Happy tenth anniversary Jetairfly

Brussels Airport, 20 mars 2014. Il y a déjà dix ans que décollait le premier avion de Jetairfly. La plus jeune compagnie d’aviation belge a en effet démarré ses opérations quelques mois après la disparition de la Sobelair, qui était le fournisseur privilégié du tour opérateur Jetair, et dont certains avions étaient dès la saison d’été 2003 aux couleurs bleu ciel et rouge de son client. Que de chemin parcouru depuis!

TUI Airlines Belgium est créée officiellement le 23 novembre 2003 avec comme actionnaire à 100% le groupe Jetair. Le premier vol commercial (Bruxelles-Almeria-Malaga-Bruxelles) est opéré par un Boeing 737-800 le samedi 20 mars 2004. La flotte initiale comprend deux Boeing 737-800 repris de l’ex-Sobelair (OO-VAC et OO-VAS) et trois Boeing 737-400 « Classic » (OO-TUA, OO-TUB et OO-TUI) en provenance d’autres compagnies partenaires du groupe international TUI Travel. Opérant sous la dénomination commerciale Jetairfly à partir de novembre 2005, la nouvelle compagnie belge est la première à être certifiée aux normes européennes JAR-OPS1 dans notre pays.

La flotte évolue en fonction des nouvelles destinations et de la croissance du nombre de passagers. La première destination transatlantique est inaugurée le 11 février 2005 par le Boeing 767 OO-TUC, qui opèrera jusqu’à fin 2013 vers Cuba, la République Dominicaine et le Mexique. Il sera rejoint en 2009 par une deuxième machine du même type, le OO-JAP. Ils seront tous deux opérés pendant deux saisons par Jetairfly pour le compte non seulement des tours opérateurs affiliés à TUI/Jetair, mais aussi du confrère et concurrent Thomas Cook, ce qui entraînera l’adoption d’un schéma de peinture plus neutre. Et les deux 767 seront équipés de winglets en 2011, ce qui permet des réductions de consommation de plus de 3%.  Un Fokker F-100 (OO-TUF) sera exploité en 2005 sur quelques destinations (notamment Toulon) où sa plus petite capacité est mieux adaptée au nombre de passagers. Pour des raisons d’uniformisation de la flotte, il ne restera que quelques mois. Ce créneau est opéré depuis 2013 par deux Embraer 190 (OO-JEB et OO-JEM).

Très rapidement, Jetairfly va opérer non seulement au départ des aéroports régionaux belges d’Ostende, Liège (inauguration d’une liaison Liège-Tel Aviv dès mars 2008), et Charleroi (premier avion basé en octobre 2008), mais également à l’étranger avec la création d’une filiale marocaine, Jet4You, en 2005 (elle sera intégrée dans Jetairfly en avril 2012), et une base à Paris-Orly.

L’importance de la formation des pilotes sur les différents types d’avions opérés justifie la création en août 2004 de la TUIfly Academy qui est approuvée JAR-FCL en tant que centre de formation d’instructeurs et Type Rating Training Organization (TRTO) sur Boeing 737 et 767, et depuis 2013 également sur Boeing 787 et Embraer E-Jet. Tec4Jets est créée en avril 2008 en tant qu’organisation de maintenance.

L’arrivée du premier Boeing 787 Dreamliner (OO-JDL) en décembre 2013 est un événement majeur, qui permet d’offrir à la clientèle long-courrier un des avions les plus modernes aux performances remarquables. Il peut voler 13.000 km sans escale et permet à JetairFly d’opérer sur son réseau long-courrier un avion ultra-moderne qui vole plus vite que son prédécesseur (Boeing 767), faisant gagner jusqu’à une demi-heure sur un vol transatlantique, mais surtout consommant 22% de carburant de moins, et donc diminuant dans la même proportion ses émissions de CO2. Et, cerise sur le gâteau, 60% moins bruyant!

Avec l’arrivée de ce premier « Dreamliner », Jetairfly exploite maintenant une flotte de 23 avions ultra-récents et performants et conforte sa position de deuxième plus importante compagnie aérienne belge de transport de passagers. Et le renouvellement constant de la flotte est déjà planifié, car la maison-mère TUI Travel PLC a signé en 2013 avec Boeing une commande historique de pas moins de 60 Boeing 737MAX, avec options sur 90 machines supplémentaires. Les premières livraisons aux compagnies aériennes membres du groupe TUI Airlines (dont Jetairfly fait partie) débuteront en 2018. Entretemps, plusieurs nouveaux Boeing 737NG renforceront la capacité en fonction de la croissance du trafic.

En dix ans Jetairfly a vu sa flotte passer de cinq avions à 23 cet été 2014, et son réseau croître de 42 à 101 destinations. En terme d’effectifs, la compagnie est passée de 255 personnes en 2004 à 1.040 aujourd’hui. L’âge moyen de la flotte est de 4,8 ans, ce qui en fait de loin la flotte la plus jeune et la plus moderne de Belgique. Pas moins de 14 avions sur les 23 ont été livrés neufs départ usine. L’inauguration en octobre 2013 du Jetairport, dans le tout nouveau bâtiment 40 de Brussels Airport, a permis de centraliser tous les services de la compagnie et de bénéficier d’un superbe hangar pour les travaux d’entretien de Tec4Jets.

 Jetairfly a introduit tout au long de ses dix premières années d’existence une série de nouvelles destinations au départ de la Belgique. Citons parmi les plus importantes, au départ de Bruxelles, Montego Bay (Jamaïque), Toulon (France), Aqaba (Jordanie), Sal et Boa Vista (Iles du Cap Vert), Porto Santo et Ponta Delgada (Açores). Et depuis le 4 avril, Miami en Floride.Au départ de Charleroi/ Murcia (Espagne), Istamboul (Turquie), Nice (France). Au départ d’Ostende/ Heraklion (Crète), Rhodes (Grèce), Malaga (Espagne). La capacité en sièges offerts est passée de 882 en 2004 à 4.167 en 2013. Et le nombre de passagers transportés de 990.000 à 3.405.000.

La réussite de cette jeune société a été saluée par l’Aviation Press Club qui a décerné en 2012 son prestigieux “Man of The year” (MOTY) à son CEO, Elie Bruyninckx, pour sa contribution importante au développement de l’aviation commerciale belge tant via le tour opérateur Jetair et la compagnie aérienne Jetairfly. Bon anniversaire à la benjamine au succès encourageant pour les ailes belges.

Texte et photos: Guy Viselé

  • Le Boeing 737-46B OO-SBJ (cn 24573) de la Sobelair peint pour la saison 2003 aux couleurs de son principal client, le tour opérateur Jetair. (Photo Giovanni Verbeeck)

  •  
  • L’équipe Jetairfly, avec le CEO Elie Bruynincks à gauche, avant le départ du premier vol commercial de la nouvelle compagnie qui opère alors sous le nom TUI Airlines of Belgium. (Photo Jetairfly)

  •  
  • Hérité de la défunte Sobelair, le Boeing 737-8OO-VAC (cn 33014) a été opéré dès le début des opérations de Jetairfly en mars 2004. Il est ici photographié en 2009 avec une livrée spéciale pour le cinquième anniversaire de la compagnie.

  •  
  • Le premier « long-courrier » de la flotte, le Boeing 767-341ER OO-TUC (cn 24844) aux premières couleurs de Jetairfly, avec les titres jetair en petites dimensions et la mention “operated by TUI Airline of Belgium”, en janvier 2007.

  •  
  • Il n’a volé qu’un seul été: le Fokker 100 OO-TUF (cn 11373) opéré en 2007 sur les lignes à faible densité.

  •  
  • Décollage de Charleroi en 2009 du premier Boeing 737-4B3 de la filiale marocaine Jet4you, le CN-RPA (cn 24750) est l’ancien OO-TUM de Jetairfly. A l’arrière-plan, un Boeing 737-800 de la compagnie-mère.

  •  
  • Couleurs neutres pour le deuxième Boeing 767, le OO-JAP (cn 30840), auquel on a rajouté des winglets en 2011. Il fut opéré par Jetairfly pendant deux saisons pour le compte de tours operateurs concurrents, d’où la livrée quasi anonyme.

  •  
  • Non, ils ne sont pas tous bleus… le Boeing 737-5K5 OO-JAT (cn 24927) est mis en service en 2007 aux couleurs jaunes de son opérateur précédent, Hapag-Lloyd Express (ex D-AHLF) avec les titres Jetairfly.

  •  
  • Le Boeing 737-46J  OO-JAM (cn 28867) de JetairFly ne peut cacher ses origines ( ex D-ABAM) et est illustré dans un mélange de couleurs Air Berlin/JetairFly en août 2007.

  •  
  • Un des cinq Boeing 737-700 de jetairfly, le OO-JAN (cn  28609) au décollage. Il transporte 148 passagers au lieu des 189 des -800.

  •  
  • Chaque hivers quelques avions sont loués à des compagnies canadiennes. Ici, le Boeing 737-8BK C-FUAA (cn 29660) photographié à Montréal-Dorval en février 2012, n’est autre que l’ancien et le futur OO-JAA de Jetairfly opéré pour compte de Sunwings.

  •  
  • Le Boeing 737-46J OO-JAM (cn  28867) aux couleurs de la filiale marocaine Jet4you en août 2011.

  •  
  • Photographié en avril 2009 (deux mois après sa livraison) à l’atterrissage sur la piste 25R de Brussels Airport, le Boeing 737-8K5 OO-JAQ (cn  35148.)

  •  
  • Le Boeing 737-5K5 (cn 24927) OO-JAT photographié en avril 2012 dans une livrée blanche avant son retrait de la flotte active de Jetairfly.

  •  
  • Livré en mars 2013, le Boeing 737-8K5 OO-JAY (cn 40944) dans les nouvelles couleurs de JetairFly.

  •  
  • Autre location hivernale, le B737-8K5 OO-JBG (cn 35142) photographié à Brussels Airport avant sa livraison à Canjet en décembre 2009.

  •  
  • Le tout récent ‘Jetairport’ regroupe l’ensemble des services de Jetairfly depuis fin octobre 2013.

  •  
  • Premier Boeing 787-8 Dreamliner en Belgique, le OO-JDL (cn 34425) offre des performances exceptionnelles en long-courrier. Il a été livré en décembre 2013.

  •  
  • Autre nouveauté dans la flotte en 2013, l’arrivée de deux Embraer 190, d’une capacité de 112 sièges. Ici, le OO-JEM (cn 603) aux couleurs les plus récentes de Jetairfly.

  •  
  • 14ème Boeing 737NG livré neuf par Boeing à Jetairfly en février 2014, le 737-8K5 OO-JEF (cn 44271) est la plus récente addition à la flotte.

  •  
  • Concentration de 737-800 au Pier A de Brussels Airport en mai 2008, les OO-VAS et OO-VAC, les deux premiers 737NG de la flotte, et le OO-JAF attendent l’embarquement des passagers.

  •  
  • Le 737-4K5 OO-TUA (cn 24127) est opéré par TUI Airlines dès le début des opérations en mars 2004 et marqué au sigle de son client et actionnaire principal Jetair. (Photo Giovanni Verbeeck)

  •  
  • Le tout nouveau hangar de Jetairfly dans la bâtiment 40, désormais mieux connu comme Jetairport.

  •  
  • Elie Bruyninckx, CEO de Jetairfly, lors de l’inauguration du Jetairport le 23 octobre 2013.

  •  
Guy Viselé

Guy Viselé

Pilote privé et Lieutenant-Colonel de Réserve de la Force Aérienne Belge, mais avant tout passionné d'aviation, il débute sa carrière chez Publi Air. Il passe ensuite vingt ans chez Abelag Aviation où il termine comme Executive Vice-President. Après dix ans comme porte-parole de Belgocontrol, il devient consultant pour l’EBAA (European Business Aviation Association). Journaliste free-lance depuis toujours, il a collaboré à la plupart des revues d'aviation belges, et a rejoint Hangar Flying en 2010.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus