Florennes-Cerfontaine flying days 2019

Gros plan sur la dérive du FA-124 portant les lettres code d’escadrille RAF GE et la lettre individuelle S.

Florennes/Cerfontaine, 22 et 23 juin 2019. Ce sont les flying days se déroulant en combinaison sur la grande base militaire de Florennes et l’aérodrome champêtre de Cerfontaine. Cet événement très festif est prisé du public depuis plusieurs années et il y vient sniffer des relents de kérosène, typiques des avions militaires, mais il apprécie aussi les pétarades des petits coucous. Le spectateurs et fanas d’aviation avaient le choix, soit un jour, soit deux, à Florennes ou à Cerfontaine ou alors carrément carton plein pour le week-end et les deux aérodromes.

Le Commandant Aviateur Stefan Darte « Vador » s’en donne à cœur joie lors de la présentation acrobatique de son F-16AM (FA-101) Dark Falcon.

Sa démonstration très dynamique achevée, Vador rejoint le tarmac de Florennes.

Gros plan sur la dérive du Dark Falcon piloté de main de maître par Vador.

Il y avait les animations et expositions statiques d’aéronefs habituelles avec le F-16 au cockpit ouvert et les nombreux spectateurs faisant la queue pour y accéder et y jeter un coup d’œil; la fascination qu’exerce l’habitacle d’un avion sur les visiteurs d’une fête aérienne me surprendra décidément toujours. Il y avait encore deux simulateurs F-16 très prisés des jeunes qui étaient venus très nombreux. Un drone B-Hunter du 80 squadron UAV (Unmanned Aerial Vehicle) de Florennes était également présent avec un conteneur poste de pilotage et d’observation en activité, ce qui attirait plus d’un curieux.

A l’issue de sa présentation et en se rendant vers le tarmac, Vador passe devant le public, relève sa canopée et le salue fort élégamment, déclenchant un tonnerre d’applaudissements.

Formation commémorative du 75ème anniversaire du débarquement en Normandie en 1944; le Lockheed C-130H Hercules CH-11 de la 20ème escadrille revêtu des bandes noires et blanches typiques du D-day est encadré, à gauche, par le F-16AM FA-124 de la 349ème escadrille et, à droite, du F-16AM FA-57 de la 350ème escadrille.

La même formation, mais en sens inverse.

En ce qui concerne les démonstrations en vol, ceux qui avaient fait le déplacement ont été gâtés avec la démonstration du remorquage et du « tail chase » d’un planeur DG-505 Elan Orion par un Piper Super Cub des Cadets de l’air ainsi que le passage en formation d’un C-130H Hercules encadré par un F-16AM du squadron 350 et d’un du squadron 349, la formation portait la décoration spéciale de la commémoration du 75ème anniversaire du débarquement des Alliés en Normandie en juin 1944.

Le pilote du F-16 commémoratif de la 350ème escadrille salue la foule après avoir dégagé la piste d’atterrissage.

Gros plan sur le FA-57 de la 350ème escadrille formée au sein de la Royal Air Force durant la Dernière Guerre et qui disposait du squadron code MN.

Le représentant de la 349, qui est l’autre escadrille belge créée au sein de la RAF durant la 2ème Guerre Mondiale.

Les numéros les plus percutants du programme étaient, comme chaque année, les démonstrations en vol, à commencer par Vador et son Dark Falcon qui a fait une démonstration menée tambour battant, tant à Florennes qu’à Cerfontaine où il fit plusieurs passages en formation avec le Spitfire MK XVI orné de bandes d’invasion du débarquement. L’équipage composé des Capitaines Aviateurs « Stijn » Soenens et JJ Jacobs de l’Agusta A109 (H24) de la 17ème escadrille a fait une démonstration frappante avec tir de rafales de leurres thermiques. Les Diables Rouges n’étaient pas en reste et ont effectué leur prestation fignolée comme à l’accoutumée et les spectateurs de Cerfontaine particulièrement en ont eu plein les yeux.

Gros plan sur la dérive du FA-124 portant les lettres code d’escadrille RAF GE et la lettre individuelle S.

Croisement percussion des SIAI Marchetti SF260M des Diables Rouges.

Passage à basse altitude du SF260M immatriculé ST-31 piloté par le Commandant Aviateur Albert Baltus; l’avion dont la décoration de la dérive commémore le 50ème anniversaire de la mise en service du SF260M à la Force Aérienne Belge, porte aussi le badge commémoratif du 75ème anniversaire du débarquement allié en Normandie faisant face au badge typique des Red Devils appliqué à mi-fuselage.

De belles journées pour les amateurs d’aviation, au rang desquels de nombreux jeunes; on peut dire que la démarche est excellente pour la Composante Air en termes d’image et de recrutement et, plus généralement, pour l’aviation générale par le grand public.

Remerciements et félicitations au Chef de corps de Florennes, le Colonel Aviateur Didier Polomé et ses subordonnés ainsi qu’aux nombreux volontaires, militaires autant que civils.

Les Capitaines Aviateurs « Stijn » Soenens et J. Jacobs tirent deux salves bien groupées de leurres thermiques lors de leur présentation musclée de l’hélicoptère Agusta A109.

Passage bas et lent pour saluer le public avec l’A109 (H24) décoré du griffon, emblème de la 17ème escadrille.

Après deux passages en formation au-dessus de Cerfontaine, le Spitfire MK XVI piloté par Kris Vandenbergh porte les bandes typiques des avions du débarquement de juin 1944 et rompt la formation avec le F-16AM du Commandant Aviateur Stefan Darte « Vador » qui va entamer sa présentation en vol.

Texte et photos: Jean-Pierre Decock

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer