Tail Wheel Meet EBGG 2018

201808GG10.JPG

Overboelare/Grammont, le 5 août 2018. C’est le deuxième jour du désormais rituel Tail Wheel Meet et, d’emblée, nous replongeons dans la bonne ambiance typique de cet aérodrome. L’événement est « cool », comme on dit et, ce qui est frappant, c’est le nombre de jeunes gens, filles et garçons, qui donnent un sérieux coup de main aux organisateurs, tant « airside » que « public side » : la relève est assurée et cela fait réellement plaisir à voir.

Comme d’habitude, il y avait une forte concentration de Piper Cub, le zinc à roulette de queue (tail wheel) emblématique, mais également de nombreux Stampe & Vertongen SV4, biplans vétérans toujours agréables à voir évoluer. Etant donné que les journées portes ouvertes du Vlaams Zweefvliegcentrum Phoenix coïncident avec le Tail Wheel Meet, les planeurs de ce club étaient de sortie et le treuil n’a guère chômé en ce beau dimanche, permettant à de nombreux profanes de découvrir le vol à voile et au VZP de faire sa publicité et de regarnir un peu sa cassette.

Cette année, comme les années précédentes, le ciel d’Overboelare fut très animé par le trio de Pitts se livrant à l’acrobatie en formation en un spectacle qui n’a rien à envier aux professionnels. Le « Pitts Gang » se composait de Ronald Supply, Luc Coesens et Peter Van Israël pilotant respectivement les Pitts N51PS, G-INDI et OO-PVI. Le public a apprécié le spectacle au point d’applaudir longuement et chaleureusement les pilotes qui, du reste, le méritaient amplement, vu la qualité de leur présentation.

Il y avait quelques nouveaux visiteurs notables, à savoir un Pipistrel Sinus et le FK 14 Le Mans, deux ULM en matériaux composites et aux lignes très épurées.

La participation des véhicules américains de la 2ème Guerre Mondiale était particulièrement fournie et leur défilé sur l’aérodrome a donné lieu à un simulacre d’attaque prononcée par le Piper Super Cub de Kris De Schrijver, organisateur de l’événement, qui se fit copieusement arroser par des tirs de mitrailleuses qui, heureusement, tiraient à blanc… Le public a a-do-ré !

Une belle journée d’aviation comme nous les aimons et qui a amené beaucoup de monde à Overboelare, aérodrome accueillant et permettant au public de voir les avions et planeurs de près, au point de pouvoir presque les toucher, le tout dans une ambiance détendue et bon enfant. Bravo aux organisateurs et à tous les volontaires qui se sont dépensés pour que le 13ème Tail Wheel Meet soit une grande réussite.

Jean-Pierre Decock

  • Passage en formation du Piper L-21B Cub immatriculé G-CCKW provenant de Moorsele et piloté Mr Moerman ainsi que du Piper PA 18 immatriculé OO-SDC piloté par Jens Van Dorpe venant de Wevelgem (Courtrai).

  •  
  • Maxim Schelfout décolle son SV4E afin de rejoindre Anvers-Deurne.

  •  
  • Dans le sillage de l’OO-SVT, décollage du D-EBVV piloté par Christian Gubel.

  •  
  • Passage en formation des deux SV4 qui vont aller rejoindre leur base d’Anvers-Deurne.

  •  
  • Le Stampe & Vertongen SV4b OO-SVG (ex V21 à la Force Aérienne) vient de se poser et Luc Coussement venant de Coxyde le taxie vers le parking.

  •  
  • Passage en rase-mottes du Savage Cub de Luc Coesens immatriculé OO-H16 en tant qu’ULM.

  •  
  • Raymond Cuypers, participant assidu du Tail Wheel Meet, est sur le point de décoller avec son SV4b immatriculé OO-WIL, ex V42 à l’Ecole de Pilotage Elémentaire de la Force Aérienne à Gossoncourt.

  •  
  • Dans la foulée de l’OO-WIL, Laurens Leeman décolle l’OO-PAX, ex V5 à la Force Aérienne Belge.

  •  
  • Design surprenant pour cet FK14 Le Mans appartenant à Marc Fivez d’Overboelare; cet ULM immatriculé OO-H86 a en effet un cockpit ouvert avec double pare-brise bulle profilé, typique des voitures de course biplaces en compétition aux 24 heurs du Mans dans les années 50 et 60 du siècle dernier.

  •  
  • Cette vue montre bien le couvercle de l’habitacle et les deux pare-brise côte à côte très profilés en forme de goutte d’eau.

  •  
  • Arrivée en trombe depuis Moorsele du Pitts S-2C piloté par Ronald Supply; son appareil est immatriculé N51PS aux Etats-Unis.

  •  
  • Le Piper L-18 Cub OO-HBG de l’Aéro-club de la Défense se prépare à faire un bel atterrissage en trois points; cet appareil est l’ancien OL-L18 de l’aviation légère de l’armée de terre.

  •  
  • Kris De Schrijver aux commandes de son Piper PA 18-50 prononce son attaque simulée sur la colonne motorisée de jeeps, Dodges, GMC et autres véhicules half ou full-track (semi ou entièrement chenillés) défilant sur la piste d’Overboelare à laquelle les GI riposteront par des tirs de mitrailleuses .50 tirant à blanc. Un numéro très apprécié des spectateurs.

  •  
  • Un des très rares visiteurs sans roulette de queue mais avec roue de nez, le Robin DR400 OO-VPE de Lucas Van den Eijnde venu d’Anvers-Deurne. 

  •  
  • Remko Sijben vient de poser son superbe Stinson AT-19 Reliant basé à Maastricht. Ce vétéran/warbird porte le serial FB735 tel qu’utilisé par la Royal Navy durant la 2ème Guerre Mondiale, tandis que son immatriculation actuelle américaine est N1943S.

  •  
  • Le « Pitts Gang » fait un passage à basse altitude après avoir décollé et avant d’entamer sa brillante démonstration acrobatique. La formation est menée par Ronald Supply et son N51PS avec, à l’aile gauche, Luc Coesens aux commandes du G-INDI et, à l’aile droite, Peter Van Israël pilotant l’OO-PVI.

  •  
  • Virage en formation des trois Pitts dont la livrée est indubitablement adaptée aux appareils destinés à l’acrobatie.

  •  
  • Après un chapelet de cabrioles dans le ciel d’Overboelare, le N51PS de Ronald Supply fait un passage sur le dos en compagnie du G-INDI de Luc Coesens qui vole normalement, c’est-à-dire sur le ventre.

  •  
  • Après avoir démontré toutes les possibilités acrobatiques du Pitts, entre autres avec emploi de fumigène, Luc Coesens termine son show par un passage à grande vitesse et en vol sur le dos.

  •  
  • Deux vedettes du Tail Wheel Meet qui ont bien animé le ciel d’Overboelare ont été spontanément applaudies par le public qui leur a prouvé son admiration; à gauche, Ronald Supply, dans le cockpit, Luc Coesens. Peter Van Israël, toujours en vol, a été tout autant acclamé dès son retour au paddock.

  •  
  • Nouveau visiteur au Tail Wheel Meet, le planeur motorisé Pipistrel Sinus 912 produit en Slovénie est immatriculé 67BGL dans le département du Bas-Rhin en France mais est basé à Saint-Ghislain par son pilote Johan Minne.

  •  
  • Habitué du Tail Wheel Meet, le Piper L-18C OO-LOT (ex L144 à l’aviation légère militaire) est piloté par Bruno Bedert qui le ramène à son port d’attache de Zoersel.

  •  
  • L’activité vélivole fut intense durant le Tail Wheel Meet et le treuil, tirant ici l’ASK 21 immatriculé OO-YEP, n’a pas chômé et le Vlaams Zweefvliegcentrum Phoenix non plus !

  •  
  • Le Piper L-18C OO-TIM est piloté par Tim Cuypers, le fils de Raymond.

  •  
  • Selon la tradition, chaque Tail Wheel Meet a un parrain. En 2018 le parrain est Kurt Plysson, bien connu dans les milieux aéronautiques, notamment pour l’organisation d’Ursel Avia ainsi qu’en tant que public relations de Flying Legends, une formation de biplans historiques très active dans les années 90 du siècle dernier. Il est également membre de la 609 Squadron Association (l’un des trois Belges à l’être) et maintient aussi le souvenir du 609 et du Hawker Typhoon, en particulier des appareils basés à B57, qui était le code d’aérodrome attribué à Ursel par la Royal Air Force fin 1944.

    Kurt Plysson est à gauche de la photo avec Kris De Schrijver au centre et Tom Geroms à droite.

  •  
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus