27ème Stampe Fly In

201806SV17

Anvers-Deurne, le 13 mai 2018. Le 27ème Stampe Fly In s’est déroulé les samedi 12 et dimanche 13 mai avec une météo décidément mi-figue, mi-raisin… Autant le samedi était généreusement ensoleillé, autant le dimanche baignait dans le crachin sous un plafond compact et désespérément bas, empêchant le traditionnel vol de la formation des SV4, au grand regret de son organisateur et leader Danny Cabooter, mais aussi du public et des fanas du petit biplan qui, en bon Belges, n’ont eu d’autre alternative que d’accepter placidement cette situation.

Les visiteurs veinards du samedi ont pu voir des machines rares et des warbirds évoluer dans leur élément, à savoir un ciel tout d’azur. Ce qui n’était pas le cas de ceux du dimanche qui ont quand même eu la chance de voir des appareils très intéressants au sol ou, de temps à autre, en vol lors d’une amélioration passagère du temps en milieu d’après-midi.

La grande surprise du jour fut toutefois la découverte des warbirds et autres avions vintage immatriculés au registre belge : le résultat de pourparlers fructueux entre les acquéreurs ou pilotes de ces machines d’exception et le DGTA (Directorat Général du Transport Aérien) qui a fait preuve d’une grande ouverture d’esprit. L’avenir des avions de collection se présente donc sous les meilleurs auspices en Belgique et personne ne s’en plaindra ! Dans ce contexte, l’avion le plus palpitant est certainement le Supermarine Spitfire MK XVI (un MK IX à moteur Merlin construit par Packard aux USA) nouvellement acquis par FAST AERO (Flying Aces Services & Training) managé par Frédéric Vormezeele et arrivé le 16 mars 2018 à Brasschaat (en provenance du Canada) où il effectua, sous l’immatriculation belge OO-XVI, son vol post-montage le 6 mai dernier, soit exactement une semaine avant le Stampe Fly In !

D’autres machines exotiques étaient également présentes et, notamment, le Pilatus P2, toujours aux couleurs suisses, arrivé à Keiheuvel le 15 juin 2017 et immatriculé OO-PII. Bonne surprise également, les répliques d’avions historiques du Stampe Museum en état de vol, soit le Fokker D VIII, l’Albatros D V.a et le Nieuport 28 ont respectivement été immatriculés OO-SMB, SMA et SMC (SM pour Stampe Museum). Autre bonne nouvelle, le P-51D Mustang baptisé SCAT VII est devenu belge sous le vocable OO-RYL de même que le Hawker Fury FB.10 aux cocardes irakiennes en tant qu’OO-ISS. Un autre SV4c et un DH 82a Tiger Moth sont sortis du fond de leur hangar où ils sommeillaient depuis de longues années en attendant leur restauration; c’est chose fait à présent et c’est tant mieux !

En y ajoutant le trafic commercial habituel de Deurne, le public et les amateurs de beaux avions ont largement apprécié ce 27ème Stampe Fly In inondé de soleil le samedi et dans la bruine la journée de dimanche. Comme à l’accoutumée, bravo aux organisateurs de l’événement et aux nombreux volontaires venus, comme chaque année, à la rescousse.

Jean-Pierre Decock

  • La réplique du Fokker D VIII appartenant au Stampe Museum présenté en vol de samedi. (Photo : Guy Viselé)

  •  
  • En compagnie de l’Albatros D V.a, le Fokker D VIII (ex N11EV) est à présent immatriculé au registre belge en tant qu’OO-SMB. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Taxiant à Deurne, la réplique de l’Albatros D V.a du Stampe Museum (ex N986RS) est désormais reprise au registre belge comme OO-SMA. (Photo : Guy Viselé)

  •  
  • Gros plan sur la nouvelle immatriculation civile (OO-SMA) de la réplique de l’Albatros D V.a du Stampe Museum. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Le Hawker Fury FB.10 numéro 249 aux couleurs de la force aérienne irakienne appartient à FAST AERO bvba; il était immatriculé VH-ISS en Australie (et D-CACY en Allemagne) avant de recevoir, tout récemment, l’immatriculation belge OO-ISS. (Photo : Guy Viselé)

  •  
  • Le superbe North American P-51D Mustang baptisé SCAT VII est celui piloté par le fameux as américain Robin Olds à la fin de la 2ème Guerre Mondiale. Ex PH-VDF (et une kyrielle d’immatriculations américaines et même australiennes), il a été racheté au Néerlandais Jan van der Flier pour être intégré à la Vintage Dream Factory en 2015. (Photo : Guy Viselé)

  •  
  • Gros plan sur la nouvelle immatriculation belge OO-RYL apposée sous la dérive du P-51D Mustang SCAT VII; son serial number indique que l’appareil fut effectivement commandé en 1944 sous le numéro 72922. (Photo : Guy Viselé)

  •  
  • Le Stampe & Vertongen SV4c construit par la SNCAN (Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Nord) immatriculé F-BCFJ fut importé en Belgique en septembre 1961. Immatriculé OO-AFJ par Georges Bertrand, il fut acquis par le Royal Verviers Aviation et vola jusqu’à son atterrissage en catastrophe à Hockay en janvier 2002. Sérieusement endommagé, il fut démonté et entreposé. Il fut finalement acquis par Eric Vormezeele, collectionneur d’avions anciens et de warbirds de la première heure, qui le stocka dans son hangar de Brasschaat duquel il est sorti récemment. Peint en bleu roi, cet SV4c porte également le logotype de Stampe & Vertongen au sommet de la dérive et l’emblème du griffon créé par E. Vormezeele lorsqu’il était le commandant de la 17ème escadrille de la Light Aviation basée à l’aérodrome de Werl en Allemagne; cet emblème est toujours présent de nos jours sur les Agusta A109 du wing héli de Beauvechain. (Photo : Guy Viselé)

  •  
  • Le De Havilland DH 82a Tiger Moth fut immatriculé OO-BYL en 1954 et basé à Gosselies. Revendu en 1963 à Carol Air puis au Royal Motor Union Aviation de Liège en 1966, il aboutit en 1973 chez Eric Vormezeele et fut remisé démonté dans un hangar de Brasschaat pendant plusieurs décennies pour être finalement restauré et repeint en « royal blue ». (Photo : Guy Viselé)

  •  
  • Le Dark Falcon a été peint sur la dérive du F-16A immatriculé FA-05 qui est une des machines que la Composante Air trimballe depuis plus de dix ans d’événement en événement en tant qu’outil de recrutement. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Avec l’espoir de voler quand même en formation, le SV4 OO-PAX/V5 piloté par Laurens Leeman et son fils Jonas revient au tarmac après avoir fait les pleins. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Bernard Van Milders se livre à l’external check de son SV4 immatriculé OO-EIR/V4 avant d’aller faire un vol, malgré la bruine qui ne cesse de tomber. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Participant depuis de nombreuses années à la formation des SV4 le dimanche, Ewout Henny ramène son G-AIYG au parking après en avoir fait le plein. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Le Pilatus P2, avion d’entraînement suisse datant de la fin de la 2ème Guerre Mondiale, est le seul de son espèce en Belgique. Arrivé à Keiheuvel le 15 juin 2017, il est immatriculé A-126 à la Troupe d’Aviation Suisse et OO-PII en Belgique. Il a gardé sa finition métal poli pour la carlingue et jaune « yellow peril » pour les ailes marquées, ainsi que la dérive, aux cocardes helvétiques. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Le Pilatus P2 OO-PII grimpe, tiré par son moteur Argus de 12 cylindres en V inversé développant 465 CV. La « rosette » sur le cône d’hélice est la masselotte d’équilibrage du dispositif de pas variable de l’hélice. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Réacteurs rugissants, l’Embraer 190 OO-TEA de TUI vient d’effectuer sa rotation et grimpe allègrement pour emmener ses passagers touristes vers des cieux plus cléments. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • L’un des Fokker 50 de VLM porte dorénavant le nom de Freddy Van Gaever en hommage au fondateur de la compagnie aérienne, décédé le 15 décembre 2017 à l’âge de 79 ans. Il avait créé VLM en 1992 après avoir mis sur pieds les compagnies Delta Air Transport (DAT) et EAT. Il fut également l’instigateur de l’éphémère VG Airlines établie après la faillite de la SABENA en novembre 2001. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Après un petit vol furtif, histoire de ne pas être venu pour rien, le Général de brigade Aviateur (en retraite) Guy Van Eeckoudt, fils du « Grand Van » et son fils Olivier, aviateur aussi, ramènent le « Petit Van » au paddock; cet SV4 OO-MON/V30 a été baptisé « Le Petit Van »  en l’honneur de son petit-fils. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Le splendide Supermarine Spitfire MK XVI (un MK IX à moteur Packard Merlin construit aux USA) acquis par des Belges est arrivé en caisse à Brasschaat le 16 mars 2018. Remonté, il a effectué son premier vol en Belgique le 6 mai 2018. Portant le squadron code AU du 421 (Canadian) squadron de la Royal Air Force, ce Spitfire avec un « bubble canopy » (canopée en goutte d’eau) appartenait à Vintage Wings of Canada. A la fin de la 2ème Guerre Mondiale, celui-ci fut l’appareil personnel de l’Air Chief Marshall Sir James Robb et il effectua son dernier vol à la RAF le 21 septembre 1951. Cette fine machine est gérée par FAST (Flying Aces Services & Training) AERO bvba (sprl), entreprise spécialisée créée par Frédéric Vormezeele, le fils d’Eric, pilote de ligne et de warbirds depuis plus de dix ans. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
  • Le Spitfire récemment arrivé en Belgique a reçu fort à propos l’immatriculation belge OO-XVI, quoique apposée discrètement (warbird oblige) sous le plan de profondeur de l’avion en prolongation du serial number britannique SL721. (Photo : Jean-Pierre Decock)

  •  
Kevin Cleynhens

Kevin Cleynhens

Is gefascineerd door luchtvaart in het algemeen. zijn bijzondere interesse gaat uit naar de burger- en zakenluchtvaart. Ook oudere vliegtuigen kunnen hem bekoren. Hij spendeerd een groot deel van zijn tijd aan luchtvaartfotografie. Daarnaast verzameld hij sinds jaren veiligheidskaarten. Hij is dan ook fier op een collectie van 5000 safety cards”.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus