-A A +A

Journée du vol à voile 2012

Beauvechain, le 11 novembre 2012. Un splendide planeur Schleicher ASG 29 brillait de toutes ses ailes sous un généreux soleil d’arrière-saison pour accueillir les visiteurs de la journée de vol à voile 2012. Celle-ci, comme les années précédentes, était organisée à l’initiative du vélivole bien connu Yves Jaumotte et parrainée par le Glider Pilot Shop, représenté par Maurits Dortu, ce qui a favorisé grandement l’ambiance cordiale et la convivialité de cette belle et agréable journée.

Les nombreux stands d’essai de LXnavigation furent pris d’assaut par des visiteurs visiblement intéressés; à droite, Andrej Kolar, l’un des concepteurs du système.
Gros plan sur l’une des diverses consoles permettant de fait l’essai des produits LXnavigation.

Une centaine de personnes, dont de nombreux pratiquants du vol à voile jeunes et moins jeunes venus de tous les coins du pays, avaient fait le déplacement jusqu’à Beauvechain pour assister à l’événement et leur visite fut payante à plus d’un titre. Ils purent d’abord voir de près le planeur ASG 29 mentionné plus haut dont le coefficient de finesse atteint 50 à 52 (c'est-à-dire qu’en descendant d’une altitude de mille mètres à la vitesse optimale, il est capable de parcourir une distance au sol de 50 à 52 kilomètres), un taux tout bonnement époustouflant. Les curieux purent encore examiner, évaluer et tester de nombreux équipements spécifiques au vol à voile et, notamment, divers logiciels, applications, GPS et instruments de bord électroniques aux stands du Glider Pilot Shop, celui-ci étant l’agent de la gamme étendue de logiciels de la société slovène LXnavigation très en pointe dans ce domaine. Le stand d’ibV Cap Battery était animé par Noud Vermeulen, un ingénieur enthousiaste (et donc excellent vendeur), qui a développé des batteries particulièrement bien adaptées aux planeurs, lesquels n’ayant pas de moteur et donc ni alternateur, ni génératrice, ne sont pas à même de produire l’énergie électrique nécessaire à leurs radios, transpondeurs et autres instruments électriques ou électroniques.

Noud Vermeulen derrière son stand expliquant les progrès effectués en matière de batteries aéroportées en comparant une version compacte (et pas si ancienne) pesant 2,850 kg et d’une durée de vie équivalant à 500 recharges à un boîtier moderne de même encombrement mais pesant seulement 850 grammes et prévu pour 6.000 recharges. Ce vendeur enthousiaste est aussi le développeur d’un kit de montage de moteur électrique sur batteries destiné aux bicyclettes.
Yves Jaumotte s’appuie sur son superbe Schleicher ASG 29 pour fournir quelques explications techniques sur son nouveau planeur ou sur son instrumentation up to date.

Pour couronner la journée, des exposés étaient prévus dont celui d‘Andrej Kolar, le pilote de planeur slovène qui, avec des amis et alors qu’était encore étudiant (et disposait de beaucoup de temps libre comme il se plait à le dire), a développé un logiciel baptisé « Cloud » ainsi que de nombreuses applications informatiques toutes destinées aux pratiquants du vol sans moteur. Le point culminant de la manifestation fut cependant l’exposé fort bien documenté de Tijl Schmelzer, jeune vélivole de Keiheuvel, qui fit parler de lui lorsqu’il accomplit un remarquable vol de 1.160 km en 12 heures 50 le 16 avril 2012 en reliant Keiheuvel à Mimizan à la frontière entre la France et l’Espagne (en faisant au départ un détour par l’est sur Viersen en Allemagne et en finale par Biarritz avant l’arrivée à Mimizan) aux commandes de son planeur Quintus EB 29 Concordia.

Le Slovène Andrej Kolar présentait les diverses facettes et applications de son logiciel Cloud spécialement conçu par des vélivoles pour les vélivoles.
Tijl Schmelzer lors de son exposé captivant au sujet de ses six vols de longue distance en planeur (chacun de plus de 1.000 kilomètres) qu’il a brillamment accomplis entre le 16 avril et le 17 juin 2012. Alors qu’il préparait le premier vol depuis longtemps et qu’il pensait devoir être le seul avant longtemps, le hasard – qui fait bien les choses, paraît-il – s’en est mêlé afin de multiplier son exploit par six…

Il préparait ce vol record de longue date, tant il avait à cœur d’accomplir un parcours d’une telle distance en un coup d’aile. Ce qu’il ignorait alors, c’est que par une combinaison fortuite d’événements anodins (comme on dit communément!) il effectuerait, au cours des deux mois qui suivirent immédiatement son exploit, pas moins de cinq autres vols de plus de mille kilomètres en planeur. En effet, le 13 mai 2012 il fut l’un des vingt-quatre vélivoles à faire un tel vol épique au-dessus de l’Allemagne. Le 2 juin, c’était un trajet de 1.022 kilomètres qu’il inscrivait dans son carnet de vol en effectuant un Keiheuvel-Tchéquie et retour, suivi d’un autre vol couvrant 1.016 kilomètres en réalisant un triangle autour de Francfort le 5 juin. Enfin, le 14 juin et en dépit de la météo rendant tout vol de distance pratiquement impensable, il fit un « impossible » (dixit Tijl Schmelzer) parcours de 1.017 kilomètres au-dessus des Pays-Bas et de l’Allemagne avec retour au point de départ et confirmera celui-ci lors d’un ultime tronçon d’une portée de 1.059 kilomètres le 17 juin.

Comme le disait, fort opportunément, le jeune vélivole Tijl Schmelzer, c’étaient « the days of the decade », ce à quoi nous ne pouvons qu’ajouter bravo et proficiat Tijl!

En guise de félicitations pour ses six vols record à bord de son planeur, le jeune vélivole Tijl Schmelzer reçoit un cadeau des mains de Maurits Dortu, le manager du Glider Pilot Shop (www.gliderpilotshop.nl).

Jean-Pierre Decock
Photos: Paul Van Caesbroeck