-A A +A

Squadron 369: du neuf côté vintage et vétéran en Belgique

Brasschaat, le 26 mars 2011. Ce samedi à la météo moyenne (après une semaine radieuse) a lieu la première mission (ou get together) et escapade (ou sortie) du Squadron 369, une nouvelle ASBL fondée tout récemment.

Volontaires, vétérans et… enthousiastes
C’est en décembre 2010 qu’un groupe d’enthousiastes des avions monomoteurs dits « classiques » (dont l’archétype est le Piper Cub) a décidé de se constituer en ASBL en tant que Squadron 369. Ce squadron ou escadrille fut la première unité A.O.P. (Air Observation Post) de la Force Aérienne Belge. Celui-ci, formé officiellement le 31 juillet 1947 à Brasschaat, fut doté d’une partie des 22 Auster A.O.P. MK VI nouvellement acquis et réceptionnés en caisses début août 1947 à l’arsenal de Wevelgem dont la mission était de les ré-assembler et de les tester en vol avant leur mise en service.

L’OO-VIW à la livrée jaune canari des Cub lorsqu’ils furent livrés à la Force Aérienne en 1952; cet appareil est piloté par Paul De Vestel, ancien « Devil » de la 23ème escadrille de Kleine-Brogel.

La numérotation des escadrilles façon Royal Air Force en séquence au-delà de 349 avait été normalement adoptée par la jeune Force Aérienne Belge constituée en arme indépendante le 15 octobre 1946 et qui était, jusqu’alors, sous commandement britannique. Le 369 squadron fut la dernière unité établie selon cette logique mais pour quelques mois seulement, dans la mesure où elle fut renumérotée 15ème escadrille A.O.P. le 1er février 1948, à l’instar des autres squadrons ou escadrilles de la Force Aérienne.

Les contours classiques du Piper Cub à aile haute avec mâts de renfort: l’OO-LGB aux couleurs de l’OL-L49 de la Light Aviation des années 60 appartient au Koninklijke Aeroclub van Brasschaat et est piloté par Mario Aelaerts.

Cette 15ème escadrille composée d’équipages mixtes aviateurs et artilleurs opérait en toute logique depuis le polygone de Brasschaat où le terrain d’aviation nouvellement nivelé devint opérationnel en 1948. Les Auster furent remplacés par des Piper L-18C Cub à partir de juillet 1952, lesquels furent tous versés à l’aviation légère de l’armée de terre lors de sa constitution officielle le 1er mai 1954.

La formation de tête de quatre Piper Cub flanquée d’un SV3B et du Slingsby T.67M Firefly OO-VAD avec Rolf Sysmans aux commandes lors du vol retour de Keiheuvel vers Brasschaat.

En se proclamant « 369 Squadron Belgian Vintage Aircraft Association », la nouvelle ASBL revendique donc clairement sa filiation et son statut de groupe composé de pilotes, bien entendu, mais aussi de propriétaires d’avions monomoteurs vintage et, surtout, de fanatiques ou autres passionnés de ces appareils légendaires qualifiés, à juste titre, de classiques. Les buts poursuivis par l’ASBL 369 Squadron sont de remettre de monomoteurs anciens en état de vol, de les présenter lors de manifestations telles que meetings ou fêtes aériennes, d’organiser des mini-raids à bord de leurs machines volantes ainsi que d’en faire profiter de nombreux enthousiastes, et donc de ne pas les réserver uniquement aux initiés et ça, c’est vraiment sympa!

Un trio très coloré: le Piper PA18-95 OO-SPG/OL-L47 du Koninklijke Aeroclub van Brasschaat avec Peter Van Asbroeck aux commandes, le PA18-95 OO-VIW/L33 piloté par Paul De Vestel et le SV4B OO-LUK/V41 piloté par la fils de Guido Truyens, lequel occupe le siège avant et est ancien « Tiger » de la 31ème escadrille de Kleine-Brogel.

Une première sortie toute printanière
Le briefing de l’expédition est donné avec décontraction peu avant midi sous la houlette de Mario « Spike » Aelaerts. D’abord, l’organisation de la formation qui ne compte pas moins de six Piper Cub avec des motorisations diverses ainsi qu’un De Havilland of Canada DHC-1 Chipmunk, un bon vieux biplan Stampe & Vertongen SV4B et un Slingsby T-67M Firefly. L’étagement des avions est défini avec Mario Aelaerts comme leader dans le Cub OO-LGB/OL-L49 et le PA18-150 OO-MNM comme appareil photo virevoltant autour de la formation. L’ailier gauche du leader est le PA18-95 OO-LOT piloté par Bruno Bedert, tandis que l’aile droite est occupée par Hugo « Huggy » Van Beirendonck aux commandes du PA18-105 OO-ATY. Formant sur l’OO-ATY, un peu en retrait, le PA18-95 immatriculé OO-SPG/OL-L47 piloté par Peter « Pe » Van Asbroeck alors que le PA18-95 OO-VIW/L33, avec Paul De Vestel au manche à balai, vole un peu en arrière et à gauche de l’OO-LOT, la formation des six Cub étant fermée par le SV4B OO-LUK/V41 de Guido Truyens piloté par son fils. Fermant la marche, les deux appareils aux moteurs nettement plus musclés et donc plus rapides, le DHC-1 Chipmunk 1375/F-AZJV piloté par Marc « Moggy » De Ridder avec Danny dans le siège arrière ainsi que le Firefly OO-VAD manœuvré par Rolf Sysmans.

L’OO-LOT, un Piper PA18-95 Cub, ex L-144 de la Light Aviation, piloté par Bruno Bedert dont la fille du propriétaire, Mr Kenis, occupe le siège arrière et photographie… le photographe.

Il est convenu qu’après le décollage de Brasschaat, les avions en tête vont orbiter autour de l’aérodrome afin de faciliter la construction de la formation qui mettra le cap à l’est vers Zoersel-Oostmalle pour y effectuer un passage bas dans l’axe de la piste avant de reprendre la trajectoire qui doit l’amener à Keiheuvel, destination finale de la promenade. Après s’être restaurés, les équipages quitteront cet aérodrome en respectant la même formation qu’à l’aller, sauf que Guido Truyens quittera le groupe pour rejoindre sa base de Zoersel et Paul De Vestel fera de même peu avant Brasschaat pour regagner Deurne.

Le groupe fondateur de l’ASBL 369 Squadron après l’atterrissage à Keiheuvel. De gauche à droite: Bruno Bedert et Mlle Kenis, Danny, Kris De Schryver (qui fut mon pilote pour le vol retour), Rolf Sysmans, Peter Van Asbroeck (public relations), Guido Truyens, Mario Aelaerts (vice-président), Paul De Vestel, Hilde Van Weert (secrétaire), Marc De Ridder (président), Hugo Van Beirendonck (trésorier et qui fut mon pilote pour le vol aller) et le fils de Guido Truyens, futur polytechnicien et pilote de chasse.

Au total, un vol groupé extrêmement plaisant à bord de machines d’un pilotage agréable et d’une stabilité de vol remarquable, si typique des Piper Cub, et à une allure qui permet de jouir pleinement du paysage, de la formation et d’un immense plaisir de voler!

Le Stampe & Vertongen SV4B (OO-LUK/V41) de Guido Truyens, piloté par son fils au poste arrière, vole dans l’aile du Piper PA18-95 (OO-VIW/L33) avec Paul De Vestel aux commandes. Les deux appareils rassemblent les deux représentants du 10ème wing de Kleine-Brogel, respectivement anciens de la 31ème escadrille « Tigers » et de la 23ème escadrille « Devils ».

Regards furtifs sur le futur
L’ASBL 369 Squadron compte actuellement neuf appareils ainsi qu’une bonne douzaine de pilotes principalement membres du Koninklijke Aeroclub van Brasschaat ou propriétaires de leurs avions basés en région anversoise, sauf le Chipmunk immatriculé en alpha-zoulou en France (c'est-à-dire F-AZxx, séquence d’immatriculation réservée aux avions historiques) basé à Valenciennes et qui appartient à Marc « Moggy » De Ridder qui est le président de l’association.

Danny et Moggy volent en Chippie, en l’occurrence, Marc « Moggy » De Ridder président de l’ASBL et pilote propriétaire du DHC-1 Chipmunk construit sous licence par OGMA au Portugal dont il a gardé les cocardes et les marques.

Celui-ci et la secrétaire, Hilde Van Weert, déclarent que le but du 369 Squadron est de réunir et de fédérer le plus possible de pilotes, propriétaires et amateurs ou passionnés de old timers monomoteurs dont la puissance ne dépasse pas 350 CV, ce qui positionne le PT-17 Stearman à la limite supérieure des machines visées et en exclut, par exemple, le T-6/Harvard, également monomoteur d’entraînement, mais avec 500 ou 600 CV sous le capot!

L’association accueille tous les passionnés sans distinction et les fanatiques des Cub ou autres trapanelles qui ne sont pas pilotes auront l’opportunité de voler dans le cadre des nombreuses activités projetées ainsi que des participations à des événements aéronautiques nationaux ou dans les pays limitrophes à la Belgique.

Peu avant l’atterrissage à Brasschaat, le Cub leader avec Mario Aelaerts aux commandes sur lequel forme le Piper PA18-105 OO-ATY piloté par Hugo Van Beirendonck avec Hilde Van Weert au poste arrière.

Pour le futur, eu égard au parc d’avions, Marc De Ridder signale qu’un Stearman et son propriétaire sont en passe de rejoindre l’ASBL, tandis qu’un SV4B est en atelier de restauration, qu’un projet de remise en état de vol d’un Beechcraft D.17 Staggerwing est en cours et que le groupe souhaiterait vivement qu’un DH 82 Tiger Moth vienne grossir ses effectifs, mais ceci n’est pour le moment qu’un souhait…

Gros plan sur le leader de la formation, Mario « Spike » Aelaerts, également vice-président de l’ASBL 369 Squadron.

Les membres du 369 Squadron Belgian Vintage Aircraft Association gagnent manifestement à être connus et nous les remercions pour l’accueil cordial qu’ils nous ont réservé au sol et en vol: c’était un bon et un grand moment d’aviation. Nous ne pouvons que souhaiter de nombreux bons vols et une longue vie active au 369 Squadron et à ses sympathiques membres!

Kris De Schryver venu de Grammont-Overboelare avec le Super Cub OO-MNM photographe.
L’ourson (cub en anglais) symbolisant le Piper Cub; le grand se laisse piloter par le petit (mais vaillant!) qui est harnaché dans le siège avant.

Pour plus d’informations: www.369sqn.be

Texte et photos: Jean-Pierre Decock