Le 350 (Belgian) Squadron (1941-1945)

Le Spitfire MN-E/RM689 était l’un des rares de son espèce à encore voler le 19 juin 1991, alors qu’il participait au meeting aérien de la base de Beauvechain. Ce Spitfire appartenait au motoriste Rolls-Royce et vole en formation avec un F-16A de la 350. Cet appareil avait fait partie des effectifs de la 350 pour un petit mois en mai 1945. Racheté par Rolls-Royce en 1949, il reçut l’immatriculation civile G-ALGT. Il s’écrasa malheureusement au sol en sortant d’un looping à basse altitude, entraînant le décès de son pilote David Moore le 27 juin 1992 à Woodford. (Archive Squadron 350)

Bruxelles, le 6 Février 2019. Ce livre très étoffé rédigé par André Bar et Jean-Louis Roba, des noms connus et reconnus dans le milieu de l’aviation historique en Belgique, reprend sous forme de chronique le journal de marche du squadron 350, la première escadrille belge constituée au sein de la Royal Air Force (RAF) fin 1941. Cette description au jour le jour de la vie du squadron est abondamment illustrée de faits, de photos de pilotes et d’avions en relation étroite avec le texte, mais aussi de superbes profils en couleurs. Un seul reproche au niveau des profils de Thierry Dekker, au demeurant excellents, concerne leur agencement dans le livre: comme ils sont de grande taille, ils se développent en double page et sont souvent « coupés » par le pli du livre ce qui en réduit l’attrait … l’option prise aux pages 107 et 151 me paraît optimale par le positionnement vertical des dessins, toujours de grande dimension, mais de façon plus plaisante pour l’œil.

Par comparaison à plusieurs publications antérieures faisant autorité et qui abordaient le quotidien de la 350, notamment ceux réalisés par le Colonel Aviateur e.r. Jean Buzin en 1977 (350-Journal de Campagne 1941-1945) et par le Colonel Aviateur e.r. Jules Jacob en 1991, tous deux ex-CO (commanding officers) de la 350, l’ouvrage commis par André Bar et Jean-Louis Roba offre l’avantage d’une généreuse iconographie en noir et blanc autant qu’en couleurs, ce qui est techniquement plus accessible et moins onéreux actuellement que dans les années 70 et 80 du siècle dernier.

Il y a cependant plusieurs éléments neufs et bienvenus dans cet ouvrage comme, par exemple, l’inclusion des opposants de la Luftwaffe lors de combats aériens avec la 350. Un autre élément qui a capté notre attention est l’introduction qui résume de façon complète, bien que synthétique, le développement de l’aviation militaire belge et du climat politique sous-jacent, c’est une des premières fois qu’une telle information est développée d’un seul tenant et avec beaucoup de clarté. De la même veine, une présentation fort pertinente et extensive de l’exode des aviateurs repliés en 1940 dans le Midi de la France ou à Oujda au Maroc et de leurs pérégrinations pour rejoindre le Royaume-Uni.

D’autres compléments utiles et bien décrits couvrent les filières d’évasion des pilotes alliés abattus en France et en Belgique pour leur permettre de rejoindre l’Angleterre et poursuivre le combat.

Spitfire MK V codé MN-E au squadron 350 avec cocarde belge juste en dessous des pipes d’échappement. Devant l’avion photographié début 1943, de gauche à droite: Max la mascotte, Robert Alexandre, Alphonse Boussa et Léopold Collignon. (Archive Léopold Collignon)

Le pilote Jacques Wustenfeld prend la pose en 1944, alors que le squadron 350 venait d’être rééquipé en Spitfire MK XIV. (Archive AELR)

En ajoutant encore un récapitulatif biographique de tous les pilotes et un répertoire des 96 pilotes belges et des 19 pilotes britanniques qui ont constitué la 350 à un moment ou à un autre et une liste des avions ayant appartenu au squadron belge (avec serial, dates d’entrée et de sortie du service et codes d’escadrille) et même quelques photos en couleurs (probablement tirées d’une pellicule cinéma de 8 mm), nous obtenons l’encyclopédie intégrale et détaillée de la célèbre première unité belge au sein du Fighter Command, de sa création en 1941 jusqu’à la fin des hostilités le 8 mai 1945.

Un grand coup de chapeau aux auteurs André Bar et Jean-Louis Roba qui ont réalisé un vrai travail de pro, en particulier ne fut-ce que pour l’identification nominative de toutes les photos où figurent des pilotes.

Le Spitfire MN-E/RM689 était l’un des rares de son espèce à encore voler le 19 juin 1991, alors qu’il participait au meeting aérien de la base de Beauvechain. Ce Spitfire appartenait au motoriste Rolls-Royce et vole en formation avec un F-16A de la 350. Cet appareil avait fait partie des effectifs de la 350 pour un petit mois en mai 1945. Racheté par Rolls-Royce en 1949, il reçut l’immatriculation civile G-ALGT. Il s’écrasa malheureusement au sol en sortant d’un looping à basse altitude, entraînant le décès de son pilote David Moore le 27 juin 1992 à Woodford. (Archive Squadron 350)

L’édition originale ayant été rapidement épuisée, le retirage disponible à présent ne comportant que 300 exemplaires, nous ne saurions assez insister de vous dépêcher de d’acquérir cet ouvrage, car sa valeur documentaire le rend indispensable dans la bibliothèque de tous les fanatiques d’histoire de l’aviation militaire belge.

« Le 350 (Belgian) Squadron (1941-1945) » par André Bar & Jean-Louis Roba, édité par Lela-Presse; un ouvrage de 240 pages, format DIN A4 sous couverture souple vernie.

On peut se le procurer à la boutique du Musée de l’Air de Bruxelles au prix de 39 euros ou par le département vente par correspondance de l’éditeur via le site www.avions-bateaux.com

Jean-Pierre Decock

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus