-A A +A

Fly to your dream 2014

Beauvechain, 7 mars 2014. Quelques trois cents jeunes gens et filles motivés s’étaient inscrits pour l’événement « fly to your dream » 2014 (également dit « jobday » de la Défense) et déambulaient avec enthousiasme dans l’espace qui leur était réservé près de l’ancien hangar QRA de la base, à proximité du seuil de la piste 22R.

Présentation en vol du premier NH90 TTH immatriculé RN-05 (à présent revêtu de la cocarde nationale au lieu de la précédente en basse visibilité) avec, à l’avant-plan, l’Embraer ERJ135 immatriculé CE-04.

 
Ce groupe d’étudiants s’y était rendu à l’invitation de la Composante Air de la Défense qui, pour l’occasion, avait mis les petits plats dans les grands pour susciter l’envie d’entamer une carrière au sein de l’arme aérienne. Comopsair présentait en effet l’éventail quasi complet des matériels aériens et terrestres qu’elle met en œuvre à l’heure actuelle et nombreux étaient les pilotes et mécanos et autres spécialistes jeunes (et moins jeunes) qui les attendaient avec bonhomie à proximité de leurs appareils afin de satisfaire leur immense curiosité en répondant à toutes leurs questions, même les plus saugrenues. Et, cerise sur le gâteau, pratiquement tous ont pu bénéficier d’un vol, souvent leur baptême de l’air, soit à bord de l’Embraer ERJ145 CE-04 (qui fit cinq ou six rotations emmenant chaque fois une quarantaine de bienheureux), soit à bord de l’hélicoptère Agusta A109 H-45 pour la découverte palpitante du vol en voilure tournante.
 

Elève pilote et polytechnicien, l’O/Lt (sous-lieutenant) Van den Bossche a répondu de bonne grâce aux questions des nombreux visiteurs avides de découvrir le SIAI Marchetti SF260, point de départ de la carrière de tout pilote militaire.

 

L’un des trois instructeurs du centre de formation para de Schaffen largués en chute libre d’un Agusta A109 afin de montrer les couleurs.

 
L’exposition des matériels comportait les SIAI Marchetti SR260M ou D de la 5ème escadrille du 1er wing training remplissant la fonction d’école de pilotage élémentaire. Etaient présentés, un appareil dans sa livrée jaune canari standard et un autre de la patrouille acrobatique des Diables Rouges, tout de rouge rutilant. Les SF260 aux lignes racées et de « taille humaine » furent littéralement pris d’assaut par les jeunes visiteurs avec la complicité amicale de nombreux élèves pilotes et jeunes pilotes totalement disponibles pour installer les amateurs à l’intérieur de l’avion et satisfaire leur curiosité. De source bien informée, il a été dit que la livrée jaune par trop voyante des SF260 serait progressivement remplacée par une peinture grise à parements oranges, en ligne avec le gris bleu ciel typique des chasseurs F-16 et des Alphajet. Le seul actuellement peint de la sorte (immatriculé ST-44) fit d’ailleurs quelques passages à basse altitude en fin d’après-midi.
 

Le SIAI Marchetti SF260D immatriculé ST-44 de la 5ème escadrille école est le premier appareil à arborer la nouvelle peinture « gris chasseur » avec parements orange aux tip tanks (bidons de bout d’aile) de même que sur la dérive l’emblème du 1er Wing Training, le loup.

 

L’Alphajet AT-17 est tracté de son point d’exposition vers la piste d’où il décollera un peu plus tard pour rejoindre Cazaux, désormais sa base en France.

 
Le Wing Heli, résidant sur la base, présentait un Agusta A109 avec lanceurs de missiles Tow à côté d’un autre en version ambulance, les deux appareils étant mis en opération par la 17ème escadrille, laquelle effectua également de nombreuses rotations de baptêmes de l’air ainsi qu’une prestation très remarquée de saut en chute libre d’instructeurs parachutistes de Schaeffen qui montrèrent les couleurs du bataillon para de Diest, du team de parachutistes les Black Devils et, bien évidemment, les couleurs nationales). Un intermède très apprécié des spectateurs.
 

Au départ pour une énième rotation baptême de l’air hélico, l’Agusta A109 immatriculé H-45 à la 17ème escadrille du Wing Heli a beaucoup volé durant toute cette journée.

 
Comme on pouvait s’y attendre, le Wing Heli présentait fièrement la soute nouvelle dotation de sa 18ème escadrille, à savoir l’hélicoptère de transport tactique NH90 TTH. Les deux premières machines y ont été affectées fin de l’année dernière, les deux autres le seront dans le courant de 2014 ou début 2015 au plus tard, époque à laquelle huit équipages devraient être à pied d’œuvre. Les effectifs complets, à savoir dix-huit pilotes, seront atteints dans le courant de 2016. Les deux NH90 TTH basés en Belgique étaient présentés, l’un en vol (RN-05) et le second au sol (RN-06), les deux ayant troqué leurs ternes cocardes basse visibilité (ou low viz) pour la cocarde brabançonne noir, jaune, rouge, ce qui n’est pas (encore) le cas de la flamme de dérive qui est toujours basse visibilité avec se trois barres noir mat, kaki et gris moyen. Préposé aux explications vis-à-vis des jeunes visiteurs près du NH90 TTH immatriculé RN-06, le Commandant Aviateur F. « Frédo » Hardenne ne tarissait pas d’éloges sur la nouvelle acquisition de la Composante Air, appréciant particulièrement l’avionique et les systèmes de combat passifs et actifs à la pointe de la technologie dont est doté le nouvel hélicoptère. Il est non seulement qualifié comme pilote de NH90, mais aussi pour le pilotage nettement plus complexe de charges sous élingue (pouvant aller jusqu’à quatre tonnes). Il a décroché cette qualification, ainsi qu’un collègue, à Bückeburg en Allemagne où sont regroupés tous les simulateurs et hélicoptères à dispositifs spéciaux des forces armées allemandes et, suite logique, se prépare à enseigner cette technique délicate aux autres pilotes de NH90 TTH.
 

Première apparition publique du deuxième NH90 TTH (immatriculé RN-06) mis en service à la 18ème escadrille du Wing Heli depuis fin 2013; la terne cocarde « low viz » a fait place à la cocarde noir, jaune, rouge nettement plus avenante.

 

Le Commandant Aviateur F. « Frédo » Hardenne près du NH90 RN-06, l’un des deux pilotes de NH90 ayant obtenu au début de 2014 la qualification pour le transport de charges sous élingue (jusqu’à 4 tonnes) à Bückeburg en Allemagne.

 
Une Alouette III de l’ex-flight héli de la Marine participait également à l’exposition statique, en l’occurrence la troisième et dernière machine livrée immatriculée M-3/OT-ZPC opérant au sein de la 40ème escadrille et toujours vaillante depuis sa mise en service en avril 1971, c'est-à-dire depuis plus de quarante ans. La relève des Alouette III ainsi que des Sea King, le NFH90, arrive et le premier exemplaire est affecté à l’entraînement des équipages depuis l’été 2013.
 

L’Alouette III (M-3/OT-ZPC) de l’ex-heli flight de la Marine prend son envol à destination de Coxyde, base de la 40ème escadrille.

 
Le 15ème Wing, et plus particulièrement la 21ème escadrille, avait amené l’Embraer ERJ135 immatriculé CE-02 à l’exposition statique, mais a surtout animé la journée avec l’Embraer ERJ145 CE-04 en faisant plusieurs rotations permettant la découverte de l’élément aérien pour de nombreux participants à la journée « fly to your dream ».
 

Les deux Embraer présents à Beauvechain ce vendredi 7 mars 2014: l’ERJ135 CE-02 qui a fait partie de l’exposition statique et l’ERJ145 CE-04 décollant pour son ultime vol de baptême de l’air de la journée.

 
L’espoir suprême de tout candidat pilote est de voler un jour à la chasse sur F-16 et les visiteurs ont pu en rêver tant soit peu en découvrant les possibilités de cet avion de chasse toujours fringant. Ils purent en discuter avec le jeune pilote de la 350ème escadrille de Florennes qui avait amené le FA-72 à Beauvechain pour la journée. L’appareil était gréé de missiles, bombes et réservoirs supplémentaires accrochés à tous les points d’emport sous la voilure. A l’instar de l’Alphajet en partance pour la base de Cazaux dans le sud-ouest de la France, le F-16AM fit, lors de son départ en fin de journée, plusieurs passes à basse altitude pour le plus grand plaisir de l’assistance.
 

Alignement du F-16AM FA-72 sur la piste 22R avec un jeune pilote de la 350ème escadrille du 2ème Wing de Florennes aux commandes.

 
Un soleil généreux et précocement printanier a rendu encore plus agréable cette journée de relations publiques de la Composante Air dédiée au recrutement. Il ne fait aucun doute que de nombreuses vocations se soient révélées parmi les trois cents et quelques jeunes gens enthousiastes qui ont rallié Beauvechain pour le job day 2014.
 

Message on ne peut plus explicite: plus d’info sur www.mil.be

 
Texte et photos: Jean-Pierre Decock