-A A +A

Airport Academy

Zaventem, 29 septembre 2011. Brussels Airport est un des plus importants centres économiques du pays et génère près de 20.000 emplois directs. Il attire et en même temps suscite beaucoup de questions pour les candidats à un emploi sur l’aéroport. De nombreuses demandes y restent insatisfaites, souvent par méconnaissance des besoins réels du job et une crainte liée à l’éventuelle nécessité de connaissances linguistiques importantes.

Paul Hegge, Directeur VOKA; Philippe Muyter, Ministre Flamand de l’Emploi; et Jean-Paul Van Avermaet, de G4S, discutent de la future « airport academy ».

VOKA, la Chambre de Commerce de Halle-Vilvorde, compte de nombreux employeurs aéroportuaires parmi ses membres et soutient le développement du deuxième pôle socio-économique du pays. Elle s’est donc attaquée au problème, et a annoncé, lors d’une conférence de presse organisée dans les locaux de l’entreprise de catering LSG Skychefs, le lancement d’une « airport academy » (sans lettres majuscules), avec le soutien des instances officielles.

VDAB, le service flamand de l’emploi et de la formation et ses équivalents dans les deux autres régions du pays, Actiris et le Forem, ont exprimé leur volonté de collaborer pour proposer ensemble des emplois sur l’aéroport, non seulement aux demandeurs d’emploi flamands, mais aussi bruxellois et wallons. Le Ministre Flamand de l’Emploi, Philippe Muyters, soutient le projet et a établi des contacts en ce sens avec ses homologues des deux autres régions du pays.

Philippe Muyter, le Ministre Flamand de l’Emploi soutient le projet et est en contact avec ses homologues des deux autres régions pour mieux faire connaître les possibilités d’emploi et de formation à l’aéroport.

Depuis plusieurs années, les « jobdays » de l’aéroport permettaient à des dizaines de candidats des trois régions de se présenter aux entreprises aéroportuaires qui y participaient. Voka Halle-Vilvoorde (www.voka.be/halle-vilvoorde) et le VDAB (www.vdab.be) travaillent maintenant ensemble pour la création de cette « airport academy ». Par cette initiative, ils veulent une meilleure coordination et une collaboration accrue entre les différentes formations aéroportuaires existantes, et initier de nouvelles formations. L’« airport academy » devra veiller à ce que les demandeurs d’emploi qui se présentent à l’aéroport disposent des compétences nécessaires pour les fonctions demandées.

Le logo de l’« airport academy ».

Les aspects linguistiques sont importants, mais il est à souligner que beaucoup d’emplois sont ouverts à des candidats unilingues, et que les exigences linguistiques varient selon les jobs. Par exemple, au niveau de l’anglais technique, des cours spécifiques liés à ce qu’il faut connaître pour la fonction demandée (et pas destinés à traduire Shakespeare) seront développés en fonction des demandes des entreprises.

Un programme « luchthaventoets » va être lancé prochainement: il vise à bien informer les demandeurs d’emploi sur tout ce qu’implique un travail à Brussels Airport: aspects spécifiques aux métiers aéroportuaires; informations sur la mobilité et l’accessibilité de l’aéroport aux heures requises par le job; exigences linguistiques éventuelles. Ces journées d’introduction débuteront dès le mois d’octobre. Elles comporteront d’une part une visite générale de l’aéroport, et d’autre part une visite à une entreprise spécifique au secteur choisi par le demandeur d’emploi (Horeca; activités passagers; cargo; etc).

Greta Descheemaeker, « coordinator airport academy ».

La mission de l’ « airport academy » est de proposer des services de formation orientée vers des métiers liés aux activités aéroportuaires au profit de tous les acteurs de l’aéroport, avec comme objectif le développement de compétences et de valorisations pour les travailleurs et les demandeurs d’emploi. L’« airport academy » établit des passerelles entre tous les partenaires de la région aéroportuaire afin de renforcer l’aéroport et son marché du travail, de soutenir les employeurs, de motiver les travailleurs et de canaliser les demandeurs d’emploi vers des carrières pleines d’avenir.

L’académie veut à court et à moyen terme répondre aux besoins des entreprises aéroportuaires pour combler les emplois vacants, générer un nouveau flux de travailleurs potentiels pour l’aéroport et soutenir cet afflux de candidats par une formation adaptée. A plus long terme, l’objectif est de rendre l’aéroport plus attractif en tant qu’employeur.

Chris Van Hoegaerden, Président de la Belgian Courier Association, explique la formation « douane » spécifique à son secteur.

Chris Vanhoegaerden, Président de la « Belgian Courier Association » (www.b-c-a.be ), témoigne d’une première initiative: à la demande de la BCA, l’« airport academy »  a développé une formation spécifique aux aspects douaniers en général, avec une attention particulière concernant le traitement de colis et courrier express sur l’aéroport.

Autre exemple de projet de formation spécifique développé en collaboration entre l’ « airport academy »  et une entreprise spécialisée: le projet LSG Skychefs. LSG Skychefs a l’intention de recruter environ 80 nouveaux collaborateurs. L’entreprise a contacté le VDAB pour soutenir ce projet, qui vise au recrutement d’aides-cuisiniers, de traysetters, et de chauffeurs. Le profil demandé visait des candidats peu scolarisés, unilingues, et prêts à recevoir une formation chez LSG Skychefs (www.lsgskychefs.com ). L’« airport academy »  a développé un schéma de formation pour chacune de ces fonctions. Et les résultats sont plus que positifs: depuis le 15 juin 2011, 33 candidats ont débuté leur formation, et actuellement 9 sont encore en apprentissage, 16 ont obtenu un contrat d’emploi, et 8 ont arrêté, soit un taux remarquable de 75,76% de réussite.

Pour conduire un camion ravitailleur de catering, il ne suffit pas d’être titulaire d’un permis de conduire! LSG Skychef adéveloppé avec l’ « airport academy »un cours spécifique à ces engins.

L’« airport academy »  est en cours de formation. Elle est dirigée par Greta Descheemaeker, « coordinator airport academy » chez VOKA Halle-Vilvoorde (info@airportacademy.be ).

Elle développe actuellement un portal sur internet. Après les premières initiatives en cours (avec BCA et LSG-Skychefs), un calendrier des formations demandées sera développé pour début 2012. Les « luchthaventoets » sont dans les  starting blocks  et complèteront utilement le processus entamé avec les  jobdays.

Le logo de la nouvelle « airport academy » est dévoilé en présence de ses parrains (Greta Descheemaeker, Philippe Muyter, Luc Borms (VDAB), Chris Van Hoegaerden et Paul Hegge).

Les clés du succès futur dépendent du parténariat avec les acteurs aéroportuaires, du développement de standards de qualité, et d’une communication claire et transparente. L’initiative traduit la volonté des différents acteurs d’aider à mieux répondre aux nombreuses entreprises aéroportuaires qui recherchent de nouveaux collaborateurs, et conforte l’importance du développement de l’aéroport pour l’emploi et l’économie.

Texte et photos: Guy Viselé