-A A +A

Special Aviation Award 2012 offert par la Maison des Ailes

Bruxelles, à la Maison des Ailes/Huis der Vleugels, le 3 octobre 2012. La salle Leboutte était en pleine effervescence, car plus d’une centaine de personnes s’y étaient réunies pour découvrir et rencontrer les lauréats du Special Aviation Award 2012. C’et à l’occasion du 75ème anniversaire de la Maison des Ailes que son conseil d’administration, présidé par le Général-major Aviateur (e.r.) Camille Goossens, a organisé cette compétition nationale afin de mettre en valeur et de récompenser des talents et des initiatives concernant l’aviation belge, quelle qu’en soit la dimension.

C’est en effet en 1937 que l’ASBL destinée à établir une maison des ailes belge a été constituée, elle était l’aboutissement d’un projet porté avec enthousiasme par l’as Willy Coppens de Houthulst. Le comité, et en particulier le Major Aviateur Joseph Vuylsteke qui en fut la cheville ouvrière, ont besogné afin d’inaugurer la Maison des Ailes effectivement le 30 juin 1939. Depuis lors, cette institution est non seulement le point de ralliement des aviateurs et de ceux qui s’intéressent à l’aviation peu ou prou, mais elle abrite également une trentaine d’associations en prise directe avec l’aéronautique, sans oublier les multiples actions caritatives et sociales que l’ASBL gère au profit de l’aviation belge.

Pour célébrer dignement ses 75 ans d’existence, le comité de direction de la Maison des Ailes a mis sur pieds la compétition « Special Aviation Award 2012 au début de l’année. Les candidats pouvaient concourir dans quatre catégories distinctes. Le jury, composé de personnalités marquantes des divers secteurs de l’aviation belge, a rendu publics les trois nominés pour chacune des quatre catégories à la mi-septembre.

C’est lors de la cérémonie officielle du 3 octobre que les nominés seraient formellement reconnus et, parmi eux, le lauréat de la catégorie qui se verrait gratifié d’un chèque de 500 euros. Enfin et en apothéose, le grand lauréat serait révélé et verrait son projet récompensé d’un chèque de 8.000 euros.

Dans la salle Leboutte (ainsi dénommée en souvenir du Lieutenant-général Aviateur Lucien Leboutte DFC, premier chef d’état-major de la Force Aérienne et ancien président de la Maison des Ailes), les bonnes vibrations émanant de l’assistance étaient palpables lorsque les journalises aéronautiques connus Patrick Anspach et Tijs Mauroo de la VRT présentèrent tour à tour les 36 dossiers soumis au jury. Un tel niveau de participation atteste du succès de la démarche entreprise par le conseil d’administration de la Maison des Ailes.

Les lauréats de chaque catégorie étaient les suivants: « Aviation Militaire », le 15ème Wing de Transport aérien de Melsbroek représenté par son chef de corps le Colonel Aviateur Bernard Masuy; « Aviation Civile non commerciale »: Kris Van Nuffel de l’aéro-club d’Ursel; « Aviation commerciale »: Filip Vanbiervliet de la Sabena Flight Academy development et « Support à l’aviation »: Poly Stevens pour sa persévérance à élucider la disparition de l’équipage du H-21 au Congo en 1965. Dans cette catégorie, regroupant bon nombre de concurrents, les autres nominés étaient le 2 Commando de Flawinne qui est allé reconnaître et a découvert fin 2010 le site du crash du H-21 près de Buta et l’ASBL Hangar Flying pour son site web consacré à l’aviation belge dans tous ses aspects, mais surtout pour son site www.aviationheritage.eu qui est une banque de données comportant près de 4.000 entrées relatives au patrimoine aéronautique belge.

Finalement, le grand vainqueur du Special Aviation Award 2012 est Kris Van Nuffel, lequel était pilote privé à l’aéro-club d’Ursel. Un grave accident de voiture en 2001 l’a privé définitivement de l’usage de ses membres inférieurs. Mais Kris Van Nuffel est un battant et a développé un système de « handflying » qu’il a fait homologuer en 2005 par les services techniques compétents. Il a ensuite passé son brevet ULM et a adapté à son FK9 son système « handflight » (sans recours aux palonniers), lui permettant d’effectuer 300 heures de vol à son bord et, ultérieurement encore, il s’est attelé à l’adaptation de ce système aux planeurs. Heureux de pouvoir continuer à voler malgré son handicap, il a partagé depuis 2009 son système avec d’autres personnes éprises de vol mais à mobilité réduite.

Le choix du jury de lui attribuer le Special Aviation Award 2012 est donc incontestablement judicieux et mérité par un pilote altruiste afin de perfectionner le système qu’il a eu la générosité de partager sans réserve.

Jean-Pierre Decock
Photos et légendes: Guy Viselé