Rassemblement RSAB à Maillen

Maillen, le 3 juin 2012. C’est le deuxième et dernier jour du rassemblement des constructeurs amateurs regroupés au sein du Réseau des Sports de l’Air de Belgique (RSAB en abrégé) à l’ulmdrome de Maillen situé au sud-est de Namur. La météo était à « Jean-qui-rit » le samedi avec un franc soleil et un beau ciel bleu, mais à « Jean-qui-pleure » le dimanche avec le crachin et la grisaille omniprésente d’un ciel bas et lourd. Nous ne pouvions, malheureusement, n’accomplir notre visite que le dimanche et le samedi était donc nettement plus attractif, comme illustré par quelques photos aimablement transmises par Dominique Marchal, l’actuel webmaster du RSAB.

C’est lui, du reste, qui nous fit les honneurs de l’ulmdrome, l’un parmi les plus grands de Belgique avec une piste engazonnées de près de 500 mètres et qui compte deux très grands et deux autres hangars à peine plus petits abritant au total quelques 80 machines, toutes des ULM et en grande majorité des Zénair, ce qui s’explique du fait que l’agent de ce constructeur canadien pour l’Europe avait Maillen comme port d’attache. Pas mal de Rans de divers types sont également présents dans les hangars avec quelques surprises, dont un Lambert Mission M106 immatriculé 59DAB (dans le Nord de la France) et l’unique Epervier ULM au profil aérodynamique construit en matériaux composites au tout début des années 90 et qu’il est désolant de voir accumuler à présent la poussière sur ses plans. Malgré ses grandes capacités de hangarage, certains ULM basés à Maillen doivent cependant être stockés en hauteur, ce qui se fait de façon très astucieuse au moyen de poutres élévatrices coulissant sur un rail vertical assujetti à une structure portante du hangar.

Autres surprises du samedi, comme en témoignent les photos ci-après, l’hélicoptère Mini 500 à turbopropulseur qui fut présenté le samedi et la nouvelle coqueluche des constructeurs amateurs, à savoir la Luciole, la dernière création de Michel Colomban dont la réputation est solidement établie par le célèbre Cri-cri métallique entièrement acrobatique propulsé par deux moteurs de tronçonneuses… et, plus récemment, les très fins et racés Ban-bi et MCR-01 en matériaux composites.

Maillen est donc un ulmdrome qui regorge de trésors et qui gagne à être connu; nous y reviendrons certainement un prochain (et beau) jour.

Jean-Pierre Decock

  • Vue d’ensemble du rassemblement du RSAB à Maillen le samedi au soleil; on remarque à l’avant-plan le Jodel monoplace immatriculé 08-KW dans le département des Ardennes en France: il s’agit de l’ex OO-45 devenu la propriété de Firmin Henrard, collectionneur de planeurs anciens dont on remarque, un peu plus loin, le superbe Nord 2000 (en fait le fameux DFS Meise ou Olympia allemand de 1936 construit après-guerre par Nord Aviation en France). (Photo Dominique Marchal)

  •  
  • Toujours le samedi au soleil, l’hélicoptère monoplace d’origine américaine Mini 500 construit par un amateur et qui a fort belle allure. (Photo Dominique Marchal)

  •  
  • Le Mini 500 est normalement propulsé par un Rotax 582 deux-temps, mais celui-ci est gréé d’une turbine comme l’illustre cette photo. (Photo Dominique Marchal)

  •  
  • Un superbe petit monoplan monoplace dessiné par l’ingénieur français Michel Colomban, réputé pour ses créations antérieurs dont le célèbre Cri-cri métallique mû par deux moteurs de tronçonneuse. Cette Luciole, puisque tel est son nom, est propulsée par un moteur de tondeuse à gazon Briggs & Straton amélioré qui développe 27 CV. Cette machine est très appréciée des constructeurs amateurs du RSAB puisque deux de ses membres ont déjà achevé le leur et que cinq autres en ont mis un en chantier. (Photo Dominique Marchal)

  •  
  • Un très rare Rans monoplace sous un Zénair stocké en hauteur par un système de poutre élévatrice coulissant sur un rail vertical fixé à une structure portante du hangar. (Photo Paul Van Caesbroeck)

  •  
  • Surprise à Maillen, le Lambert Mission M106 de fabrication belge immatriculé 59DAB. (Photo Paul Van Caesbroeck)

  •  
  • Des amateurs mettent la dernière main à un Rans Coyote; la partie supérieure de l’ancien silo à grains du hangar sert d’atelier de construction. (Photo Paul Van Caesbroeck)

  •  
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus