Adieu, adios, vaarwel, good bye Seaking

… en vue de s’y poser devant une foule avide de photographies.

Coxyde, le 21 mars 2019. C’est le jour de l’ultime vol d’adieu du Seaking de la 40ème escadrille SAR (search & rescue) de Coxyde. Pour cette circonstance résolument exceptionnelle, le Seaking immatriculé RS05, qui a gardé sa livrée noire depuis 2001 lorsque fut célébré le 25ème anniversaire de sa mise en service, a accompli une mission extraordinaire. L’hélicoptère, dorénavant mythique, qui a tant de fois survolé le littoral et la mer du Nord est allé survoler toutes les communes de la côte et s’y est posé pour remettre un drapeau souvenir au bourgmestre de chacune d’elles qui, en retour remirent à l’équipage un gage d’amitié consacrant les bonnes relations entre l’escadrille de Seaking et la population du littoral.

Après son périple des cités balnéaires de la côte, le Seaking RS05 surgit au-dessus de la plage de Coxyde.

Il était logique que cette tournée se termine à Coxyde mais cependant d’une façon particulière, car son bourgmestre Marc Vanden Bussche attendait le Seaking à la fin de son périple de courtoisie, soit La Panne, où il embarqua à bord du RS05 qui le transporta impromptu sur la plage voisine de Coxyde afin de l’hélitreuiller avec son écharpe mayorale, attribut réservé au mayeur de la commune. Cette manœuvre se déroula en présence d’un public nombreux et des enfants des écoles venus témoigner leur attachement au Seaking. Une classe d’une école primaire de Coxyde avait fait preuve de beaucoup d’imagination en venant sur la plage, où devait se poser le RS05, revêtus d’un bonnet rouge à rotor blanc et avec un grand autocollant « Seaking Coxyde » appliqué dans le dos de leur anorak et en agitant frénétiquement leurs drapelets tricolores. La scène était vraiment sympathique et faisait réellement plaisir à voir.

Les p’tits loulous d’une école primaire de Coxyde réservent un accueil enthousiaste au Seaking…

Le bourgmestre de Coxyde, Marc Vanden Bussche, a revêtu son écharpe mayorale pour son hélitreuillage depuis le Seaking RS05 sur la plage de sa commune.

Arrivé à Knokke à 9H30, l’hélicoptère s’est posé et s’est envolé successivement des plages de Zeebruges, Blankenberge, Le Coq, Bredene, Ostende, Middelkerke, Nieuport, La Panne et enfin Coxyde où il était sensé se poser à 11H15 mais il ne pointa le bout de son nez que peu après onze heures, sans que cela pose le moindre problème.

L’opération d’hélitreuillage du mayeur s’est déroulée sous le regard vigilant de l’Alouette III M-3 du flight de la marine intégré à la 40ième escadrille.

Le retrait de service du Seaking a été intensivement célébré et, notamment, par un dernier vol d’une formation de Seaking (RS02, 04 et 05) lors d’un tour des Flandres le 19 décembre 2018 qui a duré deux heures vingt-deux minutes. Une journée dédiée aux spotters s’est tenue à Coxyde le 9 janvier 2019 et c’est donc le vol de plage en plage du 21 mars 2019 qui ponctuait superbement l’adieu au Seaking.

L’opération terminée, le RS05 grimpe en dégageant vers la droite.

En 43 ans de service, les cinq Seaking de la 40ème escadrille ont accompli 60.000 heures de vol ainsi que 3.309 missions de sauvetage et sauvé 1.757 personnes. Parmi les interventions les plus dramatiques, rappelons les missions de sauvetage lors du naufrage du Herald of Free Enterprise le 6 mars 1987 à Zeebruges (ce qui justifia l’attribution, par la Fédération Aéronautique Internationale, du diplôme Tissandier décerné pour hauts faits dans le domaine aéronautique), la catastrophe de Ghislenghien le 30 juillet 2004 et les secours apportés lors du naufrage du Baltic Ace le 5 décembre 2012 en mer du Nord (ce qui valut à l’équipage l’obtention fin 2013 du prix Marie Monseur-Fontaine pour cette action d’éclat).

Le Seaking vient se positionner sur la plage…

Par contre, la grande popularité du Seaking émane incontestablement du grand nombre d’épisodes du feuilleton télévisé « Windkracht 10 » diffusés durant plus de dix ans et dont les vedettes indéniables, le Seaking et la 40ème escadrille de Coxyde, ont suscité plus d’une vocation de pilote !

… en vue de s’y poser devant une foule avide de photographies.

Heureusement, le retrait du service du Seaking ne signifie pas sa disparition, dans la mesure où le RS01 s’est posé le 17 décembre 2008 sur l’esplanade du Cinquantenaire afin d’être exposé au Musée de l’Air de Bruxelles (section air du War Heritage Institute). D’autre part, le bourgmestre de Coxyde, Marc Vanden Bussche a pu acquérir pour un euro symbolique et en accord avec le Ministre de la Défense Steven Vandeput le Seaking RS03 (dernier vol le 29 août 2013) par contrat signé le 7 février 2019. L’intention de la commune est de l’exposer à l’entrée de la base de Coxyde (Vandammestraat) et de constituer à terme un musée en l’associant au Hawker Hunter ID-123/7J-P qui y est demeuré plus de quarante ans et du Sikorsky HSS-1 OT-ZKH/B08, prédécesseur du Seaking, devenu gardien à l’entrée en 1986 mais qui, lors de notre passage ce même 21 mars 2019 étaient absents, n’y subsistait que le missile Nike Hercules du 13ème WETSA (Wing d’Engins Téléguidés Sol-Air) créé en 1959 et dissous en 1991. Dernière bonne nouvelle : un accord a été conclu le 26 mars 2019 entre la Défense et le VLOC (Vlaams Luchtvaart Opleiding Centrum) établi à Ostende et à l’aérodrome de Middelkerke pour la cession du Seaking RS05 qui deviendra ainsi matériel didactique au profit des futurs techniciens spécialisés du domaine aérospatial.

Le spectacle est terminé, le RS05 fait un ultime passage avec le plongeur saluant frénétiquement le public avant de regagner sa base de Coxyde où le rideau va tomber pour de bon sur sa vie opérationnelle.

On pouvait difficilement donner une plus noble fin à cet hélicoptère désormais entré dans la légende.

Jean-Pierre Decock

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on print
Jean-Pierre Decock

Jean-Pierre Decock

Brevet B de vol à voile en 1958. Pilote privé avion en 1970. Totalise 600 heures de vol dont 70 d’acro. Un œil droit insuffisant empêche toute carrière dans l’aviation. (Co-)Auteur et traducteur de 41 ouvrages d’aviation publiés en 4 langues depuis 1978. Compétences: histoire, technique et pilotage (aviation civile, militaire ou sportive).

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En continuant à surfer sur Internet, vous acceptez notre politique de confidentialité et d’utilisation de cookies. Accepter Lire Plus