Une journée découverte chez Sonaca Aircraft

Un peu perdu, Sacha découvre un nouvel univers.

Chastre, le 10 février 2019. Un mail au contenu inhabituel tombe dans la boite de la rédaction de Hangar Flying. Il émane d’Alexandre « Sacha » Luypaert un garçon de 14 ans étudiant en 3ème année secondaire à Regina Caeliyceum à Dilbeek en enseignement néerlandophone. Dans le cadre de son cursus scolaire (option mathématiques et sciences) et de la ‘Journée des talents’ organisée par l’école, il doit effectuer un stage d’observation d’un jour dans le secteur de son choix. Le domaine de l’aéronautique l’intéressant particulièrement, il a pensé à Hangar Flying qui ne peut pas l’accueillir car ne disposant pas de bureaux. Mais la démarche de ce jeune homme ne laisse pas indifférent. Que pourrions-nous faire pour l’aider? L’orienter vers des sociétés aéronautiques ou compagnies aériennes risque de voir sa demande se perdre ou ne pas être prise en compte vu la durée très courte ou le manque de disponibilités. Il nous faut trouver autre chose si possible ‘win-win’ et le franc tombe immédiatement.

« Designed by pilots for pilots », le Sonaca 200 est promis à un bel avenir.

Habitué de la plaine de Temploux, j’y rencontre souvent Pierre Van Wetter le Co-Fondateur de Sonaca Aircraft. On y assemble depuis peu un petit avion d’écolage promis à un bel avenir, le Sonaca 200 dont nous avons déjà parlé plusieurs fois dans Hangar Flying .

Le stage doit avoir lieu impérativement le 4 avril. C’est la semaine qui précède le grand salon de l’aviation générale ‘Aéro 2019’ à Friedrieschaffen. La Sonaca Aircraft y a un stand et présentera son dernier développement, le Sonaca 200 Trainer Pro avec glass cockpit. Mais sans hésiter Pierre accepte de recevoir notre étudiant malgré son emploi du temps très chargé.

Le tableau de bord glass cockpit du Sonaca 200 Pro.

Le jour dit à 9 heures précises, accompagné de sa mère qui l’a conduit de Bruxelles jusque-là, Sacha se présente dans les bureaux temporaires de la Sonaca Aircraft, occupés en attendant l’inauguration dans quelques semaines du nouvel hall de montage.

L’accueil de Pierre et son équipe mettent notre étudiant rapidement à l’aise. Après un briefing général sur l’aérodrome de Temploux, sur la Sonaca et la genèse de son nouvel avion, Sacha est confié à A. Salomone qui le coachera toute la journée. Plutôt que de lui faire des exposés ‘ex cathedra’ le choix a été fait de lui montrer les différents stades du montage de l’avion et de lui faire faire quelques travaux pratiques sous la supervision de Stéphane le chef d’équipe.

Le OO-NCA de New CAG de Charleroi en cours de vol d’essais à la fin de l’ été 2018.

Le Sonaca 200 entend trouver sa place dans le créneau des avions d’entrainement et de loisir pour répondre aux besoins exprimés par les écoles d’aviation et les clubs d’aviation. Basé sur un concept qui trouve son origine dans le Sling 2 en Afrique du sud, appareil construit par The Aircraft Factory (www.hangarflying.eu/fr/2016/10/vol-en-sonaca-200/)
Modifié et amélioré par Sonaca Aircraft, après avoir obtenu sa certification EASA en juin 2018, les premiers avions ont été livrés fin 2018 à New CAG et BFS, deux écoles parmi les plus importantes du pays et basées toutes deux à Charleroi.

Un peu perdu, Sacha découvre un nouvel univers.

Un peu perdu dans cet univers qu’il découvre pour la première fois, ce qui marque notre jeune étudiant en pénétrant dans les ateliers provisoires de montage, outre l’ordre et la propreté, c’est l’ambiance conviviale des techniciens qui y travaillent. Tout le monde le salue et a un mot de bienvenue.

Discussion autour du moteur sur ce que l’on va confier à Sacha comme petit travail pratique.

Les petits points rouges sur la cellule venant de Sonaca Transylvania indiquent des imperfections qui ont échappé aux contrôles de qualité et qui doivent être remis en ordre.

Son œil attentif observe très vite que les cellules d’avion présentes sont parsemées de petits autocollants rouges ou bleus. Comme l’explique Stéphane, les cellules sont préparées et peintes chez Sonaca Transylvania en Roumanie. Malgré les contrôles effectués sur place, il reste des imperfections que seul un œil exercé repère au premier coup d’œil. Cela peut aller de rivets mal montés, enfoncés ou tordus à des imperfections de peinture. Tous les composants montés de provenances diverses, de la cellule, train, moteur et tableaux de bord sont soumis à Namur à des contrôles très stricts et le Sonaca 200 fait l’objet d’une finition très soignée. Sacha aura ainsi l’occasion de travailler sous supervision à la mise au point d’un « throttle » nécessitant un démontage / remontage afin de corriger des problèmes de friction.

Assez regardé, au boulot sur un throttle qui a des problèmes de friction.

La grisaille du matin s’étant dissipée, des vols de planeurs sont effectués sur la plaine. Grâce à la complaisance de Patrick Stouffs, safety et event manager de l’aérodrome, Sacha se verra offrir un vol « découverte » en Arcus T avec décollage au treuil pour le moins impressionnant.

Briefing sécurité pour un treuillé en Arcus T offert par l’Aérodrome de Namur.

Son pilote n’est autre que Patrick Stouffs bien connu dans le monde du vol à voile et président de la Fédération des Clubs Francophone de Vol à Voile.

C’est parti…pour un décollage impressionnant.

Non prévu au départ dans le programme, ce sera la cerise sur le gâteau d’une journée bien remplie au cours de laquelle notre jeune ami aura eu l’occasion de se familiariser aux différentes facettes de la construction d’un avion et découvrir un monde passionnant. Cette expérience d’une journée lui ouvrira, nous l’espérons, des perspectives pour ses orientations professionnelles futures. Comme le signalait un responsable de la SABCA lors de la récente visite de Hangar Flying, il manque de techniciens qualifiés dans ce secteur de pointe et les perspectives de carrière y sont nombreuses pour des jeunes motivés. Les moyens de formation existent également mais ne sont peut-être pas assez connus. Peut-être un sujet pour un prochain article dans Hangar Flying.

Le Sonaca 200 fait l’objet d’une finition particulièrement soignée et le carnet de commande se porte bien. Ici un appareil en fin de montage qui sera livré sous peu.

Photo souvenir fin de stage pour notre jeune étudiant en compagnie de Pierre et A. Salomone devant le OO-NZD destiné au Noordzee Vliegclub d’Ostende qui faisait l’objet ce jour là de son contrôle d’agréation par la DGTA.

En clôture de ce reportage signalons que lors Aero Friedrieschaffen 2019 la Sonaca Aircraft a enregistré un très beau succès avec 16 lettres d’intentions d’achat de son bel avion qui complètent un carnet de commande déjà bien rempli qui atteint la cinquantaine d’exemplaires.

Un très grand merci à Pierre Van Wetter et à la sympathique équipe de Sonaca Aircraft d’avoir rendu ce stage possible et à l’Aérodrome de Namur et à Patrick Stouffs pour le vol en planeur.

Robert Verhegghen

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Bob Verhegghen

Bob Verhegghen

Né au Congo en janvier 1952. Passionné d’avions militaires et de maquettes dès mon plus jeune âge. Auteur de nombreux articles historiques et ou de maquettisme sur la force Aérienne dans diverses revues et dans la revue KIT de l’IPMS Belgium. J’ai un intérêt particulier pour les planeurs anciens, la Force Aérienne d’après-guerre et les T-6, (R) F-84F, et Mirage. J’ai le soucis de l’exactitude et du détail pour mes maquettes. Pilote de planeur depuis 1977, instructeur avec près de 900 heures de vol je suis l’heureux copropriétaire de l’ASK-13 ex PL-66 des Cadets de l’Air (aujourd’hui D-3438) basé à Temploux.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus