Défilé du 21 juillet 2013 sur fond d’azur

Bruxelles, le 21 juillet 2013. C’est la fête nationale belge avec son traditionnel défilé militaire dont l’ouverture est tout aussi traditionnellement assurée par le défilé aérien. Cette année, toutefois, le 21 juillet était exceptionnel à plus d’un titre : d’abord le ciel d’azur, sans le moindre nuage, le vrai « blue sky » comme disent les aviateurs, qu’on ne voit en Belgique qu’une fois tous les quinze ou vingt ans, ensuite le Roi Philippe Ier a été intronisé ce jour-là et a présidé son premier défilé en tant que souverain et premier Roi des Belges détenteur également du brevet de pilote de chasse.

Pour la circonstance, les tribunes étaient implantées le long du Parc Royal, face au palais, ce qui modifiait totalement l’axe de survol de la capitale par les avions et les hélicoptères participant au défilé aérien. Ayant insuffisamment anticipé ce changement de situation, nous avons été surpris et fait des prises de vues en contre-jour sous un soleil de plomb; la qualité des clichés n’est donc pas identique aux années précédentes, quoique certains sortent quand même de l’ordinaire.

Notre plaisir fut cependant entier de voir nos cocardes montrer leur panache et, en particulier, le nouveau NH90 TTH venu spécialement de la base ALAT (Aviation Légère de l’Armée de Terre) française du Luc-Le Cannet des Maures en Provence où les équipages sont transformés sur le nouvel hélicoptère.

La participation étrangère au défilé se limitait aux délégués des écoles franco-belges, comme les années précédentes, hormis le Transall allemand venu pour illustrer la mutualisation des moyens de transport aérien de divers pays de l’OTAN. Un beau défilé en définitive pour lequel nous adressons un grand bravo à tous nos militaires.

Texte et photos: Jean-Pierre Decock

  • Les six Alphajet ouvrent le bal en traçant dans le ciel les couleurs nationales.

  •  
  • Le premier box de quatre F-16AM vient du 2ème Wing Tactique de Florennes et suit les Alphajet de très près, car leurs fumigènes ne se sont pas encore dissipés et forment un voile panaché de noir, de jaune et de rouge.

  •  
  • Le premier box de F-16 du 10ème Wing Tactique de Kleine-Brogel comprend deux biplaces F-16BM avec celui de tête arborant la décoration appliquée sur le FB-24 en décembre dernier pour célébrer le 25ème anniversaire de l’OCU F-16.

  •  
  • Le deuxième box de quatre F-16AM comprend le FA-87 à la livrée tigrée de la 31ème escadrille qui vole en tête avec comme ailier droit le FA-110 peint spécialement en 2012 pour marquer le 70ème anniversaire de la création de la 349ème escadrille; ce box clôture le passage de la première vague d’avions.

  •  
  • Un quatuor d’Agusta A109 BA du Wing Heli de Beauvechain introduit la deuxième vague du défilé aérien.

  •  
  • L’Alouette III immatriculée M-1/OT-ZPA de la 40ème escadrille de Coxyde (et qui a gardé les cocardes typiques de la marine) défile vaillamment, bien qu’elle ait entamé sa 43ème année de service.

  •  
  • L’Eurocopter EC-120 Colibri immatriculé F-HBKO est venu spécialement de Dax où les pilotes d’hélicoptères tant belges que français sont formés conjointement.

  •  
  • La deuxième vague se terminait avec le passage du Sea King de la 40ème escadrille, que notre objectif photo a loupé, ainsi que du NFH90 venu des Pays-Bas.

  •  
  • Fermant la marche de la seconde vague aérienne, le tout nouvel hélicoptère NH90 TTH immatriculé RN05 de la Composante Air Belge était piloté par le Major Frank De Wolf, le premier pilote belge qualifié sur le type, et le Lieutenant Valéry Dessers. Arrivé le jeudi 18 du Luc en Provence, l’appareil devait regagner son port d’attache temporaire dès le lundi 22 juillet.

  •  
  • Le premier peloton de SIAI-Marchetti SF260 de la 5ème escadrille de Beauvechain ouvre la troisième vague du défilé aérien.

  •  
  • Le deuxième peloton de SF260, aux dessous tricolores tout à fait de circonstance, est en réalité composé des appareils de la patrouille acrobatique des Diables Rouges; le ST-23 est en tête, le ST-02 occupe l’aile gauche, le ST-27 tient l’aile droite et le ST-15 est le charognard.

  •  
  • L’Embraer EMB-121 immatriculé YN/096 est venu d’Avord où se déroule la formation des futurs pilotes de transport de la Composante Air Belge et de l’Armée de l’Air.

  •  
  • Le désormais légendaire peloton de Lockheed C-130H Hercules de la 20ème escadrille du 15ème Wing; ce type d’appareils célèbre cette année ses 40 ans de service au sein de l’aviation militaire belge. En tête de la formation, le CH-11 avec le CH-12 à gauche et le CH-13 à droite : il est rare de pouvoir observer une formation à séquence numérique parfaite.

  •  
  • Confirmant la mutualisation des moyens de transport militaire au sein de l’OTAN, le Transall immatriculé 50+92 à la Luftwaffe provient du LTG (Leichttransport Geschwader) 61 de Landsberg.

  •  
  • L’Embraer ERJ-145 immatriculé CE-03 appartient à la 21ème escadrille du 15ème Wing basé à Melsbroek.

  •  
  • L’Airbus A330 pris en leasing depuis novembre 2009 par la Composante Air porte la livrée typique des appareils de la 21ème escadrille du 15ème Wing tout en demeurant immatriculé civilement CS-TMT au Portugal; le contrat de leasing portait sur un forfait de 2.000 heures de vol effectuées annuellement par des équipages belges et ne sera vraisemblablement pas reconduit en novembre 2013.

  •  
  • L’équipage de l’A330 au grand complet au retour de l’avion à Melsbroek. Tous appartiennent au 15ème Wing et ils sont les derniers à faire défiler le CS-TMT au-dessus de Bruxelles. (Photo Frans Van Humbeek)

  •  
  • La quatrième et ultime vague du défilé aérien comporte uniquement les trois types d’hélicoptères opérés par l’Air Support Unit de la Police Fédérale; le MD 900 Explorer biturbine « notar » immatriculé G-16 est à gauche, le MD 900 G-12 se trouve à droite, tandis que le MD 520N monoturbine immatriculé G-15 vole en tête de la formation.

  •  
  • Ce MD 900 est le dernier hélicoptère acquis en seconde main au Danemark fin 2010, il a gardé sa livrée noire mais est marqué de l’emblème de la Police Fédérale; cette vue montre bien l’absence de rotor de queue qui en fait un hélicoptère « notar » (NO TAil Rotor).

  •  
  • Ce petit hélicoptère jaune bouton d’or biturbine AS355N immatriculé OO-HCZ appartient à la firme Héli & C° et bondissait à gauche et à droite de l’axe du défilé, bien longtemps avant son début et après qu’il soit terminé, au profit, plus que probablement, d’une équipe de l’une des grandes chaînes nationales de télévision.

  •  
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus