Le Boeing 737 « Classic » en Belgique

Zaventem, 10 mars 2013. Après avoir analysé la carrière belge de la première génération du Boeing 737 (le -200) dans l’édition de novembre 2012 de Hangar Flying, nous détaillons cette fois l’impact énorme de ses successeurs, les Series -300, -400, -500, plus familièrement regroupés sous l’étiquette « Classic » après l’apparition des « NG » (pour « New Generation ») (les Series -600, -700, -800 et -900). Le dernier vol « passagers » d’un 737 « Classic » belge, a été effectué en toute discrétion par un avion de Brussels Airlines en novembre 2012, et aurait mérité plus d’écho au vu de la longue et belle carrière effectuée auprès de pas moins de treize compagnies aériennes belges. Plus d’une centaine de ces 737 « Classic » ont été opérés depuis leur introduction par la Sabena en 1987, et plus d’une dizaine sont encore en service en cargo au sein de TNT Airways.

Succédant au 737-200, produit à 1.118 exemplaires de 1967 à 1988, le « Classic » se décline en trois versions de base aux dimensions de fuselage et capacités différentes. Les Series -300, -400 , -500 sont équipés du turbofan CFM-56 plus sobre en consommation et moins bruyant que les turbo-réacteurs JT8D-15 de la première génération de B737. Le premier vol du 737-300 a lieu en août 1984. Boeing a produit pas moins de 1.988 exemplaires de 737 « Classic » et a livré le dernier en 1999. Les 737NG (pour « New Generation ») leur succèdent depuis 1997, et une quatrième génération, le 737MAX, a été annoncée en juillet 2011 avec un premier vol programmé en 2016. Toutes versions confondues, à ce jour plus de 10.000 commandes ont été enregistrées et plus de 7.500 Boeing 737 ont été construits et en 2013 le rythme de production est de quarante unités par mois!

A la fin des années quatre-vingt, la Sabena commande des Boeing 737-300, -400 et -500 pour le remplacement de ses 737-200 et de ses 727. Depuis la livraison à la Sabena du premier Boeing 737-329 (OO-SDV) le 25 aout 1987, plus de cent 737 « Classic » ont été immatriculés en Belgique auprès de quatorze compagnies différentes (Air Belgium, Brussels Airlines, Brussels International Airlines, Chartair, CityBird, Euro-Belgian Airlines, European Airlines, Sabena, Sobelair, TEA, TNT Airways, TUI/JetairFly, Virgin Express, et …Korongo). Cette deuxième génération est en service depuis plus de 26 ans et n’est pas prête de disparaitre rapidement, pas moins de treize exemplaires étant encore exploités par TNT Airways en version cargo. Les quelques 737 « Classic » en version passagers encore immatriculés belges ne sont plus exploités: Brussels Airlines a quatre -300 et un -400 stockés et JetairFly un -400 et un -500 également mis hors service en attendant une éventuelle revente ou mise à la casse…A l’exception du OO-LTM, opéré sous immatriculation belge par la compagnie aérienne congolaise Korongo, partiellement contrôlée par Brussels Airlines.

La Sabena a introduit le premier appareil de ce type dans notre pays en 1987 et les a utilisé jusqu’à la faillite de la compagnie en novembre 2001, soit 15 années consécutives d’exploitation. Sa flotte de « Classic » totalisait 15 unités, dont six -329, trois -429 et six -529. Ils serviront avec régularité le réseau européen et méditerranéen de la compagnie nationale, et plusieurs appareils seront loués de façon saisonnière à la filiale charter Sobelair.

Le 737 « Classic » est aussi le successeur des 737-200 à la Trans-European Airways (TEA), qui reçoit son premier -300 en octobre 1988 et en a opéré une douzaine jusqu’à la faillite en novembre 1991. De cette faillite sont issues deux nouvelles compagnies: d’une part, Euro Belgian Airlines (EBA), et d’autre part European Airlines.

European Airlines est dirigée par l’ancien patron de Air Belgium, Roger Nuyens, et utilisera notamment un ancien 737 « Classic » ex-TEA, le OO-LTE. Deux autres 737-300 destinés à European Airlines, seront brièvement peints avec les marques belges OO-IID et OO-IIE, mais jamais officiellement immatriculés.

Euro-Belgian Airlines (EBA) est dirigée par l’ancienne équipe TEA de George Gutelman et reprend une grande partie de la flotte TEA. Tant la TEA que EBA tenteront une stratégie d’implantation de filiales dans divers pays européens, certaines de ces compagnies survivant au-delà de la disparition de ses initiateurs belges. Citons la création de TEA-France en 1990, de TEA UK qui se transformera en Excalibur, de TEA-Basel en 1989 qui évoluera en TEA-Swiss et donnera naissance à Easyjet-Switzerland, TEA-Italy et même un TEA Cyprus.

Et il en sera de même avec EBA: EBA-France de 1993 à 1996, puis Air provence Charter (APC) de 1996 à 1997, et EBA-Italy de 1993 à 1995.

Euro-Belgian Airlines sera revendue au groupe Branson en 1996, donnant naissance à Virgin Express.

Texte et photos: Guy Viselé

  • Le tout premier Boeing 737 « Classic » belge, le -329 OO-SDV (cn 23772), est livré à la Sabena en août 1987. Il est photographié en 1996 dans les dernières couleurs de la compagnie nationale. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Cet autre 737-329 de la Sabena, le OO-SYA (cn 24355) est illustré dans ses couleurs originales lors de sa livraison en avril 1989. Il restera en service jusqu’à la faillite en 2001, puis volera chez Transaero (Russie) comme EI-CXR. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Six 737-529 ont été mis en service par la compagnie nationale. Le OO-SYH (cn 25418) est photographié en 1992. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le tout premier 737-3M8 de la TEA, le OO-LTA (cn 24020) est livré neuf chez Boeing en octobre 1988. Après la disparition de la TEA belge, il passe chez TEA-Italie comme I-TEAA, et après plusieurs autres utilisateurs est transformé en cargo et vole actuellement chez Royal Air Maroc comme CN-ROX. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Deuxième opérateur belge, la Sobelair reçoit son premier Boeing 737-329, le OO-SBZ (cn 23775) en juillet 1987. Il est photographié en 1997 et arbore les double titres Sobelair en bleu foncé et Sabena en gris sur sa livrée de l’époque. Sa carrière belge durera jusqu’à la faillite de la Sobelair en janvier 2004. Il passera ensuite chez Islandflug comme TF-ELR et finira sa carrière chez Deutsche BA comme D-ADII. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Commandé par la TEA belge, le 737-3M8 (cn 24413) est livré directement à TEA-France comme  F-GKTA, alors que les marques belges OO-LTH lui avaient été réservées. Il est photographié à Bruxelles en juillet 1990. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Alors que la maison-mère disparait en 1991, ses filiales étrangères continuent à se développer. Le 737-3M8 HB-IIC  (cn 25016) est l’ancien OO-LTG et vole pour la TEA Switzerland, compagnie qui se transformera en Easyjet-Swiss. Il est vu à Bruxelles en décembre 1996. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Les flottes de Sabena et Sobelair s’interchangent fréquemment et le 737-33S OO-SLK (cn 29072) arbore les noms des deux compagnies dans le schéma de couleurs SN des années nonante. Après la faillite de la Sobelair, il volera pour Air New Zealand comme ZK-NGN, et terminera sa carrière chez Norwegian Air Shuttle comme LN-KKX. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le 737-3M8 OO-LTE (cn 23477) est loué par TEA à Air Aruba pour la saison d’hiver 1990-1991. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • On supprime une lettre (T) et on a une nouvelle compagnie! Immédiatement après la fin de TEA, European Airlines (EA) reprend fin novembre 1991 l’exploitation du 737-3M8 OO-LTE (cn 24377). (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le OO-LTE est loué pour quelques mois en 1992 à Saarland, où il volera comme D-AASL. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Bien que jamais mis en service par European Airlines, le 737-3Y0 cn 24255 porte brièvement les marques OO-IID en mai 1992. Il devient EI-CFQ chez TEA Basel et volera pour plusieurs autres utilisateurs avant de rejoindre la flotte de TNT Airways comme OO-TNG, où il est toujours en service. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Dernier 737-3M8 livré à TEA, le OO-LTN (cn 25071) n’aura volé que quelques mois pour la compagnie belge, de juin à novembre 1991. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Photographié en août 1991, le 737-M8 OO-LTG  (cn 25016) loué à TEA-Swiss où il deviendra HB-IIC. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • La série OO-LT. Continue avec EBA, qui immatricule le 737-33A OO-LTO (cn 25011) en décembre 1992. Il est loué à Maersk Air de janvier à mars 1993. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le 737-3M8 OO-LTL (cn 25041) entame sa carrière belge chez TEA en avril 1991. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Il passe chez EBA en 1992…(Photo Guy Viselé)

  •  
  • … qui devient Virgin Express en 1996… …(Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le 737-3M8 OO-LTM (cn 25070) est loué par EBA à la compagnie égyptienne Transmed de février à mars 1992. Il connaitra lui aussi une longue carrière belge sous différentes livrées. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le OO-LTM est loué à Air Provence Charter (APC) comme F-GLTM de mars 1996 à février 1997 et récupère ses marques belges. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le 737-3M8 OO-LTM (cn 25070) équipé de winglets et aux couleurs de Brussels Airlines en avril 2008. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le 737-3M8 I-TEAA (cn 24020) est l’ancien OO-LTA opéré par TEA-Italy qui survivra jusqu’en 1996. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Photo rare prise en septembre 1992 du 737-3M8 OO-LTJ (cn 25039) avec le titre » Euro Belgian » peint en entier et non pas uniquement en initiales EBA. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le 737-3Q8 OO-LTX (cn 24131) n’a volé que cinq mois en été 1995 pour EBA, d’où sa livrée plus « produit blanc ». Il réapparaitra dix années plus tard comme OO-TNF de TNT Airways. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Sous marques françaises F-GMTM, ce 737-3M8 (cn 25070) est l’ancien et le futur OO-LTM, aux couleurs de Virgin Express France en 1999. (Photo Guy Viselé)

  •  
  • Le 737-4Y0 OO-SBN (cn 23979) de la Sobelair, loué à EBA qui se transforme en Virgin Express…en 1996. (Photo Guy Viselé)

  •  
Guy Viselé

Guy Viselé

Pilote privé et Lieutenant-Colonel de Réserve de la Force Aérienne Belge, mais avant tout passionné d'aviation, il débute sa carrière chez Publi Air. Il passe ensuite vingt ans chez Abelag Aviation où il termine comme Executive Vice-President. Après dix ans comme porte-parole de Belgocontrol, il devient consultant pour l’EBAA (European Business Aviation Association). Journaliste free-lance depuis toujours, il a collaboré à la plupart des revues d'aviation belges, et a rejoint Hangar Flying en 2010.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus