RSAB 2019 à Matagne-la-Petite

Louis Lempereur est le fils de Nicolas, inventeur du moteur Saroléa pour avions légers avant la guerre 1940-45. Celui-ci a acquis en 2017 le très beau Pou HM 14 construit par Sébastien Niel.

Matagne-la-Petite, le 16 juin 2019. Deuxième jour du rassemblement bisannuel du Réseau du Sport de l’Air Belgique. D’emblée, et dès l’arrivée, on est plongé dans une ambiance de camaraderie et de copains qui adorent discuter le coup et échanger des tuyaux pour parfaire la construction ou l’équipement des avions qu’ils ont construits (souvent) de leurs mains pour, in ultimo, le faire voler, quoi que … Je me demande souvent s’ils ne prennent pas davantage de plaisir à œuvrer sur leur machine volante plutôt qu’à la faire évoluer dans le ciel. De toutes façons, les constructeurs amateurs sont un club très accueillant dont les membres se rencontrent et échangent dans la plus grande cordialité. C’est cela l’important et c’est un réel plaisir d’arpenter l’aérodrome et de découvrir des avions bâtis avec passion et savoir-faire que l’on ne rencontre que rarement, hormis lors des rassemblements tels que celui du RSAB. Matagne-la-Petite présentait plusieurs machines nouvelles, toutes aussi intéressantes les unes que les autres, dont de nombreux Pou du Ciel, mais pas que.

L’Avid Flyer piloté de main de maître par Philippe qui anima l’aérodrome durant une bonne partie de l’après-midi en effectuant de nombreux passages à basse altitude avec forte inclinaison des ailes.

L’Avid Flyer vu de dessous révèle bien sa particularité, c’est-à-dire les flaperons qui courent tout au long du bord de fuite de l’aile. L’ULM est immatriculé dans le département de la Somme en France comme 80-YQ.

L’autre grand animateur des journées du RSAB était Firmin Henrard qui a fait évoluer son Bébé Jodel 08-KW de façon très primesautière.

C’est ainsi que le constructeur amateur, bien connu des pouduciélistes, Sébastien Niel présentait sa dernière création, un monoplace conçu pour en rendre la construction facile. De la première ébauche du plan jusqu’au premier vol, il n’a fallu qu’un an pour réaliser cet avion qui vole remarquablement bien. Rappelons que Sébastien Niel a construit le Pou du Ciel immatriculé 08-KB qui a été vendu à Eddy De Troyer en septembre 2012, ce dernier l’ayant revendu en août 2017 à Louis Lempereur, fils de Nicolas, l’inventeur du moteur Saroléa pour Pou du Ciel avant la guerre de 1940-45. Sébastien Niel volait en 2012 à bord d’un biplace entièrement de son cru, conception, plans et construction.

La réunion de Matagne a bénéficié d’animations le dimanche de la part de Philippe aux commandes de son Avid Flyer, un ULM d’origine américaine, aux commandes duquel il fit de très nombreux passages à basse altitude et sur la tranche particulièrement réussis. Firmin Henrard n’avait pas amené un des planeurs anciens de sa collection mais avait rallié Matagne à bord de sont Jodel D 9 Bébé dont il démontra l’agilité en vol à plusieurs reprises.

L’unique Romibutter, un Butterfly drastiquement modifié par Michel Rocourt fin des années 80, est à présent la propriété de Vincent Jacobs fondateur et animateur de la BAPA (Belgian Aviation Preservation Association).

Le Butterfly construit début 1983 par La Brugeoise et Nivelles a été acquis en avril 2010, après une longue période d’inactivité, par Pascal Recour qui l’a complètement refait. A noter: l’absence du petit carénage de nez rendant le vol plus confortable pour le pilote mais améliorant aussi l’aérodynamique de l’appareil.

Le nouveau HM 14 de Pascal Recour fraîchement sorti de son atelier. A noter la finition particulièrement soignée du bois.

Holger van Gent était venu de Venlo aux Pays-Bas avec son superbe HM 293 sur une remorque et il ne se fit pas prier pour faire en superbe présentation en vol de son très beau Pou du Ciel orné d’une pin-up peu banale !

L’expo statique comprenait plusieurs machines d’excellente facture comme le Pou du Ciel construit par Pascal Recour, son premier appareil du type ayant été accidenté il y a quelques années suite au bris de la jambe de la roue de nez à l’atterrissage, ce qui a causé une perte totale de l’avion. Pascal Recour ne s’est pas laisser décourager pour autant et a construit un nouveau Pou dont la finition est positivement remarquable: on reconnaît de suite la maîtrise du constructeur en matière de bois et de contreplaqué. En outre, il a aussi fabriqué l’hélice lui-même et espère ne pas avoir de problèmes de ce côté lors des essais à mener prochainement. Parallèlement, il a remis en état de vol le BN Butterfly (numéro de construction 04 / immatriculation OO-639) construit par la S.A. La Brugeoise et Nivelles en 1983 et qu’il avait acquis en septembre 2012. Les deux machines devraient voler bientôt.

Le premier Pou du Ciel de Pascal Recour, perdu lors d’un crash, était remarquable pour ses attributs typiques de la belgitude du constructeur; sa nouvelle création n’a pas échappé à son sympathique penchant.

Le bel ULM canari conçu et construit en un an par Sébastien Niel vole remarquablement bien, il est immatriculé 08-OI.

Wilfried Spruyt (à droite) propriétaire du HM 293 « Mimile » en plein discutage du coup avec Holger van Gent, également pilote et constructeur d’un HM 293.

Le Pou du Ciel de Jean-Paul Buissart, toujours en construction, était présenté en compagnie du berceau supportant le moteur DAF prévu pour propulser son appareil. Michel Blairon, ancien crew chief du 2ème wing de Florennes, était fidèle au rendez-vous avec son splendide petit Roitelet. Etait également exposé le Romibutter, un hybride très réussi de Butterfly, remodelé et amélioré par Michel Rocourt en 1988. Cet exemplaire unique est devenu la propriété de Vincent Jacobs, promoteur et animateur de la BAPA (Belgian Aviation Preservation Association). Etaient encore présentés au sol: un Balerit (immatriculé 40-KR en France / numéro de construction 83), une formule Mignet moderne construite par le petit-fils de l’inventeur de la formule Pou du Ciel ainsi qu’un  Imbert Aviation Tetra (immatriculé 02-AEA en France) et qui ressemble très fort à un Piper Cub de la première génération. Un splendide VL3 Evolution était venu de Maillen avec Eugène Masset aux commandes, son indicatif radio est F-JTOX et son immatriculation 59-DFO dans le département du Nord de la France.

Le bel appareil baptisé « Le Roitelet » immatriculé 59-DBY construit par Michel Blairon.

Louis Lempereur est le fils de Nicolas, inventeur du moteur Saroléa pour avions légers avant la guerre 1940-45. Celui-ci a acquis en 2017 le très beau Pou HM 14 construit par Sébastien Niel.

Venant tout droit de Spa, le Tipsy Nipper immatriculé 59-CGK est piloté par son constructeur et est réalisé principalement avec des matériaux composites.

Un des Pou du Ciel parmi les plus remarquables dans le cadre de cet événement était le HM 273 acquis en France (immatriculation 08-AAT dans le département des Ardennes) par Wilfried Spruyt. Celui-ci est instructeur aux Cadets de l’air et adjudant-chef retraité de l’aviation légère de l’armée de terre où il fut longtemps le responsable du simulateur Agusta A109 de la base de Bierset. Il fut également officier en charge de la presse lors des Helidays de Bierset fin des années 90 et début des années 2000 et plus d’un journaliste aviation ou spotter lui est reconnaissant pour l’aide qu’il leur a apporté. Son Pou du Ciel a été construit par Jean-Pierre Lalevée qui l’avait baptisé « Mimile » en hommage à son père, ancien pilote habitant la Réunion (d’où le dessin des contours de l’île contenant un oiseau paradisiaque et le numéro (974) de ce département français d’outremer). Ce Pou du Ciel de construction fignolée est gréé d’un moteur Rotax 447, d’où le nez allongé de l’appareil qui engendre des complications au niveau du centrage de l’avion et la grande taille de Wilfried Spruyt n’arrange pas les choses, néanmoins, il s’est attelé à régler ce problème au plus vite afin de pouvoir enfin piloter sa belle machine volante.

Alain Blondiau, constructeur de plusieurs Pou du Ciel et animateur du RSAB (à gauche sur la photo) explique le coup à Jean-Paul Buissart qui a construit cet HM 293 qui sera équipé du moteur automobile DAF placé devant eux.

Holger van Gent était venu de Venlo pour présenter le HM 293 qu’il a construit et qu’il a fait voler avec brio à Matagne-la-Petite.

Holger van Gent devant son Pou du Ciel juste après sa présentation en vol.

Félicitations aux membres du RSAB et vivement la prochaine édition en 2021, dans l’intervalle faites-les voler allègrement !

Jean-Pierre Decock
Photos: Manu Godfroid et Jean-Pierre Decock

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Deze website maakt gebruik van cookies om uw gebruikservaring te optimaliseren. Door verder te surfen, stemt u in met ons Privacy & Cookie beleid. Accepteren Lees meer