Première visite du Boeing 787 à Bruxelles

Brussels Airport, 10 septembre 2012. L’aéroport de Bruxelles accueille pour la première fois le tout nouveau Boeing 787 d’Ethiopian Airlines. La compagnie africaine est fière d’être, après le Japon, le deuxième pays à mettre en service cet avion d’une technologie révolutionnaire: fuselage entièrement en matériaux composite, commandes électriques, moteurs de la nouvelle génération, ce qui contribue à un gain de poids et à une efficacité en consommation remarquable (20% de moins que les avions plus anciens). Avantages à la fois au point de vue économique (le carburant constitue environ un tiers du prix de revient des compagnies aériennes) et environnemental (diminution de 20% des émissions de CO2). Les nuisances sonores sont diminuées de 60% grâce notamment à l’aérodynamique et aux moteurs aux sorties de gaz en chevron. Lancé en avril 2004, avec une mise en service initiallement prévue en 2008, le Boeing 787 a souffert de nombreux retards dûs pour une part à une mauvaise évaluation des problèmes techniques liés au bond technologique que représente la construction en composite et en commandes électriques, et d’autre part à une coordination difficile entre une multitude de sous-traitants répartis dans le monde entier. Le premier vol a eu lieu le 15 décembre 2009, et l’avion a été certifié le 26 août 2011.

All Nippon Airlines (ANA) a pris livraison du premier appareil le 26 septembre 2011 et il y a actuellement une vingtaine d’appareils en service. Commandé à plus de 800 exemplaires, le Boeing 787 devrait connaître dans les prochains mois une montée en cadence de ses livraisons. D’ici à la fin 2012 Ethiopian Airlines aura reçu cinq Dreamliners, mais les utilisera d’abord sur le réseau africain de la compagnie et vers Washington. Aucune date n’est annoncée pour la mise en service régulier sur Bruxelles, mais celle-ci ne devrait pas trop tarder. Entretemps, Jetairfly devrait être le premier utilisateur belge et espère la mise en service de son avion vers la fin 2013. Pouvant emporter selon les aménagements intérieurs entre 210 et 330 passagers, avec une autonomie maximum de plus de 14.000 km, le Boeing 787 devrait devenir dans les années à venir un visiteur plus que régulier du tarmac bruxellois.

Texte et photos: Guy Viselé et Kevin Cleynhens

  • Ce beau bouquet de fleurs au comptoir de la porte d’embarquement accueillait les passagers, la presse et les spotters invités. Le service presse de Brussels Airport a en effet invité via divers sites ‘aviation’ une soixantaine de spotters à visiter le Dreamliner. Une initiative qu’on espère pouvoir se répéter à l’avenir.

  •  
  • Le premier Boeing 787-860 immatriculé ET-AOQ (cn 34745/49) a atterri sur la piste 25L le 10 septembre 2012 à 08h30. A fin août 2012, Boeing en avait livré 19 exemplaires à quatre clients (ANA, JAL, Ethiopian et LAN) et enregistrait un carnet de commandes de 804 exemplaires.

  •  
  • Comme de tradition les pompiers étaient aussi de la partie pour accueillir ce nouvel appareil.

  •  
  • On remarque directement le panneau de sortie de secours au-dessus du cockpit du Dreamliner. Contrairement aux autres modèles de Boeing, les fenêtres du cockpit ne peuvent pas s’ouvrir. Il est donc indispensable pour des raisons de sécurité qu’il y ait une sortie de secours pour le cockpit. C’est pourquoi on a prévu – tout comme sur le 747 – une sortie de secours dans le toit du cockpit.

  •  
  • L’Area Manager Benelux d’Ethiopian, Mr Tadesse Adane Gebru, entouré du personnel de cabine, s’apprête à couper le traditionnel gâteau des nouvelles lignes aériennes.

  •  
  • Ethiopian Airlines fait partie de la Star Alliance depuis décembre 2011.

  •  
  • 24 passagers peuvent prendre place en Business Class, mieux connue comme ‘Cloud Nine’. Grâce à la configuration 2-2-2 les passagers bénéficient soit d’un siège à la fenêtre, soit d’un siège couloir.

  •  
  • La classe économique est configurée en 3-3-3 et accueille jusqu’à 245 passagers.

  •  
  • A bord du 787 il n’y a plus de rideaux aux hublots pour assombrir la cabine. Les hublots sont nettement plus grands que ceux des avions précédents et sont équipés d’un système électronique pour régler l’intensité de la lumière extérieure.

  •  
  • La sortie des gaz d’échappements en chevron contribue à une réduction notable du bruit.

  •  
  • Le cockpit ultra-moderne du 787 avec Graham Wilkinson, un ingénieur des services après-vente de Boeing dans le siège de droite. Ce technicien de Boeing, qui a participé au programme de développement du Dreamliner, assistera les pilotes et ingénieurs d’Ethiopian pendant une période de 90 jours.

  •  
  • La machine arbore fièrement le titre ‘Africa First’. C’est non seulement le premier 787 sur le continent africain, mais c’est aussi le premier Dreamliner mis en service en dehors du Japon.

  •  
  • Les ravissantes hôtesses éthiopiennes du Dreamliner accompagné par leur collègue masculin. Un peu de couleur locale à l’aéroport de Bruxelles !

  •  
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Guy Viselé

Guy Viselé

Pilote privé et Lieutenant-Colonel de Réserve de la Force Aérienne Belge, mais avant tout passionné d'aviation, il débute sa carrière chez Publi Air. Il passe ensuite vingt ans chez Abelag Aviation où il termine comme Executive Vice-President. Après dix ans comme porte-parole de Belgocontrol, il devient consultant pour l’EBAA (European Business Aviation Association). Journaliste free-lance depuis toujours, il a collaboré à la plupart des revues d'aviation belges, et a rejoint Hangar Flying en 2010.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus