Prix Marie Monseur-Fontaine 2019

Sur fond de tableau représentant Marie Monseur-Fontaine, le lauréat (au centre) le Commandant Aviateur Günther « Gunny » Vandeputte avec, à sa droite, le Lieutenant-général d’Aviation (e.r.) François Florkin, Président de la Maison des Ailes et, à sa gauche, le Général-major Aviateur Frederik Vansina, Commandant de la Composante Air de la Défense.

Bruxelles, le 30 novembre 2019. La Maison des Ailes accueillait le lauréat du prix annuel Marie Monseur-Fontaine attribué pour 2019 au Commandant Aviateur Günther « Gunny » Vandeputte. Cette récompense, instituée en 1951 par legs d’une grande amie des aviateurs, est gérée par le Président et le Conseil d’Administration de la Maison des Ailes qui lui ont décerné ce prix « En reconnaissance pour son remarquable engagement depuis des années et ses prestations dans diverses fonctions et responsabilités dans le cadre de la mise en œuvre opérationnelle de F-16, tant au niveau national qu’international ».

Sur fond de tableau représentant Marie Monseur-Fontaine, le lauréat (au centre) le Commandant Aviateur Günther « Gunny » Vandeputte avec, à sa droite, le Lieutenant-général d’Aviation (e.r.) François Florkin, Président de la Maison des Ailes et, à sa gauche, le Général-major Aviateur Frederik Vansina, Commandant de la Composante Air de la Défense.
Marie Monseur-Fontaine a reçu le baptême de l’air le 2 avril 1913 avec l’aviateur pionnier Parisot à Ans (Liège). (MDA)
Le Colonel Aviateur (e.r.) Michel Top, administrateur de la Maison des Ailes, présente le lauréat du prix Marie Monseur-Fontaine 2019.

Les frères d’armes du Commandant Aviateur Vandeputte le reconnaissent comme un grand professionnel motivé, breveté FWIT (formateur à l’utilisation des armements au sein de l’OTAN) et commandant du C-flight à la 31ème Escadrille « Tigers » du 10ème Wing de Kleine-Brogel, où il est également actif au centre des opérations. Ce professionnel adoubé par ses pairs l’est également en tant que guerrier de la meilleure trempe. Ses faits d’armes parlent d’eux-mêmes: cinq tours d’opérations en Afghanistan, trois au Moyen-Orient, d’autres sur la Lybie et dans le cadre de l’air policing dans les pays baltes, totalisant ainsi 152 sorties en territoire hostile dont certaine furent offensives avec largage de bombe ou tir au canon de bord. Son allant  et sa science du pilotage rejaillissent sur toute son escadrille mais aussi, par extension, sur toute la Force Aérienne.

Le Professeur Docteur Alexander Mattelaer durant son exposé magistral.
Une partie de l’assistance: rangée de gauche, le Colonel Aviateur Harry Van Pee, Madame Veuve Goossens, épouse de feu le Général-major Aviateur Camille Goossens qui se dévoua à la Maison des Ailes durant de nombreuses années et le Colonel Aviateur Patrick Goossens son fils; rangée de droite, le Général-major d’Aviation Roelandts, le Général-major Aviateur Thierry Dupont, le Lieutenant-général Aviateur (e.r.) Guido Van Hecke, Président de la BAFA (Belgian Air Force Association) et le Général Aviateur (CHOD) Gérard Van Caelenberge, Président des Vieilles Tiges de l’Aviation Belge.
Le Lieutenant-général d’Aviation (e.r.) François Florkin, Président de la Maison des Ailes, remet le diplôme Marie Monseur-Fontaine et le prix de 2.500 euros qui s’y rattache au Comandant Aviateur Günther « Gunny » Vandeputte, lauréat 2019.

Après la présentation du lauréat 2019 par le Colonel Aviateur (e.r.) Michel Top, membre du Conseil d’Administration de la Maison des Ailes, le Professeur Docteur de la VUB Alexander Mattelaer prit la parole pour exposer de façon pertinente l’incidence stratégique de la puissance aérienne et l’évolution de son environnement. Etant membre de l’Institut Supérieur de la Défense et chargé de cours en matière de sécurité et de défense au niveau européen et international, son allocution très claire et bien structurée ne pouvait qu’être magistrale.

Le Commandant Aviateur Vandeputte évoque les faits et anecdotes survenus au cours de ses seize ans de carrière sur F-16 au sein de la 31ème Escadrille du 10ème Wing de Kleine-Brogel.
Un lauréat doublement heureux, car papa depuis quatre jours, brandit avec une légitime fierté le diplôme qu’il vient de recevoir.

De nombreux collègues du Commandant Aviateur « Gunny » Vandeputte étaient venus lui témoigner leur sympathie, le Chef de Corps du 10ème Wing, le Colonel Aviateur Jeroen Poesen en tête! De nombreux représentants d’associations aéronautiques civiles et militaires rehaussaient également la cérémonie de leur présence. Plus particulièrement, le Colonel Aviateur Patrick Goossens, Chef de Corps du Centre de Compétence Air et Madame Goossens, fils et veuve de feu le Général-major Aviateur Camille Goossens qui fut durant de nombreuses années la cheville ouvrière et le dévoué président de la Maison des Ailes et où son esprit plane toujours.

Une bien sympathique assemblée empreinte de bonne humeur, toute à l’honneur de notre Force Aérienne.

Jean-Pierre Decock

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus