KB Spottersday 2015

Kleine-Brogel, le samedi 19 septembre 2015. La journée dédiée aux spotters dans le cadre du meeting aérien annuel organisé par l’aéroclub Sanicole de Leopoldsburg; en fait, il conviendrait plutôt de parler de deux meetings tenus, l’un, le vendredi en nocturne et l’autre le dimanche durant toute la journée. Il va sans dire, étant donné les excellentes relations entre les militaires et l’aéroclub, que le meeting civil a amené les patrouilles et avions s’y produisant à opérer depuis la base militaire de Kleine-Brogel qui se trouve à un jet de pierre du terrain de l’aéroclub.

Si le plateau était moins fourni qu’à l’accoutumée, le KB spottersday a été fidèle à sa réputation en donnant à voir quelques pépites, c’est-à-dire des appareils rarement ou jusqu’ici pas encore vus dans nos contrées. Parmi les surprises, il y avait un Falcon 20ECM (contre-mesures électroniques) de la force aérienne norvégienne : une apparition exceptionnelle dans le ciel belge. Autre pépite, la paire de Sukhoi SU-22 Fitter à géométrie variable présentée par la force aérienne polonaise et qu’on n’avait plus vus en Belgique depuis le meeting de Florennes en 2012. Le plateau comportait aussi l’avion de ligne légendaire Lockheed Super Constellation dont l’un des quelques rares exemplaires toujours en état de vol a suscité beaucoup de nostalgie lors de sa présentation en vol dans le ciel limbourgeois. Cette présentation avait failli ne pas se faire suite à un problème technique survenu le vendredi, mais que les mécaniciens avaient pu résoudre pour permettre le vol de l’élégant quadrimoteur le samedi, pour le plus grand plaisir des amateurs d’avions vintage.

La visite d’un Cessna O-2A et la Patrouille Suisse sur F-52 Tiger constituaient des apparitions appréciées, car peu fréquentes sous nos cieux. C’est paradoxalement aussi le cas de la démonstration F-16 de la Composante Air, car le meeting Sanicole était la seule présentation publique en Belgique du Commandant Tom « Gizmo » De Moortel, celle prévue à l’ATCC de Semmerzake fin juin dernier n’ayant pas eu lieu.

Malgré le temps maussade, la brume épaisse ne s’est levée qu’entre midi et quatorze heures, KB valait largement le détour, comme le confirmeront les nombreux spotters qui avaient fait le déplacement.

Jean-Pierre Decock

  • Malgré la visibilité très réduite et un plafond de 200 à 300 pieds (60 à 90 mètres), le NH90 NFH (RN02) de la 40ème escadrille de Coxyde a lancé les activités aériennes du jour en effectuant un double hélitreuillage à proximité du public.

     

  •  
  • Les Red Arrows de la Royal Air Force qui s’étaient produits la veille ont décollé en trois pelotons de trois avions, dès que les minima en termes de visibilité et de plafond ont été atteints, pour aller effectuer une présentation prévue en Grande-Bretagne.

     

  •  
  • Une fois que les triplettes des Red Arrows eurent pris l’air, ce fut au tour du BAe Hawk T.1 de réserve (dépourvu de la décoration intégrale de la patrouille) de décoller en fermant la marche.

     

  •  
  • L’OV-10 Bronco de Tony De Bruyn révèle l’inscription « Royal Bavarian Air Force » sous le poste de pilotage, ce qui explique les couleurs de la Bavière appliquées sur le réservoir pendulaire.

     

  •  
  • Un petit warbird rarement vu sous nos latitudes, le Cessna O-2A immatriculé N5900 en Amérique est du type « push-pull », c’est-à-dire avec un moteur tractif et un autre propulsif offrant les performances d’un bimoteur sans les problèmes d’asymétrie en cas de panne de l’un d’eux. Dérivé du modèle Cessna 337 Skymaster, ce type d’avion fut intensivement utilisé au Vietnam comme FAC (Forward Air Control) ou guidage/marquage de cibles au sol par fumigènes au profit des chasseurs-bombardiers plus rapides.

     

  •  
  • Le CAC Boomerang d’origine australienne, et seul exemplaire volant en Europe, effectue son taxi avec les Macchi MB336 des Frecce Tricolori tout de bleu bâchés en toile de fond.

     

  •  
  • Passage à basse altitude et à grande vitesse du FA-123 piloté par Tom « Gizmo » De Moortel de la 31ème escadrille du 10ème wing de Kleine-Brogel.

     

  •  
  • Le charognard de la Patrouille Suisse, le Capitaine G. Lachat, salue le public (à l’instar de ses collègues) tout en taxiant sur la piste parallèle pour rejoindre la 23-05 droite pour le décollage.

     

  •  
  • Le Northrop F-5E Tiger, numéro 6 de la Patrouille Suisse, piloté par le Capitaine Lachat au taxi à Kleine-Brogel.

  •  
  • Quelques minutes plus tard, le Tiger numéro 6 (immatriculé J-3084) du Capitaine Lachat décolle en position d’ailier droit pour aller effectuer la répétition de la démonstration prévue pour le lendemain au-dessus de l’aérodrome de Leopoldsburg.

     

  •  
  • Le F-16AM tigré est, en quelque sorte, une signature des spottersdays à KB ! Celui-ci est piloté par « Gizmo » De Moortel en tête d’une formation de quatre appareils de la 31ème escadrille « Tiger ».

     

  •  
  • L’équipage norvégien enlève les bâches et protections du Dassault Falcon 20ECM de contre-mesures électroniques, l’un des deux mis en œuvre par le skvadron 717 basé à Rygge et qui constitue une très rare apparition en Belgique.

     

  •  
  • Les deux Sukhoi SU22 Fitter à géométrie variable de la force aérienne polonaise viennent de décoller; ils sont immatriculés 3920 et 3715.

  •  
  • Avion de ligne mythique des années 40, 50 et 60, le Lockheed Super Constellation immatriculé HB-RSC en Suisse entame son décollage. Toute l’élégance d’un quadrimoteur à trois dérives, le Constellation est l’un des appareils multimoteurs qui ont défriché et effectué les premières liaisons transatlantiques à la fin des années 40.

     

  •  
  • Le deuxième Sukhoi polonais (3715) s’en retourne au paddock avec ses ailes déployées et le couvercle du logement du parachute de queue ouvert à la base de la dérive.

     

  •  
  • Le C-160 Transall de support de la Patrouille de France décolle avec le CAC Boomerang à l’avant-plan.

     

  •  
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus