-A A +A

4.000 heures de vol en F-16, record de Belgique pour Charl’z

Florennes, le 29 août 2014. L’ambiance est manifestement à la fête pour l’assistance, composée tant de militaires que de civils, car tous se sont rendu sur la base de l’entre Sambre et Meuse pour célébrer dignement le passage des 4.000 heures de vol sur F-16 du Commandant Aviateur Marc, dit Charl’z (ou CZ), Longlé, le premier pilote belge et 41ème au plan mondial à battre ce record.

Les 4.000 heures de vol viennent d’être bouclées, le FA-89 du Commandant Aviateur Marc Charl’z (CZ) Longlé passe sous l’arc de triomphe à la beauté éphémère que lui dessinent les pompiers de la base.

Vol au top
Après l’inspection extérieure méticuleuse du F-16AM en compagnie de son crew chief (pistard, comme on dit en France), Marc Charl’z Longlé s’installe dans le cockpit du FA-89 et s’y harnache avant d’effectuer les ultimes contrôles prévol. Peu avant dix heures, il desserre les freins du FA-89 pour taxier et gagner le seuil de la piste 26 droite. Son ailier, à bord du FA-72, lui emboîte le pas. Alignés sur la piste, ils décollent à pleine post-combustion. L’opération « 4.000 heures Charl’z » est déclenchée, le record va tomber, cela n’arrive qu’une fois dans la vie d’un pilote, encore faut-il qu’il soit exceptionnel pour pouvoir y prétendre, mais Charl’z réunit toutes les conditions aujourd’hui pour décrocher la timbale.

Le F-16AM immatriculé FA-89 quitte son aire de parking pour aller voler la 4.000ème heure F-16 de Marc Charl’z Longlé, le seul pilote belge et l’un des 41 au plan mondial pouvant prétendre à ce titre.

Pendant la phase de vol, quelques personnalités furent conviées à un briefing concernant le vol, les opérations de la Composante Air de la Défense et surtout la brillante carrière de pilote opérationnel qu’il a menée. Parmi les notables présents, le bourgmestre de Florennes, Pierre Helson, a justement fait remarquer que cette 4.000ème heure d’un pilote pleinement opérationnel sur une si longue durée correspondait incontestablement à un exploit sportif et que les mass médias se devaient de relater l’événement pour leurs téléspectateurs, auditeurs ou lecteurs. Il n’est pas possible d’affirmer si les propos de Pierre Helson étaient prémonitoires, mais il est sûr qu’il fut entendu, car Charl’z passait le soir même aux journaux télévisés de plusieurs stations nationales.

L’ailier, le FA-72, quitte le tarmac à son tour pour taxier à la suite de Charl’z, son leader.

Une heure plus tard, soit vers 11 heures, le héros du jour et son ailier regagnaient leur place au bout du tarmac autrefois dédié au TLP (Tactical Leadership Programme) de l‘OTAN, non sans avoir fait plusieurs passages à basse altitude en formation box à quatre et 1ère Escadrille en forme de 1 menées par Charl’z. Mais l’élément le plus spectaculaire était sans conteste l’arc de triomphe liquide, dessiné par les véhicules des pompiers, sous lequel est passé le héros du jour: une superbe prestation à la beauté éphémère que ceux qui y assistaient n’oublieront pas de sitôt.

La formation « marque de fabrique » de la 1ère Escadrille avec Charl’z comme leader.

Une carrière opérationnelle dense
MARC Charl’z Longlé a accompli une carrière de pilote militaire que l’on pourrait qualifier d’exemplaire.

Il est entré à l’Ecole des Cadets en 1981 pour intégrer, trois ans plus tard, la 124ème promotion « toutes armes » de l’Ecole Royale Militaire. Avant de terminer ses études universitaires, il a suivi en parallèle la formation de pilote militaire au sein de la promotion 87B. Après sa formation à l’école de pilotage élémentaire sur SIAI-Marchetti SF260 à Gossoncourt, il entama la phase de pilotage avancé sur Alphajet à Brustem et décrocha ses ailes de pilote en août 1990. Suivant la filière chasse, il effectua sa conversion opérationnelle sur F-16B biplace et puis F-16A monoplace à Beauvechain.

Son brevet de pilote 2ème degré en poche, il fut versé au 2ème Wing Tactique de Florennes en mars 1991 où il re-tata du F-16B au B Flight et reçut son affectation à la 1ère Escadrille qui sera, si l’on peut dire, son escadrille de prédilection pour la suite de sa carrière, d’autant plus que son père et son grand-père furent tous deux armuriers à la 1èere.

Il devint instructeur F-16B à l’OCU (Operational Conversion Unit) à Beauvechain en janvier 1995 et puis au 10ème Wing Tactique de Kleine-Brogel lorsque l’OCU y fit mutation en 1996. Ce n’était pas la vie trépidante d’une escadrille de chasse mais c’était une noble tâche que d’inculquer l’art du combat aérien aux jeunes pilotes et cette fonction permettait, en outre, d’accumuler les heures de vol.

Les 4.000 heures de vol F-16 dans la poche, le Commandant Aviateur Marc Charl’z Longlé vient ranger son FA-89 sur le tarmac de Florennes.

Réaffecté à la 1ère Escadrille en 1996, il prit part aux opérations au-dessus de l’ex-Yougoslavie (Bosnie et Kosovo) en 1997, 1998 et 1999. Il fut désigné fin février 1998 pour l’Initial Cadre MLU (Mid-Life Update pour le F-16) et c’est en tant qu’instructeur MLU qu’il regagna le 2ème Wing Tactique en 2000. Mission accomplie, il réintégra la 1ère au sein de laquelle il passa le cap des 3.000 heures de vol F-16 le 27 avril 2007 après avoir participé aux déploiements BAP 1 et BAP2 respectivement en 2004 et 2006 (Baltic Air Policy) pour la police du ciel des états baltes dans le cadre d’une mission de l’OTAN.

Marc Charl’z Longlé fut aussi brièvement affecté aux 23ème et 31ème escadrilles du 10ème Wing Tactique.

A peine le moteur coupé et la canopée relevée, le filleul (et son plus ardent supporter) voulait être le premier à féliciter parrain Charl’z.

Le Commandant Aviateur Marc Charl’z Longlé totalise plus d’une centaine de missions de guerre au-dessus de l’ex-Yougoslavie au départ des bases italiennes de Villafranca d’abord et d’Amendola ensuite mais aussi depuis Kaboul en Afghanistan en 2005 de même que trois périodes de missions offensives depuis Kandahar en Afghanistan en 2008, 2010 et 2011. Son dernier détachement en Afghanistan a eu lieu lorsque furent lancés les raids offensifs sur la Libye au printemps 2011, c’est la seule opération offensive de la Composante Air à laquelle il n’a donc pas participé.

L’emblème au chardon de la 1ère Escadrille, le calicot réalisé pour la circonstance et les pilotes de la 1ère… crénomdedjeu!

Pilote catégorie B à la 1ère Escadrille depuis novembre 2011, le Commandant Aviateur Marc Charl’z Longlé est l’un des rares pilotes militaires belges à avoir été opérationnel en tant que pilote de chasseur F-16 tout au long de sa carrière. En effet, et comme l’a souligné le Lieutenant-général Aviateur Claude Van de Voorde, patron de la Composante Air, après ne période plus ou moins longue en escadrille de combat, les officiers pilotes bifurquent, soit vers une carrière opérationnelle sur avions de transport, soit suivent la filière pour devenir officiers supérieurs et généraux, ce qui les éloigne des bases aériennes à cause des formations et des fonctions d’état-major diverses, passages obligés pour accéder aux plus hauts grades.

Cette longue période de vol intense a donc logiquement amené Charl’z à un total de plus de 4.500 heures de vol, c'est-à-dire 4.000 sur F-16 et le solde sur avions d’entraînement lors de sa formation. C’est donc le carnet de vols bien rempli qu’il partira à la retraite en février 2015.

« Et la 1ère crénomdedjeu » version 90ème anniversaire de l’escadrille avec l’avion spécialement décoré à Florennes en 2007. (1ère Escadrille)

Festivités et félicitations
Dès l’ouverture de la canopée de son F-16 après sa 4.000ème heure, Marc Charl’z Longlé fut accueilli par de nombreux collègues, parents et membres de sa famille, sympathisants, militaires de tous rangs et personnalités civiles. Tous l’entourèrent et se pressèrent pour le féliciter. La délégation qui ne passa pas inaperçue fut celle des ses copains bikers venus nombreux pour le chahuter bien amicalement.

… et lui fait l’accolade sous les applaudissements du Colonel Aviateur Thierry Dupont, le chef de corps du 2ème Wing Tactique.

Toutefois, son grand ancien Jean-Marie « Toutou » Toussaint avait tenu à être présent pour féliciter son brillant émule. Le Commandant Aviateur J.M. Toussaint (retraité) a battu trois records mondiaux en termes d’heures de vol sur F-16 dans la mesure où il fut le premier pilote au monde a doubler le cap des 1.000 heures (en 1984), 2.000 heures (le 14 décembre 1988) et 3.000 heures de vol (le 21 octobre 1992.) Les retrouvailles autant que les félicitations furent des plus chaleureuses.

Ils furent nombreux à féliciter Charl’z pour son record et l’un des plus prestigieux en l’occurrence était son ancien, le Commandant Aviateur (à la retraite) Jean-Marie « Toutou » Toussaint, qui fut le premier pilote au monde à doubler successivement le cap des 1.000, 2.000 et 3.000 heures de vol en F-16: il sait ce que 4.000 heures représentent!

A titre documentaire, signalons que seuls 5 pilotes ont dépassé les 5.000 heures de vol et un seul et unique a doublé le cap des 6.000 heures à bord du F-16.

Légitimement fiers de leur fils, la maman et le papa, ancien armurier à la 1ère Escadrille, viennent de lui remettre le cadeau souvenir du 2ème Wing Tactique.

L’événement se termina avec la remise du fameux badge « 4.000 heures F-16 », la présentation de divers souvenirs offerts par le 2ème Wing et la 1ère Escadrille et, bien entendu, la grosse pinte traditionnelle dont les jeunes de l’escadrille profitèrent pour offrir à marc Charl’z Longlé quelques souvenirs rappelant des moments piquants de sa carrière.

Bravo encore Charl’z, tu as bien mérité de l’Air Force!

Le Lieutenant-général Aviateur Claude Van de Voorde, commandant de la composante air, épingle sur la combinaison de vol de Marc Charl’z Longlé le badge de pilote de F-16 ayant passé le cap des 4.000 heures sur le type d’avion…

Texte et photos: Jean-Pierre Decock