Three-fifty’s seventy-five

Florennes, le 25 mai 2016. La 350ème escadrille du 2ème wing tactique dévoilait le F-16AM FA-129 spécialement décoré à l’occasion du 75ème anniversaire de sa formation. Le 350 (Belgian) squadron était en effet la première unité belge (pilotes, mécanos et personnel administratif) constituée au sein de la Royal Air Force le 10 novembre 1941, il y a donc bien 75 ans.

Comme l’expliquait son CO (Commanding Officer) actuel, l’escadrille avait décidé de ne pas opter pour une décoration bling-bling, mais résolument pour une livrée sobre mais chargée d’évocations symboliques quant à ses origines. C’est ainsi que seul le tiers arrière et la dérive sont porteurs de graphismes et de mentions ayant valeur de symbole, à commencer par le camouflage deux tons (ocre foncé (dark earth) et vert foncé (dark green)) appliqué durant les premières années de la 2ème Guerre Mondiale sur tous les avions de la Royal Air Force ainsi que la cocarde (côté gauche) avec le cercle blanc rétréci et bordée de jaune, de même que que la partie blanche du fin flash (flamme de dérive) plus étroite que les deux autres. L’appropriation par la 350 réside dans son squadron code MN et la tête d’Ambiorix, l’emblème choisi par l’escadrille à sa création parce que ce chef gaulois résista vaillamment à l’envahisseur romain. La devise retenue était à l’avenant : Belgae Gallorum fortissimi, citation empruntée à Jules César. Le 75 est bien visible sans être tapageur et le légendaire Spitfire, première monture de l’unité, est évoqué clairement mais sans ostentation, par un sobre dessin au trait rouge figurant sur la dérive.

Le côté droit est pareil… quoiqu’un observateur attentif notera que les couleurs de la cocarde et de la flamme de dérive sont belges, façon débuts de la Force Aérienne en 1946, « héritée » de la Royal Air Force, avec le cercle jaune de la cocarde plus étroit que les cercles noir et rouge, mais sans le bord bleu entourant les cocardes à l’époque; le drapeau de dérive (fin flash) comporte également une bande jaune plus étroite que les deux autres.

Cette livrée d’une grande sobriété graphique et puissamment symbolique est une belle réussite, bravo la 350, c’est bien pensé et bien réalisé !

Jean-Pierre Decock

  • Le côté gauche du F-16AM (FA-129) revêtu de sa décoration célébrant le 75ème anniversaire de la création du 350 (Belgian) squadron.

  •  
  • Ce gros plan sur le côté gauche de la dérive permet de déceler tous les éléments graphiques sobres et hautement symboliques relatifs à la 350.

  •  
  • Gros plan sur le côté droit de la dérive : à noter, le changement des couleurs de la cocarde de fuselage et de la flamme de dérive.

  •  
  • Photo regroupant le « top brass », à savoir, de gauche à droite, le Général-major commandant la Composante Air de la Défense, le Colonel commandant de la base de Florennes, le Colonel OSN (Officier Supérieur Navigant) du 2ème wing tactique et le Major CO (Commanding Officer) de la 350ème escadrille.

  •  
  • Le FA-129 vient d’atterrir après sa présentation montrant sa décoration à la fois sobre, élégante et puissamment symbolique ; bonne idée la 350. Bravo !

  •  
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus