-A A +A

Stampe Fly In, 21ème !

Anvers-Deurne, le 5 juin 2011 : le public anversois (et d’ailleurs) s’était rendu très nombreux à la fête annuelle (et majeure, car à sa 21ème édition) célébrant le désormais légendaire biplan Stampe & Vertongen SV4.

Comme précédemment, une belle ligne de SV4 aux couleurs vives pouvait quasiment être touchée par les visiteurs. L’orange, qui était la livrée des biplans à l’école de pilotage élémentaire de la Force Aérienne à Gossoncourt, était cependant la couleur dominante. Ceci, à l’évidence, faisait chaud au cœur des anciens pilotes présents en nombre et qui ont vécu leurs premières émotions de futurs as du manche à balai à bord du petit biplan biplace belge. La tradition bien établie du vol en formation du dimanche matin fut respectée et 9 SV4 (plus un Tiger Moth contemporain des premiers Stampe) prirent l’air à 11 heures pour effectuer un passage vrombissant de nostalgie au-dessus de l’aérodrome de Deurne qui abrita les ateliers Stampe & Vertongen de leurs débuts jusqu’au déclenchement de la seconde guerre mondiale, à peu près à l’emplacement occupé actuellement par le Stampe Center et son musée.

Cette formation à connotations historiques avait, comme à l’accoutumée, Danny Cabooter comme leader, lequel emmenait à bord de l’OO-GWC Réginald Jouhaud, le pilote et auteur français bien connu pour ses nombreux livres consacrés au SV4. Sur son flanc gauche, l’OO-EIR (ex V4 à la Force Aérienne) piloté par Bernard Van Milders et, à droite, l’OO-GWA (V66) avec Paul Aelaerts aux commandes, Vieille Tige de l’aviation belge, avec l’auteur du présent article comme passager. Les OO-GWB (ex V29), OO-WIL (ex V42) et OO-PAX (ex V5) pilotés respectivement par Frank Demeyer, Raymond Cuypers et Mario Aelaerts (le fils de Paul) constituaient l’élément à gauche de la formation, tandis que l’élément à droite était composé des OO-SVB (ex V43), OO-LUK (ex V41) et OO-KAT avec, respectivement, Rudy Ryckeboer, Gui Truyens et Lieven Gijsels aux commandes. Le de Havilland DH 82 Tiger Moth G-AJHS piloté par Rob Swarts fermait la marche. Le dispositif a fait un splendide passage à 500 pieds (150 mètres) dans l’axe de la piste 11-29 avant l’éclatement final et l’atterrissage par intervalles de 5 secondes sur la piste 11 en herbe, parallèle à la piste en dur.

Le côté festif du Stampe Fly In s’affirme d’année en année car, outre les nombreux avions au sol que le public peut voir de près, et même de très près, il y avait du spectacle dynamique en l’air. En effet, les pilotes de la BAFA (Ben Air Flight Academy) ont fait à bord de leurs Piper Warrior III une brillante démonstration de leur talent en volant en formation « vic » avec changement en formation « box » et puis « line astern » (file indienne) et enfin en échelon avec « peel off » (séparation) pour venir atterrir individuellement. Une belle leçon de pilotage offerte par la BAFA. Les deux Tiger Moth présents ont également fait une démonstration qui fut un régal pour les yeux.

Finalement, l’un des clous de cette fête aérienne était incontestablement le T-6/Harvard  appartenant à Karel Bos et à Danny Cabooter qui a été repeint à l’identique de l’appareil avec lequel le Lieutenant Baudouin Carpentier de Changy a disparu au Congo en juillet 1960, victime des mutins de  la Force Publique congolaise. Le Harvard est superbe et Danny Cabooter a gratifié l’assistance d’un vol avec quelques passages bas le dimanche après-midi.

Au total, un formidable week-end tout aussi réussi que les années précédentes. Cette fois encore, il convient de tirer un grand coup de chapeau à Danny Cabooter, à l’équipe de bénévoles enthousiastes et aux services de l’aéroport de Deurne qui ont œuvré en commun au succès de cette manifestation cordiale.

Texte et photos: Jean-Pierre Decock