Cambrai, repaire du 50ème NATO Tiger Meet

Cambrai-Epinoy, le 13 mai 2011. La base aérienne 103 « Commandant René Mouchotte » commandée par le Colonel Eric Gernez et, tout spécialement l’escadron « tigre » de l’Armée de l’Air, le 1/12 Cambrésis commandé par le Lieutenant-colonel Sébastien Vallette, accueillaient avec faste le 47ème NATO Tiger Meet: cette rencontre annuelle des unités aériennes de l’OTAN ayant en commun d’avoir le tigre pour emblème fêtait cette année le 50ème anniversaire de sa création à Woodbridge (Royaume-Uni) en 1961.

Les contraintes opérationnelles telles que les participations de nombreuses forces aériennes de l’OTAN à l’ISAF en Afghanistan ou, plus récemment, à l’opération Harmattan (pour les Français) ou Odyssey Dawn (pour les autres) sur la Lybie, n’ont pas trop pénalisé la tenue de cet événement, contrairement aux opérations sur l’ex-Yougoslavie qui avaient empêché cette manifestation annuelle en 1995, 1999 et 2000.

Malgré tout, la base de Cambrai a reçu, dans le cadre de cet exercice opérationnel OTAN le plus important d’Europe, 19 squadrons ou escadrilles représentant 15 nations parmi les 17 prenant part à ce grand rassemblement. Au total, quelques 62 avions et hélicoptères ont fait rugir leurs moteurs et montré leurs griffes (de tigre) lors des nombreuses COMAO (COMposite Air Opération) qui ont eu lieu chaque jour durant l’intégralité de la manip.

Cette année a vu une participation particulièrement massive des tigres polonais, portugais, allemands, suisses et tchèques. Par contre, les participations à des opérations extérieures justifiaient une présence réduite des Belges et des Britanniques et même l’absence des Néerlandais et des Norvégiens.

Quoi qu’il en soit, les tigres des diverses forces aériennes de l’OTAN ont, comme on pouvait s’y attendre, rivalisé de créativité dans les décorations au tigre de leurs appareils et, même au bout de cinquante ans, sont encore parvenus à en mettre plein la vue aux aficionados des tiger meets les plus endurcis.

Pour la base aérienne 103 de Cambrai-Epinoy, dont la fermeture est programmée en 2012, le 50ème NATO Tiger Meet lui fait une finale en apothéose.

Texte et photos : Jean-Pierre Decock
Vifs remerciements au SIRPA-Air.

  • Bien que réduite à deux appareils, la participation belge était flamboyante grâce au F-16AM au décor tigré chatoyant dont la 31ème escadrille a le secret. Du reste, son savoir-faire a été récompensé à de nombreuses reprises par le très convoité trophée « silver tiger ». Le côté droit de l’avion met en exergue le 50ème anniversaire du NATO Tiger Meet.

  •  
  • Le côté droit du F-16AM FA-87 de la 31ème escadrille/10ème wing représente, comme le côté gauche, un tigre du Bengale aux couleurs fauves qui se décline vers l’arrière de la canopée en tigre de Sibérie low viz (basse visibilité). La dérive de l’avion célèbre les 60 ans d’existence de l’escadrille activée sur Spitfire MK XIV en 1951.

  •  
  • La 31ème avait également envoyé le F-16BM FB-20 à Cambrai.

  •  
  • Avec le Mirage 2000C 118-EO, l’escadron de chasse 05.330 Côte d’Argent de l’Armée de l’Air basé à Mont-de-Marsan n’a pas, cette année, démenti la créativité féconde dont il a fait preuve au fil des ans en matière de livrées tigrées.

  •  
  • Le Mirage 2000 (103-LI) du 1/12 Cambrésis de Cambrai a le ventre décoré du badge spécial du NTM 2011 avec le slogan du 50ème anniversaire : « Hard to be humble » (difficile de faire dans l’humilité). (BA 103)

  •  
  • Le F-16BM turc du 192 filo de Balikesir superbement griffé taxie vers le seuil de piste, tandis que les Mirage 2000 103-LI et 103-KV de l’EC 1/12 s’apprêtent à s’aligner sur la piste 28 pour le décollage.

  •  
  • Ce F-16AM (n° 15106) portugais de l’esquadra 301 « Jaguares » de Monte Real, au motif au tigre assez discret sur la dérive, s’avance lentement vers la piste d’envol.

  •  
  • Le F-16C (n° 4060) polonais du 6ème escadron de chasse venu de Poznan et à la décoration tigre assez discrète, montre bien ses CFT (Conformal Fuel Tanks, c’est-à-dire réservoirs supplémentaires de carburant profilés, faisant saillie sur le dos de l’appareil.

  •  
  • Pour ponctuer la parade officielle du 50ème anniversaire du tiger meet, un Extra 330SC de l’EVAA (Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air) de Salon-de-Provence a fait une splendide présentation virevoltante et empreinte d’élégance.

  •  
  • La triplette des F-18 Hornet de l’ALA 15 espagnole venus de Saragosse, tous munis d’un gros bidon ventral tigré.

  •  
  • Le JAS Gripen 39C (n° 9235) de l’escadron tactique 211 tchèque montre bien ses gigantesques yeux de tigre peints sur les surfaces canard mobiles dont l’effet est surprenant !

  •  
  • La ligne des cinq Gripen 39C et D (biplace) tchèques sur le tarmac de Cambrai, tous avec les plans canard revêtus de l’œil du tigre et braqués vers le bas; l’impact visuel est étonnant et l’on comprend pourquoi cet escadron a remporté le « silver tiger » lors du Tiger Meet qui s’est tenu à Volkel aux Pays-Bas en 2010.

  •  
  • Le F/A-18C Hornet du fliegerstaffel 11 des troupes d’aviation suisses de Meiringen, avec des bidons tigrés à la marque de l’escadrille, s’avance vers le seuil de piste.

  •  
  • Une meute de F/C-18C et D suisses (dont deux avec des bidons tigrés) juste avant leur décollage sur la piste 28 dans le cadre de la COMAO (composite air operation) du jour.

  •  
  • Un F-16D grec avec un CFT (conformal fuel tank) dorsal au roulement; cet appareil appartient à la 335 mira (escadrille) d’Araxos.

  •  
  • La noria d’avions taxiant pour la COMAO était telle que ces deux Tornado IDS de l’AKG 51 (Aufklärungsgeschwader ou escadre de reconnaissance) de la Luftwaffe se sont mis de biais pour faire une petite pose. A noter : le missile AGM 88 Harm antiradar accroché au pylône ventral et, sur les entrées d’air des réacteurs, le badge jaune de leur participation à l’ISAF en Afghanistan.

  •  
  • L’AKG 51 basé à Schleswig-Jagel dans le nord de l’Allemagne a décoré intégralement ce Tornado IDS en noir avec sur la dérive une tête de tigre au regard foudroyant.

  •  
  • Une escouade très colorée de Tornado ECR du JBG 32 (Jagdbombergeschwader ou escadre de chasseurs-bombardiers) normalement basée à Lechfeld en Bavière; en tête, le Tornado immatriculé 46+29 au décor tigré façon pixels, le 46+39 de la 321 staffel (escadrille) à la livrée tigrée plus classique et le 46+46 tout simplement en tenue de combat…

  •  
  • L’un des deux Agusta-Bell AB 212AM (MM81215) délégués par le 21 gruppo/9 stormo de l’Aeronautica Militare italienne. Ce groupe multi-rôle à l’emblème du tigre est spécialisé dans le support des forces spéciales et de combat SAR (récupération d’effectifs amis en territoire hostile), le transport tactique d’infiltration et d’exfiltration d’agents, l’appui-feu par tirs d’interdiction et enfin les évacuations médicales.

  •  
  • Décollage du Mi 35 Hind de la 321 letka (escadrille) tchèque de Namest qui arbore une image de tigre toutes griffes dehors.

  •  
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus