Aero Vintage

Saint-Hubert, 13 juillet 2013. Ambiance conviviale, contacts entre le public et les pilotes, proximité sympathique des avions, du beau temps et quelques magnifiques avions « rétro » mais aussi « acro », que faut-il de plus pour se faire plaisir en cette période où les meetings aériens se font plus rares. L’aérodrome de Saint-Hubert offrait son cadre enchanteur à une initiative sympathique qui offrait un programme plus que varié pour attirer un nouveau public vers l’aviation. L’entrée était gratuite, et le public avait accès à la zone de parking des avions exposés. La promotion fut assurée essentiellement par la radio locale Must FM (www.mustfm.be ), et par les réseaux sociaux et l’affichage. 

Un très intéressant rassemblement d’avions old timer, la plupart venus de France, et de nombreuses démonstrations en vol dans des conditions météo enfin parfaites ont offert un spectacle haut en couleur pendant toute l’après-midi. En soirée, le restaurant de l’aérodrome, les 100 Ciels, organisait un sympathique barbecue, et la soirée se termina par une soirée dansante sous hangar.

Parmi les perles exposées, notons  un très rare Klemm Kl 35D, un Morane-Saulnier MS-317, un Max Holste Broussard, et même un bimoteur Dassault Flamant! Ces deux derniers étaient présentés par par l’ Amicale Alenconnaise des Avions Anciens (A3A). Plusieurs Stearman dans une variété de couleurs, dont le F-AZGR, basé à St-Dizier et présenté dans une nouvelle décoration ‘Tigres’ en hommage à l’escadrille SPA 164 transférée en 2012 de la BA 103 Cambrai vers la BA 113. Le classique Stampe était aussi bien représenté: le SV-4C F-GKEB n° 618 était décoré avec un nose art très suggestif, et le Stampe SV-4L F-PCOR restauré par Guy Valveckens au départ de l’épave du SV-4C n° 330 F-BCOR et remotorisé en Lycoming complétaient agréablement le plateau.

Rayon acro, on a été plus que gâté avec les démonstrations époustouflantes de Nicolas Ivanoff sur son Zivko Edge 540 aux couleurs d’un des sponsors de Hangar Flying, à savoir Hamilton. Plusieurs avions de pilotes acrobatiques belges sont basés à Saint-Hubert, un des rares espaces aériens encore disponible pour ce magnifique sport de l’air. Didier Amelinckx, Champion de Belgique de voltige en 2012 et 2013, a montré ses talents aux commandes de son Extra 330SC D-EXBE. Parmi les visiteurs étrangers, très belles présentations acro du Fornier RF-4D F-BOXI,  du Pilatus PC-7 F-GYSF et du Pitss S-1S Special LX-TOY.

Le Centre National de Vol à Voile faisait la promotion de son sport avec deux planeurs exposés en statique et différentes démonstrations de remorquages et de vols. Les ULM étaient aussi présents, avec notamment un très bel Europa présenté par Libravia. Le Robinson R-44 OO-PMQ, basé à Saint-Hubert, a effectué une très impressionnante démonstration de maniabilité. Rappelons que le premier Meeting d’hélicoptère –Belgian Open Helicopter Championship– se déroulera sur l’aérodrome ardennais du 29 août au 2 septembre.

Ce moment de liberté et de détente restera un des points forts de la saison estivale de l’aérodrome ardennais, dont l’avenir reste malheureusement menacé par une action en justice en cours (voir l’article « Etats généraux des  usagers des aérodromes wallons », www.hangarflying.eu/fr/content/etats-g%C3%A9n%C3%A9raux-des-usagers-des-a%C3%A9rodromes-wallons). En espérant que l’esprit positif qui a animé ce beau week end inspire les différents protagonistes à trouver une solution qui ne remette pas en cause l’avenir de ce bel aérodrome. Il faut savoir que le conseil d’administration d’Idélux a décidé de reporter au 30 août prochain sa décision de poursuivre ou non son projet de développement économique sur l’aérodrome ardennais. L’intercommunale souhaite attendre l’étude commandée par le gouvernement wallon à la SOWAER sur le devenir des aérodromes wallons. D’ici là, Idélux, la ville et la Sowaer devraient rencontrer les opposants au projet de zone d’activité, pour tenter de trouver une alternative acceptable pour tout le monde.

Texte et photos: Guy Viselé

  • Une très belle affiche rétro, aguicheuse et fort sympathique.

  •  
  • Une des vedettes fut assurément le très beau Klemm Kl35D F-AZTK, codé DL-UI, originellement mis en service par la Force Aérienne suédoise (Fv5020) il y a plus de soixante ans!

  •  
  • Le cockpit du Klemm 35D (c/n 1854) nous indique son immatriculation précédente: D-EHKO. D’une production de près de 2.000 exemplaires, dont 74 sous licence suédoise, il n’existe plus que trois Klemm 35 en ordre de vol dans le monde.

  •  
  • Le F-BFZK est un magnifique Morane-Saulnier MS-317 n° 271. Alors que le premier vol du MS-315 date de 1932, ce monoplan à aile haute parasol fit l’objet en 1961 d’un programme de remotorisation d’une quarantaine d’exemplaires survivants, en remplaçant le moteur en étoile Salmson 9Nc de 135 cv par un Continental W-640K de 220 chevaux, et furent renommés MS-317. Ils servirent principalement comme remorqueurs de planeurs, notamment pour l’Armée de l’Air qui retira ses derniers MS.317 en 1969.

  •  
  • Le Max-Holste MH-1521M Broussard  F-GDSN n°247 a effectué son premier vol en juillet 1960 et fut utilisé par l’Armée de l’Air française comme avion d’observation et de liaison en Algérie. Monoplan à aile haute haubanée entièrement métallique, il est  particulièrement robuste et peut opérer à partir de terrains non aménagés. 366 Broussard ont été produits à Reims.

  •  
  • Le MD 312 Flamant F-AZDR n°160 a effectué son 1er vol en juin 1952 et a été affecté à la Base école d’Avord. Il est réformé en 1984 après 9.133 heures de vol et rejoint l’Association Alençonnaise des Avions Anciens. Le Flamant, dans ses différentes versions et prototypes, a été construit à 325 exemplaires, livrés en 4 versions: MD.315 pour la police coloniale (n° 1 à 136); MD.312 avec double commandes pour la liaison et l’école de pilotage (n° 137 à 253); MD.311 à nez vitré pour l’entrainement au bombardement et à la navigation (n° 254 à 293); MD.312 M pour les liaisons aéronavales (n° 294 à 318).

  •  
  • L’insigne de l’ Amicale Alenconnaise des Avions Anciens (A3A) apposé sur le fuselage du Flamant.

  •  
  • Le Stearman B75N1 F-AZGR (cn 75-2650) est équipé d’un moteur Wasp de 450 cv et de 4 ailerons. Basé à Saint-Dizier, l’avion a reçu une décoration ‘Tigre’en signe de bienvenue à l’escadrille SPA 162 Tigre dont les traditions ont été transférées l’an dernier du Cambrésis à l’EC 01/007 Provence. L’avion, datant de 1941, est la propriété de deux anciens pilotes de chasse dont un Tigre.

  •  
  • Le SV-4C F- F-GKEB n° 618 était décoré avec un nose art très suggestif.

  •  
  • Guy Valveckens explique à deux pilotes français comment il a transformé l’épave du Stampe SV-4C n° 330 (l’ancien F-BCOR) en SV-4L remotorisé en Lycoming qu’il a ré-immaticulé F-PCOR (dans la catégorie « construction amateur »).

  •  
  • Nicolas Ivanoff aux commandes de son Zivko Edge 540 N4767 (cn 0045) aux couleurs de Hamilton, un des sponsors de Hangar Flying, a fait une éblouissante démonstration de ses talents.

  •  
  • Didier Amelinckx, Champion de Belgique de voltige, a montré son talent aux commandes de son Extra 330SC D-EXBE (cn SC023).

  •  
  • Le motoplaneur Sportavia-Fournier RF-4D F-BOXI (cn 4061) a lui aussi effectué une très belle présentation acro.

  •  
  • Venu de France, ce Pilatus PC-7 F-GYSF (cn137) est l’ancien A-903 de la Force Aérienne Suisse.

  •  
  • Magnifiquement repeint dans les couleurs « Fennec », version counter insurgency développée par la France au départ de l’avion d’entraînement avancé North American T-28, le F-AZKG (cn 174-111) était une des vedettes du statique.

  •  
  • Le Centre National de Vol à Voile faisait la promotion de son sport avec notamment le planeur Schleider ASK-13 OO-ZKO (cn 13244) en statique.

  •  
  • Le Robinson R-44 OO-PMQ (cn 2159), basé à Saint-Hubert, s’entraîne déjà pour le Belgian Open Helicopter Championship de fin août-début septembre.

  •  
  • Le Boeing Stearman A75N1 LX-LWK (cn 75-323), venu du Luxembourg.

  •  
  • De très petite taille, le Pitts S-1S Special LX-TOY (cn 789H) fait lui aussi une très belle démonstration de ses qualités acrobatiques.

  •  
  • Le Schleider ASK-23B OO-ZKC du CNVV (cn 23058), avec à l’arrière-plan une vue du statique des avions vintage.

  •  
  • Récente addition à la collection historique Salis de la Ferté-Allais, le F-HLEA est un AT-6D Harvard (cn 168-160) qui a notamment été en service chez les militaires espagnols comme AE.6-188.

  •  
  • Le moto-planeur Scheibe SF-25B Falke OO-MVC (cn 44287) du CNVV.

  •  
  • Immatriculé 08-KW dans la série ULM français, ce Jodel D9 Bébé (cn 629) a été initialement enregistré en Belgique comme OO-45 dans la série homebuilt.

  •  
  • Christian Corbeel et Bruno Maes, instructeurs au CNVV, ont fait don à l’aérodrome de Saint-Hubert du planeur métallique Letov Blanik L-13 OO-ZKD (cn 025707) suite à l’interdiction de vol EASA qui frappe ce type d’appareil depuis juin 2010. Il est désormais gate guardian du sympathique aérodrome ardennais.

  •  
  • Les avions de construction-amateur belges se font plus rares, et on découvre avec plaisir dans les hangars de Saint-Hubert le Vans RV-9A OO-154 (cn 91272), construit par les étudiants du centre de compétence Technifutur de Liège, et qui a porté précédemment les marques OO-TLG, qui ne furent jamais officialisées.

  •  
  • Nostalgie, nostalgie, le planeur Schleicher Ka-2B Rhönschwalbe OO-SZD (cn 196-56) arbore encore fièrement les couleurs de la Sabena.

  •  
  • Parmi les ULM présents, le très bel Eurostar SL F-JTNX 08-LD de Libravia, qui le propose à la vente.

  •  
  • Ambiance festive à Saint-Hubert, avec le Stampe SV-4C F-GKEB (n°618) et le Roninson R-44 OO-PMQ (cn 2159).

  •  
Guy Viselé

Guy Viselé

Pilote privé et Lieutenant-Colonel de Réserve de la Force Aérienne Belge, mais avant tout passionné d'aviation, il débute sa carrière chez Publi Air. Il passe ensuite vingt ans chez Abelag Aviation où il termine comme Executive Vice-President. Après dix ans comme porte-parole de Belgocontrol, il devient consultant pour l’EBAA (European Business Aviation Association). Journaliste free-lance depuis toujours, il a collaboré à la plupart des revues d'aviation belges, et a rejoint Hangar Flying en 2010.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus