-A A +A

Quatre fois la fête à Melsbroek

Melsbroek, le 22 septembre 2013 était un jour de liesse pour le 15ème Wing de transport. On y fêtait, en l’occurrence, quatre anniversaires, chacun très significatif, durant le week-end de portes ouvertes au public.

Le 15ème Wing d’abord, à l’emblème du Sioux, célébrait ses 65 ans d’existence, c’est en effet sur cette même base que fut constitué le 1er février 1948 le 15ème Wing de transport de la toute jeune Force Aérienne Belge par transformation du 169th Wing créé à l’aérodrome d’Evère en 1946? Devenu 15ème Wing, il fit bientôt mouvement vers la base qu’il occupe encore de nos jours.
 
Le second anniversaire est aussi emblématique que le précédent, dans la mesure où il célèbre les 40 ans de bons et loyaux services du Lockheed C-130H Hercules mis en œuvre par la 20ème Escadrille. Ces quadriturbopropulseurs gros porteurs furent pris en compte par notre aviation militaire entre juillet 1972 et avril 1973 lorsque le douzième fut livré, mais ce n’était pas le dernier… Le CH-02 fut détruit dans l’incendie du hangar de SABENA Technics en mai 2006 et remplacé par un C-130E américain porté aux standards du C-130H. Il effectua ses essais muni de l’immatriculation CH-14 et fut livré en 2009 à la Composante Air en tant que CH-13, nos militaires étant manifestement plus logiques que superstitieux ! La flotte subit un chantier de modernisation en profondeur dans la première moitié des années 90 et une refonte intégrale de son instrumentation dès la fin de cette même décennie. On ne compte plus les missions de secours et d’aide aux populations sinistrées effectuées avec un succès jamais démenti par ces sympathiques et efficaces géants ailés et leurs équipages aux quatre coins du monde depuis 1973…
 
La troisième célébration concerne le Dassault Mystère XX (que les Américains ont appelé Fan Jet Falcon), un biréacteur d’affaires qui a connu – et connaît toujours – un franc succès au plan mondial. La dévaluation conséquente du dollar, entre la signature du contrat d’achat des douze C-130H Hercules en 1970 et la livraison du dernier en avril 1973, permit de dégager les fonds nécessaires à l’acquisition de deux Mystère XX qui vinrent renforcer la dotation de la 21ème Escadrille du 15ème Wing au printemps 1973. Ces élégants biréacteurs sont depuis lors affectés au transport de la famille royale et des VIP (Very Important Person) belges. Leur modernisation, et surtout leur remotorisation en 2004, leur ont insufflé une nouvelle jeunesse qui leur permet de voir venir les 20, sinon les 30, prochaines années avec optimisme.
 
Last but not least, l’ultime fête consacre les 20 ans d’existence de l’Air Support Unit de la Police Fédérale qui fut créée en 1992. Ce détachement fort actif est équipé à présent de six hélicoptères, dont quatre biturbines MD 900 Explorer et deux MD 520N monoturbines ainsi que de trois Cessna 182, monomoteurs à ailes fixes. L’Air Support Unit de la Police Fédérale rejoignit, dès sa constitution, les nouvelles infrastructures construites dans le prolongement de celles du 15ème Wing du côté militaire de l’aéroport de Bruxelles National.
 
Le moins que l’on puisse dire, c’est que le 15ème Wing autant que l’élément aérien de la Police Fédérale ont mis les petits plats dans les grands. Le public nombreux et principalement familial en a « pris plein les yeux (et les oreilles) », tant l’exposition statique était riche et variée mais surtout par l’ampleur et la variété des démonstrations en vol. Le ciel de Melsbroek fut animé, sans interruption du trafic aérien civil, par les C-130H Hercules de la 20ème Escadrille qui larguèrent des parachutistes (ce qui ne s’y produit guère que tous les vingt ou trente ans !) et effectuèrent des poser d’assaut, des commandos giclant de leurs soutes et se déployant en tirailleurs dans le crépitement de leurs fusils : du spectacle comme le public adore.
 
Sans minimiser le rôle de la Composante Air, le pompon du show aérien revient à l’Air Support Unit de la Police Fédérale, incontestablement hyperactive dans l’espace militaire restreint de l’aéroport national, lequel est plus propice aux évolutions de leurs hélicoptères qu’aux gros avions de transport. Et les pilotes de la police ne se privèrent pas de montrer leur savoir-faire et les possibilités de leurs machines à voilure tournante. Ils enchaînèrent sans relâche les démonstrations de transport de conteneurs d’eau pour combattre les incendies, les « fast roping » (descente rapide par corde depuis l’hélicoptère) d’escouades d’intervention avec leurs chiens (aussi intrépides que leurs maîtres), le transport de charges sous élingue, le treuillage de personnes depuis l’hélicoptère vers ou au départ d’une plate-forme pas plus grande que la nacelles au sommet de l’escalier dépliant assujetti à un camion de pompiers. Les collègues étrangers, venus féliciter nos policiers à l’occasion de cet anniversaire, permirent au public de voir divers hélicoptères que l’on n’aperçoit que très rarement dans nos contrées.
 
Un vibrant bravo et un grand merci au 15ème Wing de la Composante Air et à l’Air Support Unit de la Police Fédérale pour l’organisation et l’animation impeccables de ces deux splendides journées.
 
Jean-Pierre Decock
Photos de l’auteur, sauf indications contraires.