Tailwheel Meet EBGG 2013

Overboelare, le 4 août 2013. Week-end du 8ème Tailwheel Meet qui s’est super bien déroulé avec la complicité d’un ciel radieux et ensoleillé ponctué, de ci, de là, de quelques petits cumulus dits de beau temps. Comme d’habitude, le public régional était au rendez-vous des vieux avions, tracteurs et véhicules militaires de la dernière guerre, un plateau varié et des plus attractifs.

Pour les connaisseurs d’avions, il y avait la première visite en Belgique du nouveau Carbon Cub SS produit par Cubcrafters aux Etats-Unis et représenté en Europe par DirectSky Aviation Ltd. Son pilote polonais, Kamil Skorupski, fit une démonstration magistrale des capacités STOL (short take-off and landing) de ce Cub version années 2000 qui décolle sur dix mètres maximum et n’en nécessite qu’une quinzaine pour se poser. Sa cellule classique en tubes d’acier inoxydable soudés est exclusivement revêtue de panneaux et capots en carbone et les ailes sont intégralement en matériaux composites, une structure qui peut encaisser jusqu’à +8G et -3G sans risque de déformation ou de rupture de la cellule. Ainsi construit, ce Carbon Cub SS pèse moitié moins qu’un Super Cub classique et son moteur de 180 CV en libère trente de plus, d’où ses super propriétés STOL, même sur sols spongieux ou boueux, grâce à ses roues à pneus 26×29 pouces à basse pression, dits pneus « Alaska ».

C’est à cause de ce Carbon Cub que le public eut droit à une surprise encore plus époustouflante. Patrick Guérin, un Français client potentiel du Cub STOL, avait réservé un essai le dimanche et s’est rendu à Grammont depuis Vannes en Bretagne à bord d’un Extra 300, une « bête de concours acrobatique », en compagnie de François Rallet qui est membre de l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air (EVAA) basée à Salon-de-Provence. Pendant que son acolyte faisait un vol d’essai du Carbon Cub, le Capitaine François Rallet a gratifié l’assistance d’un spectacle acrobatique de toute beauté, démontrant sa grande maestria aux commandes de l’Extra 300. Le public et les pilotes présentes étaient tout bonnement subjugués et comprenaient à l’évidence pourquoi François Rallet avait été titulaire de la présentation dite « alpha » du Mirage 2000 pour l’année 2008 avant de rejoindre l’EVAA en 2009, de même qu’il fera partie du trio qui défendra les couleurs de la France au prochain championnat du monde d’acrobatie aérienne.

Mais ces deux super extra bonus au spectacle ne gomment pas pour autant d’autres numéros spectaculaires et peu ordinaires dans les fêtes aériennes, grandes et petites. C’est ainsi qu’on a pu voir une démonstration d’accrochage de bannière publicitaire remorquée par avion. Une scène autrefois banale sur les aérodromes proches du littoral et que l’on n’observe plus guère de nos jours.

En fin de journée, les passages à répétition en vol sur la tranche à basse altitude dans lesquels rivalisèrent Mario Aelaerts et Jean-Claude Kaisin ont prouvé que, quand on sait voler, on peut faire des trucs extraordinaires avec un petit Piper Cub. Ce papillonnage inhabituel a dû titiller Kamil Skorupski qui n’a pas tardé à entrer dans la danse avec son Carbon Cub SS.

Le 8ème Tailwheel Meet était un cru exceptionnel, une formidable réussite qui a ravi et le grand public et les connaisseurs qui avaient fait le déplacement jusqu’à Overboelare. Pour ce spectacle digne d’une grande fête aérienne, nous adressons un triple bravo à l’organisateur de l’événement, Kris De Schryver, ainsi qu’à toute son équipe qui, comme pour les éditions précédentes, l’a secondé avec beaucoup de gentillesse et d’efficacité.

Texte et photos: Jean-Pierre Decock

  • Danny Cabooter était le parrain du 8ème Tailwheel Meet et s’y est rendu le dimanche à bord de son Harvard IIb/T-6 N4109C portant les marques de l’héroïque pilote Baudouin Carpentier de Changy disparu tragiquement au Congo en juillet 1960. Danny était accompagné de son fils Aaron, pilote chez Saudi Arabian Airlines.

  •  
  • Organisateur de l’événement, Kris De Schryver est également propriétaire et pilote du Super Cub OO-MNM familier des Tailwheel Meets.

  •  
  • Les Aelaerts père (Paul) et fils (Mario) exécutent leur excellent numéro de vol en formation familiale serrée à bord de leurs Super Cub OO-SPG et LGB, anciens appareils de l’Aviation Légère de l’Armée Belge, respectivement ex OL-L47 et OL-L49.

  •  
  • Le Piper Super Cub ex OL-L56 belge appartient à l’Aéro-club de la Défense et est piloté par Jean-Claude Kéké Kaisin, ancien pilote de Mirage V à la Force Aérienne.

  •  
  • Le motoplaneur Scheibe SF28 Tandem Falke habituellement basé à Overboelare est piloté par Pieter Loman.

  •  
  • Passage en « line abraest » ou ligne frontale des Pitts S2C G-INDY piloté par Luc Coesens et N51PS piloté par Ronald Supply qui tirèrent un splendide looping coordonné avant de venir se poser.

  •  
  • Le Pitts S2C provenant de Moorsele avec Ronald Supply aux commandes vient de se poser à Overboelare.

  •  
  • Un ULM peu courant, le B&F Technik FK12 Comet biplan de Johan Geerinck venu de Wevelgem.

  •  
  • Les « Brasschaat Boys » passent en formation avec leurs Piper Super Cub; le leader OO-ATY est piloté par Yvan Remory, l’OO-SPG/OL-L47 est piloté par Paul Aelaerts et Mario Aelaerts est aux commandes de l’OO-LGB/OL-L49 surnommé « Amazing Grace ».

  •  
  • Visiteur impromptu, le Bell 206B JetRanger II en provenance de Brustem/Sint-Truiden.

  •  
  • Bien qu’immatriculé en Allemagne, ce bon vieux Piper Cub J3 à moteur Continental de 65 CV débordant du capot est piloté par Paul Mombers et rejoint son port d’attache de Grimbergen.

  •  
  • Ce Piper Super Cub ex-militaire belge est immatriculé D-EHCB en Allemagne et est venu de Hoogeveen dans le nord des Pays-Bas avec le ménage Jan et Tineke Hulzebos à son bord.

  •  
  • Le Stinson L-5 Sentinel, à la livrée USAAF de la dernière guerre, est immatriculé N57797 aux USA et fait partie d’une collection d’avions anciens basée à Hoogeveen en Hollande septentrionale; son pilote Marc Van Hulzen nous fait une belle démonstration de décollage sur une roue.

  •  
  • Très justement immatriculé OO-TOW (tow signifie remorquer en anglais), ce Cessna 159 vient de décoller et son pilote, Hugo Verledens, vient juste de jeter le grappin par-dessus bord qui est au bout du câble en train de se dérouler et qui permettra d’accrocher le nœud coulant du portique sous lequel est placé le panneau publicitaire à remorquer.

  •  
  • La banderole a été accrochée du premier coup par Hugo Verledens aux commandes de son Cessna 159 immatriculé OO-TOW; la bannière incite à la pratique du vol à voile, ou zweefvliegen en néerlandais, et ce n’est pas le Z retourné qui empêche de comprendre adéquatement le message.

  •  
  • Le seul Tipsy Trainer immatriculé en Belgique (OO-EOT) était prévu mais un problème de moteur l’a cloué au sol à Moorsele, c’est pourquoi Christophe Sedeyn est venu au Tailwheel Meet à bord d’un Jodel D11 vétéran construit par Wassmer à Issoire dans les années 50.

  •  
  • Décollage ultra court et montée en cabré du Carbon Cub SS avec Kamil Skorupski, pilote de démonstration de DirectSky Aviation Ltd, agent pour l’Europe de cet appareil immatriculé EI-LSA en Irlande, le seul importé en Europe, outre trois autres en kit. Les prévisions de vente pour l’Europe tablent sur dix appareils prêts à voler ainsi que dix kits sur base annuelle.

  •  
  • Après avoir exécuté un programme acrobatique complet avec des loopings parfaitement ronds, Peter Van Israel, un pilote local, ramène son Pitts S2C OO-PVI au tarmac.

  •  
  • Le pilote allemand Jürgen Tantau est un assidu du Tailwheel Meet avec son Super Cub tout jaune mais, suite à des problèmes techniques, il s’est vu contraint de venir à Overboelare cette fois aux commandes d’un Hoffman HK36R Super Dimona qui ne peut cacher ses origines de motoplaneur au vu de ses ailes à grand allongement, typiques des planeurs.

  •  
  • Décollage en fanfare et en fumigène de l’Extra 300 piloté par François Rallet qui entame tout de suite son époustouflante démonstration de vol acrobatique.

  •  
  • Retour de l’Extra 300 immatriculé F-HPXO après sa superbe démonstration et juste avant de se positionner face au public pour le saluer par deux tours complets, roue gauche calée et fumigène à fond, ce qui a surpris l’assistance qui a réagi par un tonnerre d’applaudissements, largement mérités du reste.

  •  
  • François Rallet, pilote talentueux et membre de l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air, ancien démonstrateur « alpha » du Mirage 2000.

  •  
  • Un petit Cub tout de blanc et de rouge vêtu s’en retourne avec son pilote Michiel Bouwens à Seppe aux Pays-Bas.

  •  
  • Le Hoffman H36 Dimona immatriculé D-KOPA, propriété de Guy Audenaert, est basé à Overboelare.

  •  
  • Habitué des Tailwheel Meets, Camille Montaigu, Président des Vieilles Tiges Luxembourgeoises, vient de décoller son Bellanca Citabria et met le cap sur le Grand-Duché.

  •  
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus