Sonaca 200: certification et premières livraisons

La première livraison: de gauche à droite Denis Petitfrere (CEO New CAG), Harold van der Straten (CEO Sonaca Aircraft), Pierre Van Wetter (Sonaca Aircraft) et Arnaud Libeau (New CAG). (Photo Sonaca Aircraft)

Namur, le 10 décembre 2018. En cette fin d’année 2018, une visite à Sonaca Aircraft à Namur nous a permis de faire le point sur le Sonaca 200 et ses perspectives pour 2019. Pierre Van Wetter, Chief Commercial Officer et co-fondateurde Sonaca Aircraft (www.sonaca-aircraft.com),nous fait fièrement visiter le chantier de construction du futur hall d’assemblage final (FAL) du nouvel avion belge. Les travaux ont commencé début novembre 2018 et devraient s’achever au printemps 2019.

Le futur hall d’assemblage des Sonaca 200 prend forme à Namur. (Photo Guy Viselé)

Les nouveaux locaux, construits par l’Aérodrome de Namur et loués longue durée à Sonaca Aircraft, auront une superficie de 2.300 m2 et permettront à terme (dès 2020) une capacité de production de 80 avions par an. Pour 2019, l’objectif est de produire 21 avions. Outre la chaîne d’assemblage, le bâtiment comprend également un show-room, des locaux administratifs et salles de réunion, et de l’espace de stockage. Les éléments pour assembler l’avion proviennent de différents fournisseurs et pays. L’avionique et les jambes de train viennent des Etats-Unis, les freins (Beringer) et l’hélice (Duc) de France, la Sonaca Transilvania (Roumanie) fournit des éléments de structure, Rotax les moteurs. Actuellement, les premiers appareils commandés sont assemblés dans un atelier provisoire, où nous avons pu voir quatre Sonaca 200 en cours de montage final.

Quatre Sonaca 200 dans le hall d’assemblage temporaire de Namur: de gauche à droite les MSN006, 004, 002 (OO-SIR) et 003. (Photo Guy Viselé)

 

Le long parcours de certification

La demande de certification du Sonaca 200 a été introduite en août 2015 et le Certificat de Type a été délivré le 12 juin 2018, soit un peu moins de trois ans après l’introduction de la demande initiale. Cette étape stratégique permet à Sonaca Aircraft de faire voler le Sonaca 200, sous certificat de navigabilité européen, tant en Europe que dans le reste du monde. « C’est un moment symbolique pour la Belgique qui n’avait plus produit d’avion certifié depuis plusieurs dizaines d’années !» déclare Carl Mengdehl, Head of Design Organisation et co-fondateur de Sonaca Aircraft.

 

Le document officiel actant de la certification EASA du Sonaca 200 a été délivré le juin 2018. (Document Sonaca Aircraft)

Fin 2017, Sonaca Aircraft avait déjà obtenu le Design Organisation Approval (DOA) de l’EASA. Pour décrocher cette certification, la société avait dû démontrer aux autorités compétentes qu’elle disposait de l’organisation, des procédures, des compétences et des ressources nécessaires à la conception et à la certification d’un aéronef de type CS-VLA (auquel correspond le Sonaca 200).

« Même si l’obtention du DOA n’est pas un passage obligé pour le développement d’un aéronef de la catégorie CS-VLA, grâce au DOA, Sonaca Aircraft va pouvoir certifier certaines modifications ou réparations, permettant d’être très réactif vis-à-vis des demandes des clients » précise Simon André, Head of Independent Monitoring chez Sonaca Aircraft.

 

Dans le long processus de certification d’un nouvel avion, il faut aussi tenir compte de l’obligation pour une école de pilotage reconnue (titulaire d’un ATO) de faire entretenir ses avions par un centre de maintenance agréé. Le New CAG a conclu un contrat pour la maintenance de ses Sonaca 200 avec la firme Euro-Sky. Le premier avion du New CAG a donc été convoyé de Namur à Grimbergen le 30 novembre 2018 afin de permettre à Euro-Sky de faire valider le programme d’inspection par la Direction Générale du Transport Aérien (DGTA).

Premier avion-client livre, le Sonaca 200 OO-NCA (MSN 001) du New CAG est convoyé vers Grimbergen pour faire valider son programme de maintenance auprès de Euro-Sky. (Photo Sonaca Aircraft)

Livraisons et modèles disponibles à la vente

Les deux premiers Sonaca 200 ont été formellement livrés à Namur le 17 octobre 2018 aux clients de lancement, les écoles d’aviation « Belgian Flight School » (BFS) et « Air Academy New CAG » (New CAG) basées sur le site de Brussels South Charleroi Airport.

« Le Sonaca 200 vient remplacer et renforcer la flotte de deux grandes écoles belges de pilotage » déclare Pierre Van Wetter, Chief Commercial Officer de Sonaca Aircraft « Les contrats que nous avons signés avec ces deux écoles portent, en tout, sur l’achat de 16 Sonaca 200, dont 8 commandes fermes de Sonaca 200 Trainer et 8 options pour des Sonaca 200 Trainer Pro. »

 

Le OO-SIR (MSN 002) est le premier Sonaca 200 destiné à la Belgian Flight School (BFS). (Photo Guy Viselé)

 

Le carnet de commandes actuel porte sur une trentaine d’exemplaires du Sonaca 200. Si les premiers exemplaires sont destinés à des clients belges, on enregistre également des clients français, anglais, allemands et même une école de pilotage turque (Ayjet).

Deux versions sont actuellement disponibles à la vente: le Sonaca 200 Trainer pour la version analogique et le Sonaca 200 Trainer Pro pour la version « Glass Cockpit ». Le Sonaca 200 OO-NEW (FTA2), est actuellement en cours de modification pour faire valider la version avec tableau de bord EFIS. La société travaille aussi à la certification d’une version utilitaire permettant de réaliser les formations « Upset Prevention and Recovery Training » (UPRT) ainsi qu’une version IFR.

 

Le glass cockpit Garmin G500 sera testé sur le Sonaca 200 OO-NEW (MSN FTA2). (Document Sonaca Aircraft)

 

Petit clin d’œil sympathique à l’histoire, un vol symbolique d’un Tipsy Nipper et d’un Sonaca 200, a eu lieu le 9 mai 2018. Soixante années séparent le dernier avion civil de conception belge certifié du nouveau Sonaca 200. Le Tipsy Nipper avait été développé fin des années cinquante par l’ingénieur Tips chez Avions Fairey, d’où est issu la Sonaca.

Pilotés respectivement par Pierre Van Wetter et Edouard Martin, les deux avions légers belges ont survolé le ciel namurois et les installations de Sonaca à Gosselies.

 

Magnifique formation du Tipsy Nipper OO-KOC (piloté par Edouard Martin) et du Sonaca 200 OO-NEW (Pierre Van Wetter) au-dessus de Namur. (Photo Sonaca Aircraft)

 

Sonaca Aircraft est une filiale du groupe Sonaca, acteur majeur depuis plus de 80 ans dans le développement, la fabrication et l’assemblage de structures aéronautiques avancées destinées aux marchés civil, militaire et spatial. Dotée d’un capital de départ de plus de 3 millions d’euros, Sonaca Aircraft est détenue à 90% par le constructeur aéronautique Sonaca. Spécialement conçu et adapté pour l’écolage et les vols de loisir, le Sonaca 200 se distingue par sa structure robuste entièrement métallique, son comportement extrêmement sain au pilotage, sa masse d’emport élevée et son très faible coût d’exploitation grâce à l’expertise d’un groupe aéronautique de taille mondiale.

La première livraison: de gauche à droite Denis Petitfrere (CEO New CAG), Harold van der Straten (CEO Sonaca Aircraft), Pierre Van Wetter (Sonaca Aircraft) et Arnaud Libeau (New CAG). (Photo Sonaca Aircraft)

 

Le développement réussi d’un nouvel avion belge est un événement. Il débute maintenant sa carrière commerciale de façon prometteuse et crée sur le site de Namur une nouvelle aventure aéronautique confirmant la vocation de ce terrain au développement d’une aviation générale durable.

 

Sonaca 200: spécifications techniques et prix

MOTEUR:

  • BRP Rotax 914 F – 115 hp

SIEGES:

  • Nombre de places: 2

DIMENSIONS:

  • Envergure: 9,15 m
  • Longueur: 7 m

POIDS ET CHARGE:

  • Masse à vide: 460 kg
  • Masse maxi au décollage: 750 kg
  • Capacité carburant: 150 l (2 x 75 l)

PERFORMANCES:

  • Vitesse de croisière: 115 noeuds
  • Taux de montée: 750 pieds par minute

STRUCTURE:

  • Alliages Aluminium

CONSOMMATION:

  • 18 l/heure

PRIX:

  • A partir de 177.500 euros

 

Texte: Guy Viselé

Photos: Guy Viselé et Sonaca Aircraft

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Guy Viselé

Guy Viselé

Pilote privé et Lieutenant-Colonel de Réserve de la Force Aérienne Belge, mais avant tout passionné d'aviation, il débute sa carrière chez Publi Air. Il passe ensuite vingt ans chez Abelag Aviation où il termine comme Executive Vice-President. Après dix ans comme porte-parole de Belgocontrol, il devient consultant pour l’EBAA (European Business Aviation Association). Journaliste free-lance depuis toujours, il a collaboré à la plupart des revues d'aviation belges, et a rejoint Hangar Flying en 2010.

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer