-A A +A

Le premier NH 90 livré… enfin!

Marseille-Marignane, le 21 décembre 2012. Le premier NH 90 version TTH (Tactical Transport Helicopter) des quatre destinés à la Belgique est sorti des ateliers d’Eurocopter- NATO Helicopter Industries et remis avec faste au Ministre de la défense, Pieter De Crem. La Belgique avait officiellement rejoint le club des clients du consortium NATO Helicopter (NH) en commandant huit hélicoptères, soit quatre de la version marine NFH (NATO Frigate Helicopter) et quatre de la version TTH (Tactical Transport Helicopter) le 18 juin 2007 et prenait simultanément option sur deux exemplaires, NFH ou TTH encore à déterminer. 

 

Le premier NH 90 (TTH) livré à la Belgique sort des usines Eurocopter de Marignane le 21 décembre 2012 pour être remis officiellement au Ministre de la défense Pieter De Crem. Immatriculé RN 05, nous supposons donc que les quatre TTH le seront en tant que RN 05 à RN 08, tandis que les NFH 90 le seront de RN 01 à RN 04. (Photo Eurocopter)
 
En principe, les NFH 90 devaient être livrés en priorité afin de remplacer les Westland Seaking de la 40ème escadrille de Coxyde mis en service en 1976 et à bout de souffle, de même que les Alouette III de l’ex-flight héli de la marine, toujours vaillantes depuis leur mise en opération en 1970 mais qui, sur la brèche depuis 43 ans, accusent leur âge.
 
La livraison des premiers hélicoptères était prévue, avec quelque retard déjà, pour fin 2011 mais elle fut reportée à début 2012 et finalement effectuée sur le fil fin décembre dernier, mais dans la version TTH destinée au Wing Heli de Beauvechain. L’arrivée du nouvel appareil devrait permettre la mise en œuvre du programme aéromobilité des forces armées belges prévu de longue date (nous dirions, de mémoire, depuis la mise en service des Agusta A109 il y a vingt ans).
 

 

Le premier NH 90 destiné à la Belgique lors d’un vol d’essai dans le Midi de la France fin septembre 2012. (Photo Eurocopter)
 
Le NH 90 livré a effectué son premier vol depuis Marignane le 18 septembre 2012 et sera utilisé intensivement sur place courant 2013 pour qualifier les équipages belges sur le nouveau type d’hélicoptère.
 
Il faut convenir que cette nouvelle machine offre de belles perspectives en termes de performances. En effet, doté de deux turbines Rolls Royce Turboméca RTM 322 développant chacune 2.400 CV, le NH 90 permet le décollage à la masse maximale de 10.600 kg, soit près de 11 tonnes, et l’emport de 2,5 tonnes dans sa soute judicieusement dimensionnée. L’hélicoptère est impressionnant avec ses 19,56 mètres de longueur et un diamètre de rotor quadripale atteignant 16,30 mètres.
 

 

Le premier NH 90 belge (TTH ou NFH ?) en cours de montage à Marignane en mars 2011. (Photo IPR-Comopsair)
 
Le planning de livraison prévoit la prise en compte de deux NH 90 TTH en 2013 et du dernier du genre en 2014, les quatre machines destinées au Wing Heli auront toutes effectivement rejoint Beauvechain d’ici deux ans. Pour ce qui concerne les NFH 90, trois appareils devraient rejoindre Coxyde en 2013 et le dernier en 2014, ce qui laisse présager que la 40ème escadrille serait pleinement opérationnelle sur le nouvel hélicoptère courant 2014, donnant ainsi un nouveau souffle aux opérations SAR (search and rescue) de la composante air, parallèlement à un net accroissement des capacités opérationnelles des frégates de la classe M embarquant le nouvel hélicoptère, d’autant plus que ceux livrés à la composante air sont dits « step B », soit une version optimisée par rapport aux NFH 90 déjà livrés, entre autres, aux marines française et italienne.
 

 

Mock-up (maquette à l’échelle 1/1) ou machine d’exposition NH 90 amenée par camion spécial aux Helidays de Bierset le 31 mai 2002. (Photo Jean-Pierre Decock)
 
Commandé à 529 exemplaires par 14 pays de l’OTAN ou autres (Suède, Australie, Nouvelle-Zélande), les NH 90 ne pourront qu’augmenter considérablement l’interopérabilité des forces armées belges au sein de l’Agence européenne de défense et de l’OTAN.
 
Jean-Pierre Decock