Three-fifty’s seventy

Florennes, le 11 Novembre 2011. Dans l’ancien hangar du TLP, la 350ème escadrille avait organisé une exposition pour célébrer ses 70 années d’existence. Sur le tarmac, le F-16AM à décoration spéciale 70ème anniversaire fait la part belle à la tête d’Ambiorix moustachu avec casque flanqué d’ailes que le premier Belgian Squadron de la Royal Air Force s’était choisi pour emblème lors de sa création le 10 novembre 1941 à Valley (Pays de Galles), celui-ci était assorti de la devise latine « Belgae Gallorum Fortissimi » empruntée à Jules César qui, dans sa relation de la guerre des Gaules, citait les Belges comme étant le peuple le plus brave de la Gaule.

L’exposition comportait une succession de panneaux informatifs fort bien documentés par le texte et l’iconographie ainsi qu’une rétrospective des tenues de vol de 1941 à nos jours, y compris la combinaison de vol stratosphérique (moon suit) perçue en 1966 afin d’effectuer, à bord des tout nouveaux Lockheed F-104G Starfighter, des « zoom flights », c’est-à-dire des grimpées extrêmes pour interception à une altitude sidérale. C’est par un de ces vols aux confins de l’espace que le Commandant Ludo Forgeur a battu, non officiellement, le record d’altitude de Belgique le 28 mars 1968 en atteignant 82.500 pieds (plus de 25.000 mètres) aux commandes du FX-01.

La rétrospective des avions ayant équipé la 350 était particulièrement riche et bien retracée grâce à la participation massive de plusieurs clubs de modélisme plastique de l’IPMS (International Plastic Modeller’s Society).

Au total, une manifestation très intéressante et, au demeurant, bien sympathique. Rendez-vous dans cinq ans pour fêter – fortissimi – les trois quarts de siècle de la three-fifty !

Pour la circonstance, une excellent et fort complète plaquette historique due au Lieutenant-colonel Jules Jacob, ancien Commanding Officer de la 350, est sortie de presse et peut être acquise au prix démocratique de 25 euros (renseignements sur www.pun.be).

Texte et photos: Jean-Pierre Decock

  • Le F-16AM FA-68 portant la livrée spéciale 70ème anniversaire où le symbole de l’escadrille, à savoir le chef gaulois Ambiorix, est bien mis en valeur par les dessins ornant les quilles ventrales mais aussi par la représentation stylisée façon digitale des ailes de son casque sur le côté gauche de la dérive.

  •  
  • Gros plan sur le côté droit de la dérive du FA-68 récapitulant les campagnes auxquelles le squadron a participé depuis sa création au début de la seconde guerre mondiale. Une partie de sa devise « Fortissimi » (since 1941) souligne l’énumération des faits d’armes de la 350.

     

  •  
  • La dotation initiale de la 350 à Valley fin novembre 1941 était constituée de Spitfire MK IIa armés de huit mitrailleuses tel le MN-A (MN étant le squadron code attribué à la 350) réalisé avec brio à l’échelle 1/24ème par Bernard Maîtrejean du club IPMS de Charleroi voici 35 ans déjà.

     

  •  
  • Une pale d’hélice de Spitfire énonce le pal(e)marès de l’escadrille pour la période 1941 à 1945: de haut en bas, les 66 victoires aérienne (dont 16 destructions au sol), les 17 victoires probables et les 37 avions ennemis endommagés en combat aérien, les 6 bombes volantes V 1 envoyées au tapis plus les 4 sérieusement endommagées de même que, détruits ou endommagés, les 172 camions et les 4 chars de la Wehrmacht, les 127 locomotives, les 283 wagons, les 18 barges et les 5 bateaux de la Kriegsmarine.

  •  
  • Le Gloster Meteor MK VIII succéda au MK IV, premier appareil à réaction en dotation à l’escadrille, qui avait remplacé le Spitfire MK XIV, lui-même successeur du MK XVI (dont la maquette figure, un peu floue, à l’arrière-plan), premier appareil de l’unité à porter les cocardes belges. Le Meteor MK VIII fut le premier type d’avion de la 350 à recevoir le motif des ailes du casque d’Ambiorix sur le nez. Cette maquette était exposée par l’A.M.I.S. Model Club de Saint-Ghislain.

     

  •  
  • Modèle réduit réalisé par l’A.M.I.S. Model Club de Saint-Ghislain du biréacteur biplace de chasse tous temps Avro Canada CF-100 MK V Canuck, lequel équipa l’escadrille de fin 1957 à la mi-1964. Succédant au Hunter MK IV utilisé temporairement, il en avait gardé les ailes rouges flamboyantes, mais bordées de blanc, du casque d’Ambiorix.

     

  •  
  • La fameuse « moon suit » indispensable aux vols stratosphériques ou « zoom flights » où les F-104G montaient vraiment aux ultimes limites de leur plafond, c’est-à-dire à quelque 25.000 mètres !

     

  •  
  • La présence du FA-110 du Commandant Mitch Beulen, démonstrateur officiel du F-16 ces trois dernières années, annonce que les démonstrations des prochaines saisons seront effectuées par le Capitaine Renaud « Grat » Thys de la 350ème escadrille.

     

  •  
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus