Premier vol Emirates

Bruxelles,  5 septembre 2015. Evénement important ce jour à Brussels Airport, qui accueille le premier vol Dubaï-Bruxelles de Emirates Airlines. La capitale européenne devient ainsi la 145è destination de la compagnie des Emirats Arabes Unis, et sera desservie quotidiennement par un Boeing 777-200LR dans une configuration trois classes.

Le vol quotidien EK184 quitte Bruxelles à 14.45hrs pour arriver 6h40 minutes plus tard à l’aéroport International de Dubaï, à 23.25hrs locales. Le vol de retour sur Bruxelles, EK183, quittera Dubaï à 07.50hrs et arrivera à l’aéroport International de Bruxelles à 13.15hrs, le même jour.

L’arrivée d’Emirates va générer des emplois supplémentaires en Belgique tant au sol qu’au niveau du personnel de cabine.170 belges sont déjà employés par la compagnie aérienne de Dubaï, parmi lesquels plusieurs pilotes, l’un d’entre eux étant d’ailleurs Training Manager Airbus A380. Et le First-Officer de ce vol inaugural était un belge, Amaury De Doncker.

Le CEO de Brussels Airport, Arnaud Feist, est ravi d’accueillir Emirates : « Avec ce nouveau vol quotidien, Emirates ouvre une connexion directe entre la Belgique et Dubaï. Cette nouvelle route offre aux voyageurs belges un large choix de connexions sur tout le Moyen-Orient, l’Asie et au-delà vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande.»

Emirates a connu depuis sa création avec deux avions en 1985 une croissance fulgurante et est actuellement une des compagnies aériennes les plus importantes au monde.Son nouveau vol quotidien entre Bruxelles et Dubaï, assuré par un Boeing 777, permettra à tous les voyageurs belges d’accéder à 145 destinations dans 81 pays sur six continents, via Dubaï.

Détenue à 100% par le gouvernement de Dubaï, Emirates s’est développée non par le protectionnisme mais par la concurrence avec un nombre croissant de compagnies internationales encouragées par la politique de Dubaï en faveur de la liberté de l’espace aérien. Au cours de l’exercice 2013/2014, Emirates a transporté 44,5 millions de passagers et 2,25 millions de tonnes de fret.

Disposant d’une flotte ultra-moderne de 227 avions, elle est le client le plus important de l’Airbus A380, avec 51 machines en service et 89 en commande. Elle est le plus gros utilisateur de Boeing 777 avec une flotte de 140 appareils de trois modèles différents, et a commandé au Salon de Farnborough en juillet 150 exemplaires des tous nouveaux B777-8X et 9X.

Texte et photos: Guy Viselé

  • Emirates opère pas moins de 140 Boeing 777, dont 19 -200. Le A6-EWJ affiche fièrement le nom de sa compagnie sur le dessous du fuselage.

  •  
  • l’Emirates Training Center de Dubaï dispose de simulateurs trois dimensions sur verrins pour la formation réaliste des personnels de cabine. Ici, le simulateur Boeing 777 et derrière lui l’A380.

  •  
  • Photographié au Salon aéronautique de Berlin en mai 2014, le A6-EEV est le 50ème Airbus A380 livré à Emirates et le 150ème construit.

  •  
  • Belgian connection: TNT Airways loue deux de ses Boeing 747-4HAERF à Emirates Sky Cargo, la filiale fret de Emirates. Le OO-THC est photographié à l’atterrissage à Liège.

  •  
  • Pour ses vols très longues distances, Emirates utilise neuf Airbus A340-500, dont le A6-ERF. Ils sont progressivement remplacés par des Boeing 777-300ER ou des A380.

  •  
  • L’Airbus A380 A6-EEI au décollage de Dubaï.

  •  
  • Emirates Sky Cargo opère pas moins de 11 Boeing 777F (cargo.) Ici, le A6-EFL.

  •  
  • Les Airbus A330-200 comme celui-ci (A6-EAS A330-243) sont progressivement remplacés par des Boeing 777.

  •  
  • Pas moins de 110 777-300 sont en service chez Emirates. Ici, le A6-EMP.

  •  
  • Il ne reste plus que quatre quadrimoteurs A340-300 dans la flotte Emirates. Le A6-ERQ sera bientôt lui aussi remplacé par du Boeing 777 bimoteur moins gourmand en carburant.

  •  
Guy Viselé

Guy Viselé

Pilote privé et Lieutenant-Colonel de Réserve de la Force Aérienne Belge, mais avant tout passionné d'aviation, il débute sa carrière chez Publi Air. Il passe ensuite vingt ans chez Abelag Aviation où il termine comme Executive Vice-President. Après dix ans comme porte-parole de Belgocontrol, il devient consultant pour l’EBAA (European Business Aviation Association). Journaliste free-lance depuis toujours, il a collaboré à la plupart des revues d'aviation belges, et a rejoint Hangar Flying en 2010.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus