Tailwheel Meet EBGG 2014

Overboelare, 10 août 2014. Avec une météo capricieuse : plafond bas, fortes averses intermittentes et quand même quelques éclaircies – bienvenues – un temps nettement rédhibitoire alors que la veille avait été gratifiée d’un franc soleil permettant à pas moins de 24 avions de rallier le sympathique aérodrome de Grammont et y évoluer lors du rendez-vous annuel des aviateurs avec les habitants du voisinage. Parmi les avions remarquables de ce beau samedi, le quadriplace ancien immatriculé OO-JOB présenté par Raymond Cuypers qui avait amicalement accepté de parrainer le Tailwheel Meet 2014. Autre machine du jour peu banale, le SV4c restauré par Guy Valvekens de Diest, figure connue et appréciée de l’aviation belge; l’appareil est immatriculé F-PCOR, soit comme construction amateur en France.

Majoritairement maussade avec vent fort soufflant en rafales, le dimanche était dissuasif pour les pilotes désireux de rejoindre Overboelare. Cette journée n’en était pas moins empreinte de bonne humeur, tant chez les visiteurs, quand même nombreux, que chez les pilotes présents qui se mirent en quatre pour investir le ciel avec dynamisme pour le plaisir des spectateurs. Ils étaient six vaillants aviateurs à faire montre de leur talent à piloter.

Nous avons apprécié cette journée aéronautique et, si l’abondance ne nuit en rien, la rareté fait d’autant plus apprécier ce qui est offert. Rendez-vous l’année prochaine pour le 10ème Tailwheel Meet en priant instamment Eole et les dieux de la météo de lui être favorable.

Grand merci à Kris De Schryver et à son équipe pour leur sympathique accueil.

Texte et photos: Jean-Pierre Decock

  • Le Piper Super Cub OO-ATY piloté par Yvan Remory vient de décoller pour aller rejoindre le Cub de Paul Aelaerts.

  •  
  • Paul Aelaerts est venu de Brasschaat à bord du Super Cub OL-L47/OO-SPG pour faire quelques passages sur Overboelare, mais sans se poser vu le fort vent de travers soufflant en rafales.

  •  
  • Yvan Remory (OO-ATY) et Paul Aelaerts (OL-L47), tous deux de l’aéroclub de Brasschaat, font un beau passage en formation avant de regagner le bercail.

  •  
  • Le Savage Cub est fait, comme son nom l’indique, pour voler en zones sauvages; il vient d’atterrir avec Luc Coesens au poste arrière. A noter : les grandes roues avec pneus à basse pression type « Alaska » et la grande garde au sol de l’hélice, très utiles pour opérer sur des terrains sommaires et non aménagés.

  •  
  • Impressionnante mise dos à quelques vingt mètres au-dessus du sol immédiatement après le décollage du Pitts S2c immatriculé G-INDY avec Luc Coesens dans le cockpit.

  •  
  • Retour au paddock du Pitts S2c après l’époustouflante présentation acrobatique effectuée par Luc Coesens.

  •  
  • Lieven Lavaert aux commandes du Max Holste MH1521M Broussard immatriculé F-BNEX a gratifié le public de beaux passages basse altitude; à noter : le « T » blanc peint sur le dos de pratiquement tous les Broussard de l’Armée de l’Air et de Terre françaises qui furent mis initialement en service en Algérie, cette marque permettait de repérer plus facilement les avions posés en catastrophe dans les zones désertiques ou montagneuses de ce vaste pays. Cet appareil-ci n’est pas l’un des trois ayant porté les marques de l’Aéronavale française, parce qu’il servit à l’armée de terre avant d’être utilisé par le centre école de parachutisme de Bergerac.

  •  
  • Vu de face, le Broussard impressionne avec son gros nez contenant le moteur Pratt & Whitney en étoile développant 450 CV.

  •  
  • Le Broussard de retour au parking après les nombreux passages basse altitude effectués par son pilote Lieven Lavaert.

  •  
  • Peter Van Israel ramène son Pitts S2b au hangar après avoir exécuté avec brio un programme acrobatique intégral.

  •  
  • Le vent ayant forci et soufflant en rafales, des membres du Vlaams Zweefvliegcentrum Phoenix démontent leur planeur ASK 13 immatriculé OO-YAP exposé face au public.

  •  
  • Démonté et calé sur sa remorque, l’OO-YAP est mis à l’abri.

  •  
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus