-A A +A

KB Spottersday 2015

Kleine-Brogel, le samedi 19 septembre 2015. La journée dédiée aux spotters dans le cadre du meeting aérien annuel organisé par l’aéroclub Sanicole de Leopoldsburg; en fait, il conviendrait plutôt de parler de deux meetings tenus, l’un, le vendredi en nocturne et l’autre le dimanche durant toute la journée. Il va sans dire, étant donné les excellentes relations entre les militaires et l’aéroclub, que le meeting civil a amené les patrouilles et avions s’y produisant à opérer depuis la base militaire de Kleine-Brogel qui se trouve à un jet de pierre du terrain de l’aéroclub.
 
Si le plateau était moins fourni qu’à l’accoutumée, le KB spottersday a été fidèle à sa réputation en donnant à voir quelques pépites, c'est-à-dire des appareils rarement ou jusqu’ici pas encore vus dans nos contrées. Parmi les surprises, il y avait un Falcon 20ECM (contre-mesures électroniques) de la force aérienne norvégienne : une apparition exceptionnelle dans le ciel belge. Autre pépite, la paire de Sukhoi SU-22 Fitter à géométrie variable présentée par la force aérienne polonaise et qu’on n’avait plus vus en Belgique depuis le meeting de Florennes en 2012. Le plateau comportait aussi l’avion de ligne légendaire Lockheed Super Constellation dont l’un des quelques rares exemplaires toujours en état de vol a suscité beaucoup de nostalgie lors de sa présentation en vol dans le ciel limbourgeois. Cette présentation avait failli ne pas se faire suite à un problème technique survenu le vendredi, mais que les mécaniciens avaient pu résoudre pour permettre le vol de l’élégant quadrimoteur le samedi, pour le plus grand plaisir des amateurs d’avions vintage.
 
La visite d’un Cessna O-2A et la Patrouille Suisse sur F-52 Tiger constituaient des apparitions appréciées, car peu fréquentes sous nos cieux. C’est paradoxalement aussi le cas de la démonstration F-16 de la Composante Air, car le meeting Sanicole était la seule présentation publique en Belgique du Commandant Tom « Gizmo » De Moortel, celle prévue à l’ATCC de Semmerzake fin juin dernier n’ayant pas eu lieu.
 
Malgré le temps maussade, la brume épaisse ne s’est levée qu’entre midi et quatorze heures, KB valait largement le détour, comme le confirmeront les nombreux spotters qui avaient fait le déplacement.
 
Jean-Pierre Decock