Eurowings A340-300 operé par Brussels Airlines

20170331_DUS_07_GVH

Düsseldorf, 31 mars 2018. Eurowings fut fondée le 1er janvier 1993 par la fusion de Nürnber-ger Flugdienst Luftverkehr AG (NFD) (fondée en 1975) et RFG Regionalflug (fondée en 1976), deux compagnies  domestiques basées respectivement à Nuremberg et Dortmund.

Retour sur l’histoire d’Eurowings
Les opérations de la compagnie ont commencé avec l’utilisation d’ATR 42 et d’ATR 72 hérités de la NFD et de la RFG. Par la suite, des BAe 146 ont été ajoutés à la flotte suivis par des appareils de la famille des Airbus A320.

Au 1er janvier 2001, la participation de Lufthansa dans le capital de la compagnie s’élevait à 24,9 %. Cette participation a été élevée dès avril 2004 à 49 % puis Lufthansa a pris le contrôle partiel de la compagnie ce qui a permis à Eurowings de devenir partenaire au sein de Lufthansa Regional. Les liaisons régionales d’Eurowings sont dès lors commercialisées sous la marque Lufthansa et les avions portent les titres de Lufthansa Regional. D’avril 2009 à juin 2011, 23 Bombardier CRJ900 Next Generation seront livrés à la compagnie et assurent des vols au nom de la maison-mère Lufthansa essentiellement au départ d’Hambourg et de Düsseldorf.

Un Bombardier CRJ900 Next Generation Eurowings avec sous-tîtres « On behalf of Germanwings » à l’aéroport Cologne/Bonn (CGN) avant un vol pour Milan-Malpensa (MXP) le 29 juillet 2014.

Le 11 août 2011, Eurowings est cédée à 100 % à Lufthansa. À cette époque, Germanwings, la future compagnie à bas-coûts de Lufthansa, était une filiale d’Eurowings AG à 100 %, fondée en 1997 sous le nom d’Eurowings Flug AG et renommée le 27 octobre 2002 en “Germanwings GmbH”.

Eurowings commence en octobre 2013 à opérer des vols court-courrier pour Germanwings et les avions portent progressivement la mention en anglais “On behalf of Germanwings” (au nom de Germanwings). En octobre 2014 cessent toutes les liaisons opérées pour Lufthansa Regional et par conséquent les dernières lignes depuis et vers Düsseldorf sont transférées à la marque Germanwings. A partir de fin 2015, les opérations de Germanwings et Eurowings sont regroupées sous le pavillon de la « nouvelle Eurowings » qui deviendra ainsi la marque low cost unique du groupe Lufthansa. 23 Airbus A320 viennent compléter la flotte d’Eurowings de 2015 à 2017 dont dix Airbus neufs équipés de sharklets commandés en 2014 et treize autres qui viendront de l’actuelle flotte de Lufthansa.

Les liaisons long courrier commercialisées sous la marque Eurowings (vers Dubaï, Bangkok, Phuket, Varadero, Bridgetown et Punta Cana sont citées comme premières destinations) seront en réalité opérées par SunExpress Deutschland pour le compte d’Eurowings avec jusqu’à sept Airbus A330-220 stationnés à l’aéroport Cologne/Bonn. Ce projet est considéré comme le premier produit « long-courrier low cost » européen.

Trois A330-220 opérés par SunExpress Deutschland pour le compte d’Eurowings stationnés à l’aéroport Cologne/Bonn le 1er février 2017.

La faillite d’Air Berlin
Le 27 octobre 2017, Air Berlin, couvert de dettes est obligée de mettre la clé sous la porte et de mettre fin complètement à ses activités.

Peu de temps après, Lufthansa annonce reprendre une grande partie des Airbus A320 d’Air Berlin, qui seront intégrés dans sa filiale low cost Eurowings. Cependant en décembre 2017, Lufhansa abandonne la reprise de la marque Niki détenue par Air Berlin ainsi que des 23 avions sous cette marque de par l’opposition des autorités de la concurrence européenne.

Il faut noter que les vols longs courriers d’Air Berlin étaient opérés par des A330-200 en configuration haute densité de 290 places dont certains étaient basés à Düsseldorf.

SN Air Holding 100% détenu par Lufthansa
En 2008 Lufthansa acquiert 45% de la société-mère de Brussels Airlines, SN Air Holding, pour 65 millions d’euros. Par la suite, Brussels Airlines rejoint la Star Alliance le 9 décembre 2009 en en devenant la 26e compagnie aérienne membre. C’est à ce moment qu’elle a abandon-né son programme de fidélisation Privilège pour adopter celui de Lufthansa, Miles & More.

Le 28 septembre 2016, Lufthansa annonce vouloir acquérir les 55% restants de SN Air Hol-ding, société mère de Brussels Airlines, et cela à partir de janvier 2017. L’accord pour cette acquisition est effectué en décembre 2016 et la transaction est conclue en début janvier 2017.

Airbus A340-300 opérés par Brussels Airlines
Suite au vide laissé par la disparition d’Air Berlin, nait l’ambition d’Eurowings de commencer ses opérations long-courriers au départ de Düsseldorf. Lufthansa maintenant   propriétaire à 100% d’Eurowings et de Brussels Airlines décide alors de déployer ses Airbus A340-300 sur les lignes long-courriers d’Eurowings. Au lieu de se reporter sur SunExpress qui exploite déjà des Airbus A330-220 pour le compte d’Eurowings au départ de l’’aéroport Co-logne/Bonn, il est décidé d’utiliser l’expérience et le support de Brussels Airlines – maintenant propriété de Lufthansa – pour la mise sur place de la nouvelle opération A340 au départ de l’’aéroport de Düsseldorf.

Le 15 janvier 2018, Eurowings présente son premier Airbus A340-300 avec ses couleurs.

Son premier A340-313X est le D-AIGY (MSN 335). Il provient de la flotte de Lufthansa qui avait reçu neuf exemplaires du même type en juin 2000. Cet avion a effectué son dernier vol commercial pour Lufthansa le 30 juin 2017 de Montréal à Francfort (LH479), puis a été con-voyé le 4 juillet à Luqa, Malte (MLA), pour stockage. Il est retourné à Francfort le 7 octobre 2017 et le 27 décembre 2017 il fut convoyé à Rome (FCO) pour un travail de peinture. Il est livré le 13 janvier 2018 de Rome à Francfort fraîchement peint aux couleurs d’Eurowings.

A340-313X D-AIGY MSN 335 Le premier A340-313X (MSN 335) immatriculé D-AIGY. (Photo : Matteo Buono)

Il sera par la suite réimmatriculé sous pavillon belge OO-SCW, immatriculation déjà utilisée par un A340-211 (MSN 014) de la Sabena de 1996 à 2001.

Le “premier” OO-SCW, un A340-211 de la Sabena à Bruxelles en janvier 1999.

Il est stationné à Düsseldorf où Eurowings le déploie temporairement de février à mars 2018 pour des vols vers Palma de Majorque et Vienne. Ces vols sont opérés sous code IATA EW ; code OACI : EWG.

Le second A340-300 est le D-AIGX (MSN 354). Cet avion a effectué son dernier vol commercial pour Lufthansa le 19 janvier 2018 de Taipei (TPE) à Francfort (LH343). Egale-ment convoyé à Rome (FCO) pour un travail de peinture, il est livré le 20 mars 2018 de Rome à Düsseldorf peint aux couleurs d’Eurowings. Il doit être réimmatriculé OO-SCX, immatricu-lation également utilisée par un A340-211 (MSN 022 ex Air France F-GNIC) de la Sabena de 1996 à 2001.

L’A340-211 F-GNIC, future OO-SCX à Bruxelles en avril 1996.

Les OO-SCW et OO-SCX sont exploités par des équipages de Brussels Airlines et seront basés à Düsseldorf (DUS). Les pilotes, en majorité allemands, ont suivi un entrainement en simulateur chez Lufthansa mais ont également suivi des cours à Bruxelles et à Charleroi en vue de leur certification belge. Les deux premiers avions desserviront Cancún (à partir du 30 avril 2018), Fort Myers (ler mai 2018), Miami (le 4 mai 2018), New York JFK (le 28 avril 2018) et Punta Cana (le 28 avril 2018).

A part un drapeau européen et belge à côté de l’immatriculation belge, seul un auto-collant assez discret « Operated by Brussels Airlines » est visible sur la porte 2L ainsi que sur la pre-mière page de la consigne de sécurité.

Au total, six A340-300 doivent être exploités par Brussels Airlines pour Eurowings.

Un drapeau belge à coté de l’immatriculation du premier A340-300 opéré par Brussels Airlines pour le compte d’Eurowings.

Düsseldorf -Vienne en A340-300 Eurowings
Le 31 mars dernier, un aller-retour sur Vienne (VIE) au départ de Düsseldorf (DUS) m’a   permis de mieux me rendre compte du service offert par Eurowings sur leur premier A340-300, le OO-SCW. Acheté en ligne sur https://www.eurowings.com/ pour une modique somme de 110 EUR aller et retour, ce ticket n’offre ni le choix du siège, ni repas ou boisson à bord et aucun bagage en soute. Il serait inapproprié de se plaindre, c‘est le principe du low cost !

L’A340-313X OO-SCW d’Eurowings à sa porte d’embarquement à l’aéroport de Düsseldorf.

Embarquement 30 minutes avant le départ, accueil courtois à bord, l’avion quittera la porte d’embarquement 5 minutes à l’avance. Onze minutes de taxi et considérant un poids relative-ment faible pour ce court vol, le décollage est court de la piste 23L.

Dernier virage pour alignement sur la piste 23L de l’aéroport de Düsseldorf.

L’avion comporte trois classes : une classe Affaires, une classe Economy Plus et une classe Economy, toutes remises à neuf avec écran plat haute résolution dans les sièges mais aucun programme ne sera offert sur un vol aussi court.

La classe Affaires à bord des A340-300 d’Eurowings. (Photo : Eurowings)
La classe Economy à bord du OO-SCW.

L’équipage est visiblement allemand et distribue peu après le décollage une collation – si pré-commandée en ligne.

Le vol vers Vienne se fera à une altitude de croisière de 37,000 pieds et durera une heure et dix minutes sans fait notable.

En croisière à 37,000 pieds et à 900 km/h.
Affichage de la carte sur l’écran de siège.

Nous arriverons à la porte de débarquement 10 minutes à l’avance.

Une expérience Eurowings positive et à recommander à tout passionné de quadriréacteur A340.

Guy Van Herbruggen

Kevin Cleynhens

Kevin Cleynhens

Is gefascineerd door luchtvaart in het algemeen. zijn bijzondere interesse gaat uit naar de burger- en zakenluchtvaart. Ook oudere vliegtuigen kunnen hem bekoren. Hij spendeerd een groot deel van zijn tijd aan luchtvaartfotografie. Daarnaast verzameld hij sinds jaren veiligheidskaarten. Hij is dan ook fier op een collectie van 5000 safety cards”.

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer