar D60 de l’ENA.

Quand on dit que Zara effectue un tour du monde en solo, c’est vraiment en solo; elle n’a pas d’équipe qui la suit ou l’aide à la préparation ou à la réalisation de ses vols. Elle gère tout elle-même: les plans de vol, la météo (elle ne peut voler qu’en VFR), les contacts avec les autorités, les prises de vues avec les GoPro, l’animation des médias sociaux … Impressionnant!

Embarquement pour JFK!

Outre son tour du monde, Zara a de grandes ambitions à plus long terme: c’est ainsi qu’elle souhaite devenir ingénieur et astronaute! Je suis convaincu qu’elle a tout ce qu’il faut pour y parvenir. Sa volonté semble être semblable à un gros bulldozer que rien ne peut arrêter. Ainsi, par exemple, lors de son arrivée à New-York, elle s’est arrangée pour obtenir l’autorisation de voler au-dessus de la Statue de la Liberté, ce qui n’est pas nécessairement évident.

Le décollage de Saint-Hubert, direction New York.

Jeudi, vers 10h00, Zara décolle de Saint-Hubert à destination de New-York JFK. On ne peut que lui souhaiter toute la réussite possible dans son audacieuse entreprise. Vous pouvez suivre son périple sur son site www.flyzolo.com et sur les réseaux sociaux www.facebook.com/fly.zolo/ ou www.instagram.com/fly.zolo/. La suite risque d’être captivante! Bravo Zara! Lâche pas!

Texte et photos: Pierre Gillard

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Gastauteur

Gastauteur

Naast de vaste redactieleden bieden we op Hangar Flying ook plaats aan gastauteurs om te schrijven over Belgische luchtvaart. Zelf een artikel idee? Neem contact op met ons.

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer