-A A +A

Noordzee Helicopters Vlaanderen

Ostende, 28 mai 2014/Den Helder, 4 juin 2014. Noordzee Helicopters Vlaanderen (NHV) sera le premier utilisateur du dernier né d’Airbus Helicopters (anciennement Eurocopter), le biturbine EC-175, dont elle a commandé pas moins de 16 exemplaires. NHV prendra d’ailleurs livraison des deux premières machines avant la fin 2014. Airbus Helicopters a organisé en mai et juin de cette année une tournée de demonstration européenne et une campagne de maturité auprès de ses clients actuels et potentiels, afin de tester l’appareil dans un contexte opérationnel. NHV a participé activement à cette campagne, qui représente également une excellente opportunité d’anticiper la mise en service prochaine de l’EC-175 dans sa flotte, de familiariser son personnel avec la nouvelle machine et de la présenter à ses clients, d’abord à Ostende fin mai, et ensuite à Den Helder début juin 2014.

Récemment certifié, le premier exemplaire de série de l’hélicoptère bi-turbine Airbus Helicopters EC-175 a effectué une tournée de demonstration auprès d’opérateurs en mer du Nord, et a visité un de ses plus importants clients, Noordzee Helicopters Vlaanderen (NHV) à Ostende pendant trois jours.

Une jeune entreprise
Créée en 1997, NHV a démarré avec un seul hélicoptère (AS-365N3 OO-NHV) et dix personnes. Les quatre premiers pilotes provenaient tous de la 40ème Escadrille de la Force Aérienne Belge à Koksijde.

Un des premiers pilotes de NHV, Marc Simillion, ancien de la 40è Escadrille de la Force Aérienne Belge, est en charge de la formation des pilotes NHV sur leur nouvelle machine.

Ils sont parmi les premiers opérateurs civils à voler sur une machine équipée d’un auto-pilote quatre axes, dont ils avaient apprécié les avantages sur les Sea King militaires. Le premier objectif commercial était l’obtention d’un contrat pour le transport des pilotes de bateaux vers les navires en mer dans l’estuaire de l’Escaut. Depuis, l’entreprise a élargi ses activités et sert également le marché offshore via le transport de personnel et de matériel de et vers les plate-formes de forage de pétrole et de gaz, mais aussi vers les installations d’éoliennes en mer. Plusieurs contrats Search and Rescue (SAR) ont été conclus, notamment il y a quelques années avec la Marine Française. Et depuis le 1er janvier 2014 NHV assure les missions SAR pour le gouvernement hollandais 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 avec deux helicoptères basés à Den Helder et un autre à l’héliport de l’Europoort Rotterdam. NHV a également développé une expertise en services médicaux d’urgence par helicoptères, et opère pas moins de cinq bimoteurs MD-900-902 pour compte de plusieurs centres hospitaliers du Nord de la France.

Créée en 1997, NHV a commence les opérations avec un AS365N2 Dauphin 2 immatriculé OO-NHV.

Noordzee Helicopters Vlaanderen (www.nhv.be) a son siège et ses installations principales en bordure de l’aéroport d’Ostende. Ses services techniques sont agréés tant par la Direction Générale du Transport Aérien (BCAA) belge, que par l’EASA, et est un centre de maintenance officiel d’Airbus Helicopters. La priorité à la sécurité est la philosophie de l’entreprise et de son personnel. Aujourd’hui, NHV occupe plus de 380 personnes, opère une flotte de 28 hélicoptères (plus 16 EC-175 en commande) au départ de 15 bases dans 9 pays différents sur 2 continents. Outre deux Eurocopter AS332L2 de 9,3 tonnes pouvant transporter jusqu’à 19 personnes, la flotte est constituée d’Airbus Helicopters EC155B1 (5 unités) et de 13 de ses prédécesseurs AS365N2 et AS365N3 Dauphin 2. Les missions Helicopter Emergency Medical Service (HEMS) sont assurées par cinq MD900-902 et un EC-145. Toutes les machines sont bimoteurs.

Les marques Netherlands Coastguard apposées sur la plus récente addition à la flotte NHV, le Dauphin 2 OO-NSZ, identifient une des machines utilisées pour les missions SAR au depart de Den Helder.

Den Helder
Deuxième aéroport hollandais en nombre de mouvements (après Schipol), Den Helder a connu un développement impressionnant en raison de sa situation idéale pour desservir les nombreuses plate-formes de forage (environ 160) et les champs d’éoliennes de la mer du Nord réparties dans les eaux territoriales de pas moins de quatre nations européennes (Angleterre, Allemagne, Danemark, et Pays-Bas). Deux tiers des mouvements sur cette base militaire sont civils. NHV y exploite deux départements spécialisés respectivement en Search and Rescue  et en offshore, qui occupent une soixantaine de personnes et possède également des installations de maintenance. NHV a obtenu un contrat important pour desservir les plate-formes de forage de Wintershall, pour lequel trois hélicoptères sont mis en œuvre: deux EC-155B et un AS332L2 Puma.

La carte des routes desservant les différentes plate-formes de forage en mer desservies au depart de Den Helder.

La plate-forme la plus éloignée, dénommée A6A, est à pas moins de 1h30 de vol de la base. Voler par tous les temps dans l’environnement hostile de la mer du Nord et décoller et se poser sur des plate-formes nécessite non seulement le meilleur matériel biturbine et IFR, mais aussi une opération hyper-professionnelle avec des pilotes et techniciens bien entraînés et expérimentés. Le Base Manager, Pieter Broos , est en fonction à Den Helder depuis octobre 2012. Ingénieur civil de TU-Delft, il fait connaissance de NHV lors d’un stage d’étudiant en 2007. Après un an chez Eurocopter, il entre chez NHV en 2010, d’abord à Ostende, puis à Den Helder. Agé de trente ans, il supervise une opération passionnante. Les deux premiers EC-175 de NHV seront mis en service à la fin de cette année au départ de Den Helder.

L’un des deux AS332L Puma de NHV s’apprête à décoller de Den Helder avec pas moins de 19 passagers à destination de la plate-forme A6A.

Le Projet EC-175
NHV a passé commande d’une première tranche de 10 EC-175 en 2012. Un deuxième contrat portant sur 6 machines complémentaires a été signé avec Airbus Helicopters (www.airbushelicopters.com) en janvier de cette année. Le CEO de NHV, Eric Van Hal déclarait alors: « NHV et ses clients ont pleinement confiance dans les capacités du EC-175 pour répondre aux besoins opérationnels de NHV. Et cette seconde commande confirme notre stratégie de posséder et d’opérer une flotte jeune avec les équipements les plus modernes, qui augmentent les possibilités de mission et contribuent à la sécurité des opérations. »

Préparer et gérer l’arrivée dans la flotte d’une machine de nouvelle génération a nécessité la mise en place d’une structure dédiée au Projet EC-175. William Pyfferoen, jeune ingénieur issu de TU-Delft, a été désigné comme Project Manager, et assure la coordination avec les autres départements.Parmi les nombreuses tâches, l’introduction d’une nouvelle approche de la maintenance au travers de la méthode MSG-3, basée sur l’input des opérateurs, l’adaptation de la check-list Airbus Helicopters aux exigences de l’AOC de NHV, la coordination de la formation des pilotes gérée par Marc Simillion, la définition des besoins en personnel en fonction du calendrier de livraison. Celles-ci sont étalées sur quatre ans, nécessitant l’engagement d’environ septante pilotes et techniciens supplémentaires. Le premier EC-175 devrait être livré en octobre de cette année, suivi du second en décembre. Ils seront opérés au départ de Den Helder.

Pas moins de 21% des effectifs de NHV ont moins de trente ans. Engagé depuis un peu moins de 3 ans, William Pyfferoen, jeune ingénieur issu de TU delft, est le Project Manager EC-175.

L’EC-175
L’EC-175  est un hélicoptère civil bi-turbine de 7,5 tonnes de MTOW qui a été annoncé par Eurocopter fin 2005 comme projet conçu en partenariat avec l’industrie aéronautique chinoise, où il sera dénommé Z-15. Il a effectué son premier vol le 4 décembre 2009 et a été certifié en janvier 2014. Il a fait l’objet d’une conception entièrement numérique et une maquette 3D a permis l’échange de données entre les ingénieurs français et chinois.Son développement est le résultat d’un dialogue approfondi avec les clients-opérateurs qui ont pu exprimer leurs souhaits et leurs expériences, afin d’intégrer ceux-ci dans le futur appareil pour qu’il réponde le mieux à leurs souhaits.

Assisté par l’équipe de piste Test Prototype d’Airbus Helicopters, l’EC-175 atterrit sur l’héliport de NHV en bordure de l’aéroport d’Ostende à l’issue d’un de ses cinq vols de demonstration.

Il est propulsé par deux turbines Pratt & Whitney Canada PT6C-67développant chacune 1.776 shp au décollage et 1.645 shp en puissance maximum continue. Ses performances sur un moteur apportent une nette amélioration par rapport à la génération précédente. Ses dimensions sont impressionnantes: longueur de 18,06 mètres, et hauteur de 5,34 mètres. Sa cabine bénéficie d’un volume de 12 m3 , avec une longueur de 4,1 mètres, une largeur de 2,13 mètres, et une hauteur de 1,40 mètres. Elle peut accueillir entre 16 et 18 passagers, avec un faible niveau sonore et de vibration. Les issues de secours de grandes dimensions, un facteur important en offshore, permettent une évacuation d’urgence rapide. L'appareil est équipé d'un système de flottaison d'urgence.

Le cockpit très spacieux est équipé des avioniques Helionix les plus récentes, comportant pas moins de quatre écrans multi-fonctions de 6 x 8-inch et un pilote automatique dual-duplex 4 axes (AFCS) permettant un pilotage précis et stable même dans les pires conditions météo.

Le poste de pilotage comporte pas moins de quatre écrans multi-fonction et un écran central optionnel, ainsi que des systèmes d'avertissement et d'alerte avancés. L’avionique Helionix comporte un pilote automatique dual-duplex 4 axes avec de nouvelles fonctionnalités AFCS.

Au niveau des performances, l’EC-175 dispose d’une endurance de six heures, vole à environ 150 kts en croisière et procure le meilleur rapport charge payante/rayon d’action dans sa catégorie, avec un rayon d’action de 140 NM avec 16 passagers et une distance maximum franchissable supérieure à 600 NM.

Pour les missions médicales, NHV opère pas moins de cinq bimoteurs MD-900/902.

L’avenir
Le développement de l’offshore à l’international est un axe essentiel. Outre les gisements en mer du Nord exploités au départ de Den Helder, mais aussi d’Aberdeen (Ecosse) et Norwich et Wick (Angleterre), l’Afrique offre des perspectives de développement considérables. NHV a d’ores et déjà pu s’implanter au Ghana et en Côte d’Ivoire, et a exécuté plusieurs autres missions dans d’autres pays africains.

Le OO-NHK est l’un des cinq AS-155B en service chez NHV.

NHV est dans son secteur (opérations civiles de transport international par hélicoptères) la compagnie qui enregistre la plus forte croissance. Pas moins de 11.788 heures de vol ont été réalisées en 2013, plus du double du chiffre de 5.547 heures en 2009. Et l’arrivée prochaine du tout nouveau EC-175 positionne l’entreprise comme un des principaux acteurs du secteur, avec un potentiel de développement basé sur l’expérience, le professionnalisme, l’esprit d’équipe de ses collaborateurs et la modernité de la flotte. La croissance remarquable de cette entreprise dynamique offre des opportunités de carrière pour de jeunes talents attirés par l’aviation, et montre que les entreprises belges peuvent être compétitives et rencontrer le succès commercial par la qualité du service offert.

Le démonstrateur EC-175 arbore le logo de son client NHV.

Texte et photos: Guy Viselé