144 Civil and Military Aircraft

201608MRA001

Bruxelles, le 28 juin 2016. Jour de la présentation officielle au Musée Royal de l’Armée et d’Histoire Militaire du tout nouveau livre-catalogue de la collection d’avions exposés dans le grand hall du Cinquantenaire ou conservés dans l’un des dépôts dudit musée.

C’est un ouvrage consistant que l’on doit aux recherches patientes et approfondies de son auteur Charles de la Royère, également responsable de la bibliothèque et de la photothèque de la section air du musée de l’armée.

La deuxième édition du précédent catalogue datait de 1986 et avait été rédigé en son temps par feu Michel « Mike » Terlinden, président de l’AELR (association des amis du musée de l’air de Bruxelles) et co-fondateur (avec Jean Booten, Hervé Donnet, André Hauet et Albert Van Hoorebeeck) de l’un parmi les musées d’aviation présentant l’une des plus riches collections d’avions anciens, notamment de la Première Guerre Mondiale.

Cover

C’est donc dire si le nouveau catalogue (en réalité un gros livre) était attendu avec impatience dans le cénacle des passionnés d’aviation, lesquels ne seront pas déçus, car les 144 aéronefs de la collection sont passés en revue un par un, avec photos en couleurs, caractéristiques, immatriculations successives, développement technique et opérationnel succinct et résumé historique de leurs pérégrinations jusqu’à leur arrivée au sein du musée, et tout cela en trois langues (français, néerlandais, anglais).

Le véritable travail de Bénédictin auquel s’est livré Charlie de la Royère ces dernières années, couplé à sa passion et à ses connaissances dans l’aviation, a permis de commettre ce pavé magistral, authentique sésame pour tout visiteur du hall de l’aviation au Cinquantenaire. Ce livre est, sans conteste, un must dans la bibliothèque de tout amateur digne de ce nom en matière d’aviation belge ou en Belgique.

En dégustant un verre de vin rouge, Charlie de la Royère dédicace un de ses livres. (Photo: Guy Viselé)

Bravo donc à l’auteur pour avoir entrepris et réalisé une tâche d’une telle envergure. Quelques petites erreurs et fautes de frappe en matière de datation et de noms de lieux sont inhérentes à un ouvrage d’une telle ampleur. Gageons qu’à bref délai un feuillet « errata » pourra être confectionné et glissé dans les livres en vente à la boutique du Musée Royal de l’Armée.

Nous voudrions pourtant, ainsi sans doute que nombre d’acheteurs avides d’avions, formuler un reproche quant à l’absence dans l’ouvrage de toute photo de l’appareil exposé alors qu’il était en service et en action, de préférence dans son élément, c’est-à-dire sur un aérodrome ou dans le ciel. C’est pourquoi nous n’avons pu nous empêcher d’extraire quelques photos de notre documentation afin d’illustrer notre propos. Cet ouvrage constitue néanmoins et sans aucun doute le livre de référence en ce qui concerne les collections de la section air du Musée Royal de l’Armée et d’Histoire Militaire de Bruxelles. S’en priver serait manifestement idiot ! Fanas d’aviation de tout poil, foncez acheter l’ouvrage de Charles de la Royère, d’autant plus que son prix très abordable n’est vraiment pas un obstacle à son acquisition !

Le Douglas B-26B Invader, bombardier léger transformé en transport VIP (immatriculation américaine N67160) opérait depuis Anvers-Deurne où il fut abandonné. Saisi par la Régie des Voies Aériennes en 1969, il fut vendu aux enchères en mars 1971 et son nouvel acquéreur déboursa 140.000 francs belges (3.470 euros) mais le laissa toujours à l’abandon jusqu’à ce que l’appareil soit cédé en 1976 au Musée de l’Air. (Archives AELR/Guy Van de Merckt)
Le Bristol Sycamore HR.14A codé S-T (serial XG547) de la Central Flying School appartenait déjà au Rotorcraft Museum de Weston-super-Mare qui l’avait restauré lorsqu’il fut exposé au meeting de Fairford en 2003. Il fut échangé contre une Alouette II et a rejoint le musée belge en 2008. (Archives Jean-Pierre Decock)
Le Fairchild C-119G Flying Boxcar est l’un des avions les plus imposants parmi ceux exposés dans le hall aviation du musée. Dernier C-119 livré à la Force Aérienne, le CP-46/OT-CEH vu ici a été photographié à Ouston (Grande-Bretagne) en 1964 lors d’un exercice OTAN alors qu’il appartenait à la 40ème escadrille du 15ème wing et portait le code tactique 22 en jaune sous le poste de pilotage. (Photo : Adrian Balch)

« 144 Civil and Military Aircraft, The Aviation Department of the Royal Army Museum in Brussels » : un ouvrage conçu et rédigé par Charles de la Royère comportant près de 300 pages au format Din A4 abondamment illustré de photographies en couleurs et sous couverture cartonnée.

L’ouvrage est disponible à la boutique du Musée Royal de l’Armée et est vendu par correspondance au prix de 30 euros plus frais d’envoi éventuels (9,05 euros en Belgique) par virement au compte BE21 78059293 0903 des Editions pat.H, 30 rue de l’Enseignement à 1000 Bruxelles.

Tous renseignements pratiques sur www.brusselsairmuseum.be.

Jean-Pierre Decock

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer