-A A +A

Belgian Air Force Association

Bruxelles, 2 septembre 2011. La Maison des Ailes vibre d’une animation intense en cet après-midi du 2 septembre 2011. La Belgian Air Force Association, récemment créée, invitait les nombreux sympathisants de notre Force Aérienne à une séance d’information. Son Président, Guido Vanhecke, ancien Chef d’Etat-Major de la Force Aérienne, explique le contexte et les réflexions qui ont amené à la création de cette nouvelle asbl.

Le 12 octobre 2010, un groupe d’une cinquantaine de membres et d’anciens de la Force Aérienne se sont réunis afin de se concerter sur le passé, le présent et l’avenir de celle-ci. Cette assemblée décida de créer une association ayant pour but de soutenir la Force Aérienne Belge.
 

 

Les membres fondateurs, rassemblés autour de
la photo du Lieutenant Général Leboutte, DFC, fondateur de la Force
Aérienne, posent pour la photo de famille lors de la constitution de l’association. On reconnaît de gauche à droite :
Haut : Théo Blomme, Claude Van De Voorde, Michel Audrit, Guido Vanhecke (Président) , Gilbert Desmet (Trésorier) , Dany Van de Ven (vice-président), Eric Rombouts (Vice-président),
Bas : Gérard Van Caelenberge, Marie-Jeanne Boulard-Hody, Marcel Terrasson, Prosper Paessens, Camille Goossens et Jan Vingerhoets (secrétaire).
 
La réorganisation des forces armées depuis quelques années et la création de nouvelles structures ont créé le besoin d’une association qui aide à maintenir les traditions et l’esprit de la Force Aérienne.
 
Soutien aux associations
Il y a déjà beaucoup d’associations issues de la Force Aérienne, avec des buts spécifiques, mais là aussi on voit que certaines d’entre elles ont des problèmes de membership, donc aussi de fonctionnement, en raison notamment du vieillissement de ses membres. A titre d’exemple, la Spitfire Association ou la SAAF Association connaissent hélas ce phénomène, mais il est important de pouvoir les maintenir et les aider. La Belgian Air Force Association souhaite les aider, au niveau administratif ou dans d’autres domaines. Cela correspond à ses objectifs. Elle ne vise pas à « fédéraliser » les associations existantes issues de la Force Aérienne, mais encourage l’affiliation à titre personnel des membres de celles-ci, le faible montant de la cotisation annuelle (actuellement 10 euros) ne devant pas présenter un obstacle à une double affiliation.
 

 

Les « anciens » soutiennent l’initiative et évoquent de bons souvenirs lors de la traditionnelle pinte d’après-réunion. L’ancien leader des Diables Rouges, « Red » Dewaelheyns, trinque avec le Général Donnet.
 
Support à la Force Aérienne
La disparition du service militaire a pour conséquence un non-renouvellement du cadre de réserve. Déjà en diminution constante en fonction du phénomène inéluctible du vieillissement des « rappelables » cette réserve ne se renouvelle donc plus. Elle avait pourtant permis de pallier en partie aux décisions de diminution du nombre de militaires de carrière résultant des réductions constantes des budgets « Défense », notamment dans l’organisation de certains grands événements tels que les traditionnels meetings aériens. L’apport d’un appui extérieur,
lorsqu’il est souhaité et demandé par la Force Aérienne, pourra être fourni au cas par cas par les membres de l’association.
 
Au niveau de la Force Aérienne Belge (officiellement « Composante Air » de la Défense depuis la suppression des « Forces ») , 75% des officiers supérieurs « bleus »
n’exercent plus exclusivement pour leur « Force » mais sont souvent dans des fonctions couvrant certains domaines de façon transversale (logistique, ressources humaines, gérés inter-armes). Il fut un temps où le Chef d’Etat-Major Force Aérienne pouvait s’adresser directement au Ministre ou à la presse. Désormais, cela passe via le « Chief of Defense » inter-armes, et donc les opportunités d’exposer des problématiques « air » ne se présentent plus aussi fréquemment.
 
La Force Aérienne était présente en nombre et qualité pour soutenir la nouvelle association. Le Commandant de la Ccomposante Air, Claude Van De Voorde à gauche, et son prédécesseur, le Général Gérard Van Caelenberge.
 
L’association se veut en parfait accord avec la Force Aérienne, qui était d’ailleurs présente dès les premières réunions,  compte parmi les membres fondateurs et délègue des participants au premier conseil d’administration. La Belgian Air Force Association, quand elle parlera, ne le fera qu’en accord avec les autorités militaires Force Aérienne en fonction.
 
Les objectifs et les moyens
L’association se veut nationale et apolitique. Son but principal est la mise en valeur de la Force Aérienne Belge parmi ses membres, la population civile et tous les intéressés. Elle entretiendra des liens étroits avec la Force Aérienne, tout en perpétuant l’histoire et les traditions de celle-ci.
 
Le 9 mai 2011, la Belgian Air Force Association vit le jour. Les statuts sont approuvés et déposés officiellement, et un Conseil d’Administration est nommé. La liste des membres fondateurs reprend un grand nombre de personnalités qui ont été et/ou sont toujours activement impliquées dans les activités de la Force Aérienne Belge. Citons notamment plusieurs anciens Chef d’Etat-Major (Guido Vanhecke, Michel Audrit, Gerard Van Caelenberge), l’actuel Commandant de la Composante Air (Claude Van De Voorde) , et quelques autres personnalités. Le premier Président est Guido Vanhecke. Il est assisté de deux Vice-Présidents (Eric Rombouts, Président de l’ASNORA, et Daniel van de Ven), d’un Secrétaire (Jan Vingerhoets) et d’un Trésorier (Gilbert Desmet).
 
L’évolution des techniques et des processus opérationnels extrêmement rapide impose aussi d’informer les anciens et les sympathisants et de créer ainsi une atmosphère de good will. Les choses changent très vite dans ce domaine. L’association aura aussi pour vocation d’informer ses membres par l’organisation de réunions/conférences et par la publication d’un bulletin. Un site web sera développé et l’association fait appel au(x) volontaire(s) férus d’informatique et d’aviation pour l’y aider.
 
Les membres
Au niveau des membres, la Belgian Air Force Association a de grandes ambitions. Former un front, mettre du poids dans la balance, exige une association forte. Il faut éviter le reproche « corporatiste » et être repésentatif d’un grand nombre de membres. D’où l’objectif d’atteindre les 5.000 membres individuels.
 

 

L’assistance était nombreuse à cette réunion de lancement.

 

Les statuts prévoient deux catégories de membres. Les effectifs, qui sont d’une part les signataires de l’acte de constitution (les membres fondateurs), et d’autre part toutes les personnes qui le souhaitent pour autant qu’elles servent ou ont servi la Force Aérienne et cela sans distinction de grade, rang ou fonction, comme militaire actif, volontaire ou milicien.
 
La deuxième catégorie, les adhérents, se recrutent parmi les ayants-droits (famille proche, partenaire …) des personnes mentionnées ci-dessus, et tous ceux qui apportent leurs concours moral ou financier et qui désirent contribuer aux activités de l’association.
 
Le but final de la Belgian Air Force Association est d’être une association forte, avec une large représentation et un nombre suffisant de membres pour être entendue où et quand il le faut. Toute personne intéressée peut contacter le secrétariat de la Belgian Air Force Association (jan.vingerhoets@gmail.com tél : 03/480.61.01.). Le siège social est fixé à la Maison des Ailes rue Montoyer 1, b3 1000 Bruxelles.
 
Guy Viselé
Photos : Guy Viselé et Camille Goossens