« Razzle Blades », Agusta display team 2021

Le H-46 montre ses lignes élégantes dans ses nouvelles couleurs.

Beauvechain, le 21 janvier 2021. Le rendez-vous a été pris en cette matinée à la base aérienne pour assister au « roll out » de l’hélicoptère Agusta 109 BA Hirundo qui servira cette année aux démonstrations publiques. La météo annonce une journée particulièrement grise et pluvieuse, conditions peu réjouissantes pour photographier des appareils traditionnellement vert foncé avec des décorations noires. L’enthousiasme n’est donc pas débordant mais le « Display Team Agusta » nous a réservé une belle surprise en présentant l’Agusta H-46 choisi comme hélicoptère de démonstration dans une nouvelle tenue en rupture totale avec les précédentes.

Le H-46 dans ses nouvelles couleurs, prêt pour la saison 2021.
Le H-27 sur la ligne le 21 janvier 2021.

L’Agusta

En décembre 1988 la Belgique commanda 46 hélicoptères Agusta 109 Hirundo dont les premiers furent livrés en janvier 1992. Répartis initialement en RFA au sein des 17ème et 18ème escadrilles de l’ Aviation Légère de la Force Terrestre, ils seront engagés au cours des années sur différents théâtres d’opérations en Europe et en Afrique pour la reconnaissance, l’ anti-char ou évacuation médicale. Regroupés à la base de Bierset au milieu des années nonante, ils rejoignent Beauvechain en septembre 2010. Les hélicos ont entretemps rejoint la F.Aé. en 2004, prenant la dénomination de Wing Héli, dissout en 2010. Formant aujourd’hui le 1er Wing, les Agusta ne volent plus qu’au sein de la 17ème escadrille, la 18ème étant équipée de NH 90 MTH depuis janvier 2014. Au cours des années le parc s’est réduit, certains appareils ayant été déclassés à la suite d’ accidents, stockés en réserve et d‘autres vendus. Il en resterait aujourd’hui encore 13 en service opérationnel. Au-delà des services opérationnels, l’ Agusta Hirundo héritera aussi du sobriquet moins glorieux de « guy – guy » qui, même s’il ressemble au bruit des pales du rotor en action, fait référence au scandale politico-financier de corruption qui a entaché son acquisition.

Le H-28 au taxi en retour de mission le 6 février 2018, avec deux NH 90 de la 18ème escadrille en arrière-plan.
En partance pour un vol d’entrainement le 21 janvier 2021 malgré le mauvais temps, le H-38 montre la livrée austère vert foncée des Hirundo depuis leur entrée en service.
« Business as usual » en ce 21 janvier pluvieux, maintenance sur le H-29 « Griffon », un des deux appareils de démonstration de 2016 à 2019.

Razzle Blades

C’est une longue tradition au sein de la Force Aérienne belge d’avoir un “Helicopter Display Team” qui se produit pendant la saison des meetings aériens. Lors d’un vol de démonstration, l’équipage présente ses compétences et les capacités de l’appareil au grand public. Les membres de l’équipe agissent en tant qu’ambassadeurs de la Composante Air et de notre pays lors de spectacles aériens en Belgique et à l’étranger. Ils constituent également un maillon important du recrutement pour la Défense. Cette année 2021, après une année 2020 sans démonstrations à la suite de la pandémie, revêt un caractère particulier car la Composante Air entend bien fêter les 75 ans de la création de la Force Aérienne en 1946.

Orné du « loup », emblème du 1er Wing, le H-24 « Wolfy » est le deuxième appareil utilisé par le display team entre 2016 et 2019. Il est vu ici en mai 2016.
Le H-29 arbore le “Griffon” qui est l’insigne de la 17ème escadrille.
Le H-46 dans son schéma gris est sorti de sa hangarette.

Pour la saison 2021, l’ Agusta H-46, le dernier livré à la Force terrestre en février 1994 a été choisi pour le team de démonstration. Entré à l’atelier de peinture de la base à fin novembre il a été peint sur base d’un schéma élaboré par Jeroen van Veenendaal. Le moins que l’on puisse dire est que la décoration est en rupture totale avec celles des anciens appareils utilisés par le team, toujours basés sur le camouflage vert avec marquages noirs. Le « look » est plus contemporain et moderne. Outre la mise en valeur du « loup », insigne du 1er Wing, sur fond orange, la couleur de la 17ème escadrille, l’appareil a maintenant un camouflage « disruptif » composé de trois gris. Ce type de camouflage, connu sous l’appellation américaine de « Razzle Dazzle », a vu naissance au cours du premier conflit mondial sur les (hydr)avions et bateaux. Tombé en désuétude avec les évolutions technologiques, il a pour but non de cacher mais de casser la silhouette afin de rendre difficile l’estimation de la distance et de la direction suivie, «to Dazzle » signifiant « embrouiller », « to Razzle », « éblouir » en anglais. Le team et le service de relations publiques de la Composante Air avaient d’ailleurs tenu à en mettre plein la vue lors de la présentation des nouvelles peintures avec un show à l’américaine avec musique et fumées, hélas gâché par le mauvais temps.

Avec pour call-sign le nom de « Razzle Blades », l’appareil sera piloté lors des meetings aériens par le Commandant aviateur Jo Jacobs et le Commandant aviateur Stijn Soenens, pilotes bien entendu expérimentés. Le premier compte 1.600 heures à son actif , le second est instructeur avec 1.700 heures au compteur. Une équipe technique de six personnes veillera au soutien technique et promotionnel.

Le H-46 dans son schéma gris est sorti de sa hangarette.
La perfection va dans le souci du détail. Jo Jacobs montre la nouvelle décoration de son casque, œuvre de Joris Monten.
Les deux pilotes du « Razzle Blades » team, les Commandants aviateur Jo Jacobs et Stijn Soenens, l’équipage 2019 prévu mais privé de meetings en 2020.

Les rendez-vous 2021

Les entrainements du team et des autres équipes de démonstrations (F-16 de Vador et les SF-260 des Diables Rouges) devraient reprendre vers la fin du mois de février.

Comme pour tous le programme belge du A-109-display team sera bien entendu dépendant de la crise sanitaire, mais les dates suivantes sont déjà programmées: les « Belgian Air Force Days » à Florennes les 26 et 27 juin, le Sanicole International Airshow à Hechtel du 10 au 12 septembre ainsi que plusieurs activités dans le cadre des 75 ans de la Force Aérienne belge en 2021.

Avec espoir de nous retrouver tous en bord de piste pour admirer nos acrobates du ciel, souhaitons leur bon vol dès à présent.

La dernière démonstration publique date du 3 octobre 2019, à la clôture de la saison 2019 lors de l’anniversaire des 50 ans du SF 260.

Merci à COMOPSAIR-IPR et au team « Razzle Blades ».

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Bob Verhegghen

Bob Verhegghen

Né au Congo en janvier 1952. Passionné d’avions militaires et de maquettes dès mon plus jeune âge. Auteur de nombreux articles historiques et ou de maquettisme sur la force Aérienne dans diverses revues et dans la revue KIT de l’IPMS Belgium. J’ai un intérêt particulier pour les planeurs anciens, la Force Aérienne d’après-guerre et les T-6, (R) F-84F, et Mirage. J’ai le soucis de l’exactitude et du détail pour mes maquettes. Pilote de planeur depuis 1977, instructeur avec près de 900 heures de vol je suis l’heureux copropriétaire de l’ASK-13 ex PL-66 des Cadets de l’Air (aujourd’hui D-3438) basé à Temploux.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus